Communication de nos partenaires

Intrinsic – Nails

Le 20 novembre 2015 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Mike McLaughlin - Basse / Christopher Binns - Batterie / Michael Mellinger - Guitares / Garrett Craddock - Guitares / Lee Dehmer Jr - Chant.

Style:

Power / Speed Metal

Date de sortie:

21 août 2015

Label:

Divebomb Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7/10

On est en 2015 et je découvre seulement aujourd’hui ce groupe formé en 1984 !
C’est quoi ce bazar ?
31 ans d’existence, un album « Intrinsic » en 1987, un EP « Distortion of perspective » en 1990, un deuxième album « Disclosure » en 1996… et ce « Nails » presque vingt ans après.
Dans le genre « je prends mon temps », donnez-moi le quintet de Morro Bay (Californie) pour être sûr de la bonne pioche !
A part savoir que le groupe a eu un temps le regretté David Wayne (Metal Church, Reverend, Wayne…) dans ses rangs, on a peu d’informations sur le groupe.

Toujours est-il que ce « Nails » fleure bon le compromis entre le speed metal et le power typiquement US.
Ils n’ont rien inventé mais ce qu’ils font, ils ont le mérite de bien le faire.
En treize titres pour un album rempli ras la gueule – comprendre : plus d’une heure dix – Intrinsic nous offre une petite œuvre aux titres bien distincts avec son lot de morceaux (très) longs mais qui ne sonnent à aucun moment la redite tellement chacun est le singleton d’un tout aussi cohérent que varié.
Masterisé par Jamie King (Between The Buried and Me, Wretched, Canvas Solaris), l’album sonne très old school de par l’approche des compositions avec une touche moderne de par sa production : bref, le tout est très carré et ne manque pas de professionnalisme, on sent que le groupe en a gros dans le background.
On pense tour à tour à Metal Church, Heathen, Helstar ou à toute cette vague de groupes typiquement power metal US avec un côté passéiste très présent.

Toujours est-il qu’Intrinsic a cette capacité de nous envoyer autant du gros metal qui tabasse sévère sur des riffs rapides et délicieusement acérés très speed metal (« State of the union », « Die trying », « Pillar of fire », « Yikes ! »), des titres plus heavy (« Fight no more », le dispensable « The vicious circle » malgré son break imparable, le long « Denial » et son break à vous coller au siège), de virer carrément dans le thrash (le long « On gossamer wings » ou le très Overkill « Too late, but not forgotten »), de passer carrément vers la ballade teintée bluesy (« Mourn for her », « Inner sanctum ») ou de rendre un hommage appuyé à Led Zeppelin avec cette reprise bien sentie de « Dazed and confused ».
En revanche, le bonus « Cannabis sativa », sorte de thrash fusion un rien bancal, est carrément de trop et clôt de manière un rien surprenante un album jusque-là excellent.

En tous cas, sur les douze autres titres, rien n’est à jeter : les musiciens font le métier à la perfection, les compositions sont bien foutues, avec de nombreux breaks qui prennent régulièrement l’auditeur à contre-pied, avec quelques soli bien sentis magnifiant un album déjà haut en couleur et en relief.

A découvrir !

Tracklist :

1. State of the Union (4:36)
2. Fight no more (6:39)
3. Die trying (3:49)
4. On gossamer wings (7:43)
5. Pillar of fire (5:11)
6. Mourn for her (7:13)
7. The vicious Circle (4:51)
8. Denial (7:31)
9. Yikes ! (4:13)
10. Inner Sanctum (5:43)
11. Dazed & Confused (5:05)
12. Too late, but not forgotten (6:04)
13. Cannabis sativa (4:24)

 

 

Facebook : https://www.facebook.com/pages/Intrinsic/126847387382243

Youtube : http://www.youtube.com/user/intrinsictube

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green