Communication de nos partenaires

Line-up sur cet Album


Sabina Classen – Chant Michael Hankel – Guitares Oliver Jaath – Guitares Thomas Neitsch – Basse Gerd Lücking - Batterie

Style:

Thrash metal

Date de sortie:

23 avril 2012

Label:

Steamhammer / SPV

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak): 9/10

 

Holy Moses, ou « the original female growls invasion since 1981 » comme indiqué sur le CD, qui fête ses trente années de carrière, peu de groupes peuvent se targuer d’une telle longévité.
Oui, Sabina Classen, 48 printemps au compteur et désormais seul membre du line up originel. Chanteuse dès le départ dans les premiers balbutiements du groupe dans des conditions pour le moins cocasses dans la mesure où la belle, qui voulait être bassiste à la base, a été plus ou moins forcée, vu que le poste était déjà pris, à prendre le chant et s’est soigneusement appliquée à hurler un grand coup dans le micro, insistant sur le fait qu’elle ne savait pas chanter.
Visiblement, ça a plu à l’ensemble du groupe qui l’a gardée à ce poste, créant de ce fait un genre vocal pour le moins inédit, Sabina devenant par conséquent la première « growleuse » dans l’histoire du metal.
Inutile de dire qu’en 1981, on n’avait jamais entendu ça, de la part d’une femme de surcroit.

Trente ans plus tard, après dix albums, Holy Moses reste un groupe légendaire mais malgré tout en deçà des « gros » blockbusters de leurs compatriotes que sont Sodom, Kreator, Destruction ou Tankard.

Si tous les albums sont représentés, ils le sont de façon inégale : un seul titre de « Queen of Siam », de « No matter what’s the cause » ou de « Disorder of the order » pour 4 titres de « Reborn dogs » et pas moins de cinq pour « The new machine of Liechtenstein », album le plus technique mais également le plus sous estimé de la carrière des allemands.
Et pour couronner le tout, deux inédits « Borderland » et « Entering the now » afin de démontrer que cette compilation, loin d’être un testament, n’est ni plus ni moins que l’occasion de prouver que malgré leurs trente ans d’existence, les Holy Moses sont encore là, et en forme !
Là où certains groupes se seraient contentés de compiler quelques extraits de chacun de leurs albums, Holy Moses réenregistrent les leurs avec le line up actuel, histoire que les membres présents – le plus « ancien » étant le gratteux Oliver Jaath, arrivé il y a sept ans – se réapproprient ces titres que les fans ont choisi sur internet.
Alors oui, on peut regretter l’absence d’une tuerie comme « Current of death », mais l’ensemble des titres, anciens comme nouveaux, forment un tout relativement homogène tout au long de ces 22 titres répartis sur un double digipack de toute beauté.

Alors oui, le plaisir de réentendre en version réactualisée ces morceaux qui auront été des tueries en leur temps et qui finalement montrent qu’ils sont toujours aussi actuels.
La multitude de jeunes groupes de thrash old school peuvent être aussi talentueuse qu’elle veut, jamais elle n’enlèvera l’héritage de Sabina and co qui prouve bien, avec ces 22 échantillons pur thrash, qu’ils sont prêts à resigner pour encore longtemps.

Groupe intemporel s’il en est, Holy Moses fête ses trente ans de carrière mais l’écoute de ce double CD le prouve une seconde jeunesse.
Et si ce « In the power of now », sous-titré « 30th anniversary », était le début d’un nouveau (long) chapitre ?
C’est tout le mal qu’on leur souhaite !

Site officiel : http://www.holymoses.net
Myspace : http://www.myspace.com/holymosesgermany
Facebook : http://www.facebook.com/official.holy.moses
Youtube channel : http://es.youtube.com/holymosesgermany

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green