Communication de nos partenaires

John Diva & the Rockets of Love – Mama said Rock is dead ...

Le 9 février 2019 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • John Diva – Chant
  • Snake Rocket – Guitares
  • J.J. Love – Guitares
  • Remmie Martin – Basse
  • Lee Stingray Jr. – Batterie

Style:

Glam/Hard Rock

Date de sortie:

8 Février 2019

Label:

Steamhammer/SPV

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10

Mama said Rock is dead”… N’importe quoi ! Nan mais allo quoi… D’abord, Mylène nous l’a dit il y a bien longtemps : “Un, Maman a tort”. Et là, un petit nouveau du Glam Rock vient nous prouver que non seulement le rock n’est pas mort mais, au contraire, bien vivant, avec un putain d’album qui hume bon l’ambiance du Sunset Strip des années 80. Rien que ça !

Là, les adorateurs des groupes permanentés et peroxydés des années 80 façon Whitesnake, Mötley Crüe, Bon Jovi, Poison, Ratt, Van Halen et de tous ces groupes très « sex, drugs and rock n’ roll » vont refaire fonctionner les fers à friser et les teintures en tous genres. Non seulement le Johnny et ses roquettes de l’amour nous font faire un saut de plus de trente ans en arrière mais, en plus, poussent l’insolence à nous coller des titres imparables – au nombre de douze, s’il vous plait – tous aussi imparables les uns que les autres !

Chaque titre est une invitation à la fête, à secouer la tête, à nous remettre en mémoire les grands groupes cités plus haut et à chanter les refrains à tue-tête ! On en vient à sortir la guitare en carton si chère à Tonton Zégut, à rechercher nos vieilles VHS de Miami Vice, et ressortir les posters de Pamela Anderson du temps d’Alerte à Malibu.

Tout le faste, la démesure et le kitsch des années 80 revient pendant trois quarts d’heure et on s’imagine aisément se passer cet été le CD dans la décapotable, à rouler le long de la plage avec trois beautés absolues assise sur le dossier des sièges arrière !
Bordel, quand on se colle le très Bon Jovi “Blinded”, le très Def Leppard époque Hysteria “Dance dirty”, un “Rockets of Love” que n’aurait pas renié Poison, un “Long Legs” proche d’AC/DC, un “Whiplash” façon Whitesnake, un “Lolita” à la Van Halen époque David Lee Roth… et j’en passe ! Purée quelle belle claque qui nous pousse presque à la larmichette nostalgique d’une vraie époque bénie !

Merci John Diva & the Rockets of Love, véritable source de jouvence musicale pour tout hard rocker nostalgique… et fier de l’être !

“Mama : rock is not dead” !!!

Tracklist :

01. Whiplash (3:31)
02. Lolita (3:52)
03. Rock n’ roll Heaven (4:09)
04. Wild Life (4:03)
05. Blinded (4:00)
06. Dance Dirty (3:58)
07. Just a Night away (4:06)
08. Fire Eyes (4:38)
09. Get it on (3:56)
10. Long Legs (3:32)
11. Toxic (3:25)
12. Rocket of Love (4:03)

Site officiel
Page Facebook
Fil Twitter
Chaine Youtube

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green