Communication de nos partenaires

Inferi – The End of an Era / Rebirth

Le 10 juin 2019 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Malcolm Pugh – Guitare, chant additionnel
  • Mike Low – Guitare
  • Spencer Moore – Batterie
  • Andrew Kim – Basse
  • Steve Boiser - Chant

Style:

Technical/Melodic Death Metal

Date de sortie:

12 avril 2019

Label:

The Artisan Era

Note du SoilChroniqueur (Antirouille) : 9/10

Originaire de Nashville, Inferi voit le jour en 2006 et publiera un premier album, Divinity War, l’année d’après. En 2009 sera édité The End of an Era et le très bon The Path of Apotheosis paraîtra cinq ans plus tard en 2014. Il faudra de nouveau être patient car quatre années s’écouleront avant la sortie de Revenant. Ce mois d’avril voit la parution de leur cinquième album qui n’est en fait que le réenregistrement du deuxième et qui porte, à un détail près, le même nom, The End of an Era / Rebirth, signé par The Artisan Era.
Pour ceux qui ne connaissent pas la première version, oubliez-la et jetez-vous sur la réédition. Pour ceux qui connaissent et qui possèdent l’album de 2009, vous êtes en droit de vous demander : « Pourquoi acheter une copie ? Un exemplaire, c’est bon, pas besoin de l’avoir en double ! » ; ce à quoi je vous répondrai que vous avez tort car niveau son, ça n’a rien, mais alors rien de semblable. Les paroles et la musique sont les mêmes, certes, mais carrément différentes. La voix de Josh Harrell était beaucoup plus death que celle de Steve qui fait plus dans le scream. Les parties de guitares sont beaucoup mieux exécutées, d’un niveau au-dessus comme sur The Path of Apotheosis ou Revenant. La production médiocre de 2009 fait place à une autre, professionnelle cette fois, diamétralement opposée. Bref, tu l’as compris, je veux te vendre The End of an Era / Rebirth, que tu possèdes ou non la première édition. Et pis c’est tout.

Hormis le mastering, la voix et les lignes de guitares rejouées, aucune différence sur la musicalité, ça tabasse toujours autant sur de très très belles envolées hautes en couleur, avec une mention spéciale pour “The Warrior’s Infinite Opus” entièrement instrumental à tomber à la renverse.

Juste un petit bémol très personnel, donc on s’en tape, mais la voix criée façon black est fort dispensable et colle mal au registre, sinon, tout le reste est impeccable, chaque partie brille par sa qualité : Andrew assure à la basse qui est présente et qui offre de belles lignes, Spencer est divin derrière ses fûts, et quant au duo Malcom & Mike… les mots me manquent et c’est juste pas possible pour un chroniqueur, je l’admets, donc, pour sortir quelque chose et faire court : les soli sont fabuleux, offrant des crochets éblouissants.

Inferi peut jouer dans la cour des plus grands et peut aisément se placer en tête d’affiche. The End of an Era / Rebirth démontre un savoir-faire indéniable et s’impose comme étant un album de référence.

Tracklist :

01 The Ruin of Mankind (02:05)
02 Gatherings in the Chamber of Madness (04:58)
03 The Endless Siege (05:51)
04 A New Breed of Savior (06:10)
05 Sentenced to Eternal Life (04:49)
06 The War Machine Embodiment (04:37)
07 The Warrior’s Infinite Opus (08:39)
08 Quest for the Trinity (05:17)
09 Forged in the Phlegethon (05:33)
10 Cursed Unholy (06:38)

Site officiel
Facebook
YouTube
Bandcamp

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green