Communication de nos partenaires

Iron Bastards – Cobra cadabra

Le 15 mai 2019 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • David Bour - Basse, Chant
  • David Semler - Guitares
  • Anthony Meyer - Batterie

Style:

Fast rock’n’roll

Date de sortie:

03 mai 2019

Label:

Hell Prod

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10

They are Iron Bastards and they play rock ‘n’ roll !!!!
Lemmy nous manque et nombreux sont les orphelins qui n’ont pas fini de pleurer sa tragique disparition…
Alors quand on nous colle entre les oreilles un trio qui non seulement joue dans la même cour que Motörhead, mais qui en plus le fait à la perfection, on ne va pas bouder notre plaisir.
Et puis, quand on a le mot Bastards dans son nom de groupe, quelque part, on assume de suite son influence majeure…
Clairement, là, Vulcain va se voir ravir son trône de Motörhead français après un album pareil, le troisième de la formation.

Iron Bastards nous envoie son fast ‘n’ roll crade au possible, celui du Motörhead pré-”Another perfect day”, qui balance des bombe(r)s survoltées aussi efficaces qu’un as de pique au poker, histoire de nous overkiller les oreilles, et c’est pleine face qu’on se prend un poing de fer asséné avec force.

 

En onze titres overspeedés, bourrés d’amphétamines, “Cobra cadabra” nous colle 43 minutes d’un passage à tabac sadique, à grands renforts de riffs précis, sur lesquels une basse vrombissante et une batterie épileptique font le travail de sape sans discontinuer.
Avec en prime du solo bien senti qui peut s’ouvrir sur de l’improvisation en concert, comme il y a 35-40 ans de ça, le jeu du guitariste David Semler et sa pédale wah wah s’y prétant parfaitement.

Entre vindictes rock ‘n’ roll imparables et passages plus bluesy (“Outside the nest”, “You only live twice”, “Cobra cadabra”), Iron Bastards nous fait la totale et même les rythmes plus lents sont empreints d’une énergie implacable.
L’album débute sur un son de gong, comme le morceau “Vulcain” de la bande aux frères Puzio sur “Rock ‘n’ roll secours” avant qu’”Inside the nest” commence à bourriner sévère.
Le chant rauque, à croiser entre celui de Lemmy (évidemment), Phil Lynott ou Ricky Warwick, se veut efficace, merveilleusement entretenu à la clope et au bourbon, déclame ses lyrics sur une débauche de decibels qui ne manqueront pas de déclencher des pogos bien violents en live.

Et c’est tout l’art d’Iron Bastards que celui de non seulement assumer ses influences mais d’avoir sa propre personnalité, ce qui rend Iron Bastards remarquable de crédibilité et prouve vraiment qu’on peut transpirer le rock ‘n’ roll par tous ses pores et arriver à surprendre plus d’un speedfreak.

They are Iron Bastards and they’re gonna kick your ass !

Tracklist :
01 Inside the nest (3:14)
02 Cobra Cadabra (5:08)
03 Days of rage (2:41)
04 Bad dream (2:55)
05 With the World on your side (5:18)
06 Speed machine (3:45)
07 You only live twice (5:31)
08 Riffpower (3:27)
09 Feel it in your bones (3:32)
10 Stay off the line (3:57)
11 Outside the nest (4:17)

Bandcamp
Site officiel
Facebook
Youtube

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green