Communication de nos partenaires

Hate Eternal – Infernus

Le 20 août 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Chason Westmoreland : batterie
  • Erik Rutan : guitare, chant
  • J.J. Hrubovcak : basse

Style:

Death Métal

Date de sortie:

24 août 2015

Label:

Season Of Mist

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8,5/10

Doit-on penser qu’une formation qui débute en conquérant le trône, puis devient Roi des rois pour se proclamer enfin Monarque est orgueilleuse ? Prétentieuse ? Trop ambitieuse ? Que ses dents rayent le plancher ? Parfois oui. Beaucoup de groupes s’imaginent tout en haut de la pyramide, se voient bœuf quand ils ne sont que grenouilles, bref, font preuve d’un manque flagrant d’humilité et d’auto critique. Mais tout cela n’a jamais concerné Erik Rutan, son C.V. parle pour lui.

Hate Eternal n’étant pas du genre à sortir un album chaque année, la formation soigne chacune de ses offrandes. Déjà en proposant systématiquement un package magnifique mais surtout en ne se contentant pas de balancer trente minutes de bastonnade vite expédiée. Si l’attente peut sembler longue entre deux albums, la récompense est à la hauteur de la patience. « Infernus », c’est dix titres, quarante-cinq minutes d’un Death Métal impitoyable de vitesse, de puissance, de technique, de maîtrise, de qualité et surtout de brutalité.

Il est vrai que le groupe ne se renouvelle que peu, la formule étant peu ou prou la même : des blasts surhumains, quelques instants de pesanteur sublime (« Infernus ») et une ambiance de guerre permanente, autant d’éléments qui font de Hate Eternal l’une des formations les plus féroces du circuit. Mais si l’effet de surprise n’est que rarement au rendez-vous, on a au moins l’assurance d’écouter un disque qui plane à des hauteurs que bien peu atteindront dans leur carrière. « The Chosen One » est typiquement le genre de composition qui met tout le monde à l’amende : riffs surpuissants, solo surréaliste, batterie dantesque et puis putain, il y a le chant d’Erik Rutan, d’un niveau tout simplement exceptionnel dans la maîtrise de la férocité pure.

« Infernus » est donc un déferlement constant d’agression qui, comme toujours, nécessite plusieurs écoutes afin de bien saisir toutes les subtilités qu’il contient, chaque titre étant un foisonnement de micro riffs, de breaks titanesques, d’harmonies étranges de guitares, soit une espèce de foire aux atrocités (J.G. Ballard, si tu nous lis…) qui, en dernière instance, nous laisse les oreilles bourdonnantes, le cerveau en marmelade, avec le sentiment d’avoir écouté l’une des meilleures interprétations de Death Métal de l’année. La leçon est très sévère, même pour les habitués du genre.

Tracklist :

1 : Locust Swarm
2 : The Stygian Deep
3 : Pathogenic Apathy
4 : La Tempestad
5 : Infernus
6 : The Chosen One
7 : Zealot, Crusader of War
8 : Order of the Arcane Scripture
9 : Chaos Theory
10 : Majestic Being, Hear My Call

Site officiel : http://www.hateeternal.com/
Facebook : https://www.facebook.com/Hate.Eternal
Youtube : https://www.youtube.com/user/HateEternalMusic
Soundcloud : https://soundcloud.com/season-of-mist/h … premiere-1
Myspace : https://myspace.com/haeteternal

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green