Communication de nos partenaires

Jorn – Heavy rock radio

Le 12 juin 2016 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Thomas Bekkevold - Basse / Jørn Lande - Chant / Trond Holter - Guitares / Francesco Iovino - Batterie / Alessandro Del Vecchio - Claviers. Guests : “Rainbow in the Dark” : Jimmy Iversen et Tore Moren - Guitares / Nic Angileri – Basse / Willy Bendiksen – Batterie. “Stormbringer” : Jorn Viggo Lofstad – Guitares / Sid Ringsby – Basse / Willy Bendiksen – Batterie.

Style:

Heavy metal

Date de sortie:

03 juin 2016

Label:

Frontiers Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8,5/10

Jorn aime les reprises.
Ca, on le sait depuis le premier album « Starfire » (2000) sur lequel pas moins de la moitié de l’album est composé de reprises de Journey, Foreigner, City Boy, Deep Purple et Jefferson Starship.
Par la suite, on a eu droit à d’autres covers comme une de Thin Lizzy sur « The duke » (2006), de Beyond Twilight sur « Lonely are the brave » (2008), de Vagabond, Tarja et Thin Lizzy sur « Spirit black » (2009), de Christopher Cross et Masterplan sur « Bring heavy rock to the land » (2012) et de Dio, Masterplan et Black Sabbath sur « Symphonic » (2013).
Et c’est sans parler d’albums complets de reprises que l’homme corbeau nous a gratifié avec « Unlocking the past » (2007) ou le très réussi album hommage à Ronnie James Dio sobrement intitulé « Dio » en 2010, album sorti avant le décès du lutin qui aura immortalisé le horns up en guise de salut metalleux !
Douzième album sous le nom de Jorn, sans parler des innombrables sorties du chanteur sous diverses formations comme Allen-Lande (4 albums), Ark (2), Beyond Twilight (1), Masterplan (3), Millenium (1) ou Mundanus Imperium (1) et ses incalculables apparitions en guest… autant dire que le gaillard passe sa vie dans les studios.

Aujourd’hui, avec ce nouvel album, Jorn nous balance douze reprises pour une heure de musique et une fois de plus, c’est une réussite.
Là où Chris Barnes ridiculise de vieux standards avec Six Feet Under (c’est Erikillmister qui va encore vouloir me chambrer après ça), Jorn, lui, les bonifie !
Déjà grâce à une voix des plus merveilleuses de l’histoire du metal et aussi parce qu’il sait s’entourer de musiciens dignes de ce nom qui arrivent à se réapproprier des morceaux sans en faire un vulgaire copier coller insipide.
Non, Jørn Lande et sa bande collent un son purement ‘Jorn’ à l’ensemble, en y rajoutant une relief et une puissance indéniables.
D’entrée, avec « I know there’s something going on » initialement chanté par Frida (une des chanteuse d’Abba), on est sur le cul. Pour ceux qui connaissent l’originale, déjà excellente à la base, ils ne peuvent qu’applaudir la copie rendue par Jorn.

Et quelque soit le morceau retravaillé, il le transforme en un pur moment de heavy metal : qu’il touche au pop/rock (« I know there’s something going on », « Running up that hill », « Hotel California », « You’re the voice »), au hard FM (« Rev on the red line », « Don’t stop believing »), au hard rock (« Live to win », « Killer Queen », « Stormbringer ») ou au heavy metal (« Rainbow in the dark », « The final frontier », « Die young »), le rendu est somptueux et homogène.

On savait Jorn capable de se rapprocher de la qualité vocale de Ronnie James Dio, là on le voit s’attaquer à des standards chantés à l’origine par Freddie Mercury, Kate Bush ou John Farnham avec une facilité et une décontraction déconcertantes.
Si on peut regretter brièvement le fait que « Hotel California » ne garde pas le feeling originel, la faute sans doute au chanteur à vouloir pousser un peu trop sa voix et transformer absolument ce titre qui devrait rester une ballade à un hard rock aux guitares toutes aussi grosses, on ne peut que saluer la performance de l’ensemble du groupe sur chacun des autres morceaux.

Tous ces standards y gagnent en puissance avec un côté épique de toute beauté, des performances vocales ébouriffantes, des soli incroyables.
Il y en aurait à dire, des superlatifs à utiliser pour ce faire, mais le mieux est encore de s’écouter ce catalogue de belles choses : si vous avez encore des doutes, n’hésitez pas à vous coller, plein volume, des titres comme les reprises de Frida, Kate Bush, Iron Maiden, Dio, John Farnham et tous les autres pour en être définitivement convaincus !

On en veut encore !

Tracklist :

1. I Know There’s Something Going On (Frida cover) (4:55)
2. Running Up That Hill (Kate Bush cover) (5:04)
3. Rev on the Red Line (Foreigner cover) (3:56)
4. You’re the Voice (John Farnham cover) (5:02)
5. Live to Win (Paul Stanley cover) (3:53)
6. Don’t Stop Believin’ (Journey cover) (4:41)
7. Killer Queen (Queen cover) (3:27)
8. Hotel California (Eagles cover) (6:31)
9. Rainbow in the Dark (Dio cover) (5:00)
10. The Final Frontier (Iron Maiden cover) (5:52)
11. Stormbringer (Deep Purple cover) (3:56)
12. Die Young (Black Sabbath cover) (5:12)

Site officiel : http://www.jornlande.com/
Myspace : http://myspace.com/realjorn
Facebook : http://www.facebook.com/OFFICIALJORN

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green