Communication de nos partenaires

Holy Moses – Redefined Mayhem

Le 19 avril 2014 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Thomas Neitsch : Basse
  • Peter "Pete" Geltat : Guitare
  • Sabina Classen : Chant
  • Gerd Lücking : Batterie

Style:

Thrash Metal

Date de sortie:

Avril 2014

Label:

Steamhammer / SPV

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar):8/10

 

Voila, les méchants sont de retour.

Cela faisait un moment que l’on avait pas entendu parler d’Holy Moses. Il aura fallu six ans pour qu’elle enregistre un successeur à ‘Agony of Death’. Il faut dire que la troupe de Sabina Classen fait un retour aux sources, un nouveau changement de direction.
La carrière d’Holy Moses peut se découper, pour l’instant, en deux périodes : la première très brutale, avec les opus de ‘Queen Of Siam’ (86) à ‘No Matter What’s the Cause’ (94) en passant bien évidement par les cultissimes ‘World Chaos’ et ‘Reborn Dogs’ ; la seconde prend une direction plus Heavy, plus soft sur les opus ‘Disorder of the Order’ (02), mais surtout avec ‘Strength Power Will Passion’ (05) et ‘Agony of Death’ (08).

Cela fait donc maintenant six ans que nous n’avions plus de nouvelles de la formation, si ce n’est les nombreuses compilations publiées par la maison de disque. Début 2014 on entend parler d’un retour aux sources pour le nouvel opus ‘Redefined Mayhem’ avec sa pochette bien Old -School. On ne s’était pas trompé, on retourne sur un Thrash Metal très brutal et violent, une technicité redoutable, très combative. Le chant de Sabina retrouve aussi toute sa lugubrité, une voix issue des profondeurs les plus sombres, qui ponctuée par des chœurs guerriers (« Whet the Knife »), fait toujours du bien par là où elle passe. Un grand retour dans les années quatre-vingt avec la méchanceté des ‘Queen Of Siam’ et ‘Finished with the Dogs’.

Holy Moses va même jusqu’à retrouver le son de cette période avec une production qui nous renvoie à cette époque magnifique, une batterie claire et puissance mise en avant, des guitares très incisives, une voix sans « écho » ou autres arrangements que l’on peut entendre actuellement. Pas de fioritures, Holy Moses donne toute son énergie à sa musique, elle est faite avec sa force et son sang, et non par une machine sans âme.

Que dire de plus sur cet opus ? Les compositions sont directes et rentre-dedans, « Undead Dogs », « Process of Projection » ou le très court « This Dirt », qui clôture l’album, sont de véritables brûlots qui devraient faire des ravages sur scène : un rythme ultra rapide qui fait toujours mouche pour les amateurs du style. Dès l’ouverture de l’album, on rentre directement dans l’ambiance avec un « Hellhound » où chaque musicien aiguise ses armes pour une courte introduction et où ensuite Sabrina nous balance un chant rageur et hurlé qui nous scotche et nous achève. Une musique qui vous prend aux tripes. Comment rester calme à l’écoute des nombreux breaks instrumentaux partant dans des accélérations meurtrières ?

Certes ce ‘Redefined Mayhem’ n’est sûrement pas le meilleur album de la formation, mais en même temps, avec Holy Moses c’est comme une longue histoire d’amour : on préfère toujours les premiers moments, les plus purs, ceux de la découverte et des surprises. Même si après, l’expérience aidant pour la qualité, on ne retrouve plus les même sensations. Avec Holy Moses c’est la même chose, on peut être nostalgique de sa première période, néanmoins ‘Redefined Mayhem’, par la claque qu’il vous mettra, vous fera sûrement plaisir.

 

 

1. Hellhound
2. Undead Dogs
3. Sacred Sorrows
4. Triggered
5. Into the Dark
6. Process of Projection
7. Delusion
8. Fading Realities
9. Liars
10. Whet the Knife
11. Redemption of the Shattered
12. One Step Ahead of Death
13. This Dirt

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green