Communication de nos partenaires

Hammer King – Poseidon will carry us home

Le 16 décembre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Titan Fox V - Chant
  • Gino Wilde - Guitare
  • K.K. Basement - Basse
  • Dolph A. Macallan - Batterie

Style:

Heavy Metal

Date de sortie:

5 Octobre 2018

Label:

Cruz del Sur Music

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar) : 8/10

Voici du bon Heavy Metal !

Vous aviez envie d’entendre un bon Hymne mais vous vouliez un peu de nouveauté ?
Vous en aviez un peu mare de ces morceaux trop techniques où on n’y comprend plus rien ?
Vous avez passé une journée de merde et vous voulez pas vous prendre la tête ?
Vous recherchiez une bande sonore pour vider des bières ?

Alors ne cherchez plus dehors, Poséidon va vous ramener à la maison !

Le groupe de Kaiserslautern (mais qui s’autoproclame de St Tropez) revient pour un troisième opus toujours taillé dans le même fer. Il faut dire qu’Hammer King n’a jamais cherché à nous épater par la surprise mais plus par la connaissance d’un art plus ancestral que ce groupe maîtrise d’une façon presque martiale : le Heavy Metal. Dès Kingdom of the Hammer King en 2015, on a su que l’enseignement de Judas Priest avait bien porté ces fruits. L’année suivante, avec un King is rising montrant une performance encore plus directe, on se doutait que le groupe devait passer de longue heure a l’écoute bénéfique d’un bon Manowar (ce qui au passage ne peut faire que du bien à tous).

Comme Hammerfall quelques années auparavant (tout comme Heavenly qu’il ne faut surtout pas oublier), Hammer King nous replonge dans le Heavy Metal simple et efficace, avec une rythmique très guerrière, et ce n’est pas avec un vaisseau pirate digne des Running Wild que ce troisième opus nous fera dire le contraire.

Hammer King nous balance une succession de titres d’une redoutable efficacité : tout est joué à la perfection, des passages très lourds aux montées en puissance comme le très bon « We sail Cape Horn » qui vous filera une pêche monumentale. Avec des structures assez primitives, les morceaux sont tous très accrocheurs, avec intro, couplet, refrain, couplet rererefrain… Tout est fait pour qu’une mélodie vous reste en tête et ça marche : prenez donc un peu de « Battle of Wars » et dîtes moi que vous n’avez pas tapé du pied.

De la cale au nid-de-pie, tout est à garder dans ce navire, en passant par les voiles qui claquent au gré du vent puissant (« The King is a deadly Machine ») en passant par la Sainte Barbe et le grondement de « Where the Hammer Hangs », la cloche de « Last Rites » qui nous indique la marche à suivre, la figure de proue d’un « Glorious Night of Glory » qui vient briser les vagues de plein fouet…

Un album qui vous fait un bien fou ; Hammer King nous propose une cure de jouvence avec un album très accrocheur.

Tracklisting :

1. Poseidon will carry us home
2. The King is a deadly Machine
3. Battle of Wars
4. 7 Days and 7 Kings
5. Warriors of Angelhill
6. Where the Hammer hangs
7. Last Rites
8. Glorious Night of Glory
9. Locust Plague
10. At the Mercy of the Waves
11. We sail Cape Horn
12. Meatus Majestatis

Page Facebook
Site officiel

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green