Communication de nos partenaires

In Malice’s Wake – Eternal Nightfall

Le 23 juin 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


    • Mark Farrugia: Batterie
    • Shaun Farrugia : Chant, Guitares
    • Karl Watterson : Basse
    • Leigh Bartley : Guitares

      Style:

      Thrash Metal

      Date de sortie:

      29 juin 2015

      Label:

      Punishment 18 Records

      Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 6/10

      L’Australie, ses kangourous, ses Wallabies, sa scène Rock ‘n’ Roll qui nous a accouché d’illustres noms comme AC/DC ou Rose Tattoo, son Hugh Jackman ou sa Nicole Kidman…
      Mais en groupe Thrash, ça donne quoi ?
      Allez, comme ça, au débotté, qui est capable de me citer un nom de groupe de Thrash Metal provenant d’Australie ?
      Mortal Sin ? Ah oui, jolie, belle pioche… Ces vétérans nous ont sorti cinq albums dont le légendaire « Mayhemic destruction » en 1987 avec ses forts relents de Metallica / Testament.
      Mais encore ?
      En effet, ensuite, ça coince.
      Allez, je vous donne un tuyau, vous pouvez désormais vous rabattre sur une des nouvelles signatures de Punishment 18 Records : In Malice’s Wake !

      Formé en 2002, ce quatuor évolue dans un Thrash Metal old school avec un soupçon de Death pour le moins efficace et est déjà fort d’une demo (2003), d’un EP « Blackened skies » (2005), de deux albums (« Eternal Nightfall » en 2008 et « The Thrashening » en 2011) et d’un live en 2014 (« Visions of live destruction »).
      Un troisième album full length est à venir prochainement et pour fêter cet évènement et surtout préparer le terrain d’un groupe quasiment inconnu en Europe, quoi de mieux que de rééditer le premier album de 2008 et de l’agrémenter des quatre morceaux de l’EP en guise de bonus ?
      C’est clair que, pour le coup, on se retrouve avec presque une heure et dix minutes de musique pour les quinze morceaux proposés.

      Coup marketing de Punishment 18 Records ?
      Bof, au mieux, cette réédition permettra aux die-hard fans de Thrash de se faire une opinion relativement positive à l’écoute de ce CD mais il faut reconnaitre que, s’il s’avère être d’une efficacité redoutable, « Eternal nightfall » ne bouleversera pas les foules au niveau de son originalité.
      In Malice’s Wake nous balance un bon album de Thrash, mais qui ne transcendera pas son auditeur.
      Pire que ça, on a presque la sensation que les quatre titres bonus de l’EP « Blackened skies » sont… de trop, les onze plages (dont une intro) de « Eternal nightfall » suffisant amplement !
      Car oui, tout fan Hardcore de Thrash que je suis, je me suis ennuyé au bout de quelques titres.
      Non que le groupe souffre d’une mauvaise qualité au niveau des compositions mais il faut avouer qu’à aucun moment je me suis retrouvé à secouer la tête ou taper du pied.

      La technique des musiciens est plus que correcte, l’album regorge de bons moments – les soli sont souvent très bons – mais au bout d’un moment, l’album étant par trop homogène et redondant, on a une fâcheuse tendance à s’ennuyer et à regarder combien de temps il reste à écouter, et ceci est bien dommage.
      Le chant rauque ne varie pas d’un iota, manque singulièrement de nuances et de reliefs, les riffs se ressemblent beaucoup d’un titre à l’autre et, si les compositions – je le répète – sont de qualité (mention spéciale à « Pay the price », « Eternal nightfall », « To run with the darkness », « Man made death », les six minutes de « As dusk covers day », l’instrumental « Where silence hides »), l’ensemble reste un peu trop souvent monocorde.

      Alors oui, le potentiel est certes bien présent avec un sens de la mélodie bien réel et on ne boudera pas une sortie prochaine mais il faudrait que les défauts de « Eternal nightfall » soient gommés pour que le groupe y gagne à la fois en cohésion et en crédibilité.

      Maintenant, je n’ai jamais écouté l’album suivant « The thrashening » pour me faire une idée de l’évolution du groupe.
      A suivre malgré tout !

      Tracklist :

      1. Intro
      2. Pay the Price
      3. Eternal Nightfall
      4. Bitter Demise
      5. To Run with the Darkness
      6. Man Made Death
      7. The Path Less Travelled
      8. As Dusk Covers Day
      9. Weakness in Numbers
      10. Where Silence Hides
      11. Mental Disarray
      12. To Run With Darkness…(Blackened Skies EP)
      13. Blackened Skies (Blackened Skies EP)
      14. As Dusk Covers Day (Blackened Skies EP)
      15. Weakness in Numbers  (Blackened Skies EP)

      Site officiel : http://www.inmaliceswake.com/
      Facebook : https://www.facebook.com/inmaliceswake
      Myspace : http://myspace.com/inmaliceswake
      Youtube : http://www.youtube.com/thethrashening
      ReverbNation : http://www.reverbnation.com/inmaliceswake

      Retour en début de page

      1 Commentaire sur “In Malice’s Wake – Eternal Nightfall”

      1. 1
        In Malice’s Wake – The Thrashening | Soil Chronicles

        […] le deuxième album de 2011 des Australiens de In Malice’s Wake. Si, comme dit dans la chronique (http://www.soilchronicles.fr/chroniques … -nightfall), le premier album ne brillait pas par son originalité et encore moins par sa propension à nous […]

      Laissez un commentaire

      M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

      Markup Controls
      Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green