Communication de nos partenaires

Hellevate – Weapons against their Will

Le 12 octobre 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Andrew "Drew Blood" Lufkin : Chant
  • Dan "Danöwar" Whitmer : Guitare
  • Josh "The Boss" Cole : Guitare
  • Zack "The Ripper" Burke : Basse
  • RJ "The Machine Gun" Whitmer : Batterie
 

Style:

Heavy/Thrash Metal

Date de sortie:

01 juillet 2016

Label:

Autoproduction

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 7.5/10

J’aime les antonymes. C’est logique tout en étant illogique, absurde tout en étant rationnel… Quand on sait qu’ « antonyme » est lui-même un antonyme, celui de « synonyme », c’est fascinant, hein ? Non ? Bon… Mais si on prend – par un hasard total, bien sur – un néologisme comme « Hellevate », ça mélange la notion de bas (« Hell », enfer, donc plutôt en bas) et de haut (« elevate », je vous le traduis pas, mais donc plutôt en haut), ce qui est assez paradoxal… Bon, j’ai compris vous vous en foutez et puisque c’est comme ça, on va tout de suite parler de leur album Weapons against their Will… (z’êtes vraiment ingrats, moi qui vous faisais un point culture gratos…)

Deuxième album du quintette du Missouri après un album éponyme en 2012, ils exercent leurs talents dans un Thrash old school agressif, teinté de Heavy avec un soupçon de Death en arrière plan. Douze titres, dont deux épiques de presque 8 et presque 9 minutes, une heure dans ta face ! Mais…

Cet album est à lui seul un paradoxe. De la bonne musique, énergique, dynamique, bien jouée dans les grandes lignes… mais brouillonne ! La faute à une batterie loin d’être méga carrée, principalement au niveau des pieds. Un jeu très précipité et donc irrégulier malgré sa diversité de propositions rythmiques, au point que, parfois, les autres musiciens semblent perdus et ne savent plus trop ou planter leurs clous, ce qui est franchement dommage vu qu’eux sont davantage en place, le chanteur étant particulièrement dans le ton proposé par les instruments et le genre. L’enfer est dans les détails, et c’est là que la réflexion de Platon sur le fait que la musique élève l’âme commence car ce sont les détails qui l’en empêchent. « N’est-ce pas ce qui fait la souveraineté de la culture musicale : rien ne pénètre davantage au fond de l’âme que le rythme et l’harmonie, rien ne s’attache plus fortement à elle en apportant la beauté ? Elle la rend belle, si du moins elle a été correctement pratiquée ; car dans le cas contraire, c’est l’inverse. »

Autre détail perturbant – et paradoxal –, le grain des guitares, très sec et donc déroutant de prime abord (même si on s’y fait par la suite) mais qui en gagne également en agressivité et en attaque de ce fait, ce qui a pour conséquence de ne pas trop savoir comment ressentir l’album, parce que d’un coté ça colle et c’est logique, de l’autre ça dérange. Enfin, pour rester dans un ultime paradoxe, l’énergie, la variété et les idées déployées par le groupe sont soumises à la frustration d’une qualité d’ensemble pas optimale qui aurait permis de savourer cet album. « D’un autre côté, celui qui l’a pratiquée comme il faut est tout particulièrement sensible à l’imperfection des œuvres mal travaillées ou mal venues ; c’est à bon droit qu’il s’en détourne avec irritation pour accorder son approbation à celles qui sont belles : y prenant plaisir et les accueillant en son âme, il s’en nourrit et devient un homme accompli. » Ca a beau dater de deux millénaires, ça reste d’actualité.


Un bon album dans l’idée pour un rendu loin d’être médiocre mais loin d’être accompli également. Kansas City tient un groupe qui pourrait redorer la flamme du ThrashUS mais n’a pas encore assez de maturité pour ce faire. On attend le prochain album.

A écouter en touchant du doigt le point Q-lture afin d’atteindre le point G… nial, bien sur. Fin de l’onanisme cérébral.

Tracklist:
1. Infected Chaos (2:50)
2. Street Reaper (3:58)
3. Blasphemer Deceiver (4:54)
4. The First Flame (4:24)
5. Hall Pass to Hell (4:00)
6. Turris Mortem (6:00)
7. Memories of Battle and Death (3:54)
8. Last Life to live (3:55)
9. The Iconoclasm (8:40)
10. Nocturnal Grip (4:09)
11. Switchblade (4:30)
12. Regicide (7:51)

Facebook: https://www.facebook.com/pages/Hellevate/297539242540
Site officiel: http://www.hellevate.com/
Bandcamp: https://hellevate.bandcamp.com/album/we … their-will
Youtube: https://www.youtube.com/channel/UCGY_jX … mkuXWqt7HA

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green