Communication de nos partenaires

Grave Desecrator – Dust to Lust

Le 12 juillet 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Butcherazor : guitare, chant
  • Vallakk the Necrogoat : basse
  • Black Sin and Damnation : guitare
  • M. Kult : batterie
 

Style:

Black Death Métal

Date de sortie:

01 juillet 2016

Label:

Season Of Mist

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 7,5/10

Difficile de parler de petit nouveau concernant Grave Desecrator puisque la formation brésilienne existe officiellement depuis 2001. En revanche, ce qu’il y a de certain, c’est que sans cette signature avec Season of Mist pour promouvoir « Dust to Lust », je n’en aurais sans doute jamais entendu parler.
Bon, vous avez vu la pochette, le logo, y a du bouc et de la croix renversée, satanistes en approche rapide donc. Si la question de l’authenticité se pose toujours dans ces cas-là, savoir que les types ont participé en 2014 à un split avec ArchgoatBlack Witchery etImpurity rassurera tout le monde. C’est du sérieux de ce côté mais musicalement cela donne quoi ? Parce que moi, au fond, j’ai tendance à m’en foutre un peu des croyances des groupes, ne m’attachant qu’à la qualité musicale. C’est pour ça que des gens crachent à la gueule de Céline sans avoir jamais lu un de ses livres et passent ainsi à côté du plus grand écrivain du vingtième siècle mais, aller, je ne vais refaire l’histoire.

Grave Desecrator joue du Black Death Métal à l’ancienne. Le Sepultura d’avant « Arise », Sarcofago et toute la clique ont été bien entendus par ces jeunes habitants de Rio qui nous crachent à leur gueule leur vision maladive de l’existence. Poisseuse comme un matelas de prostituée mineure philippine, obscure et moite à l’image du taudis où elle fait ses passes, telle est la musique proposée sur « Dust to Lust ». Les solos giclent et laissent des traces sur les murs, rythmiques à l’emporte-pièce, chant démoniaque, la panoplie complète ! Mais les musiciens ne se contentent pas de faire les bourrins pendant deux minutes, ils sont capables de torcher des titres à rallonge (les plus de six minutes de « Temple of Abominations » ou « Perpetual Oath ») et ça, ce n’est pas donné à tout le monde.
Du coup, sans être une incroyable révélation, Grave Desecrator fait honneur au style en laissant derrière lui une odeur de pisse et de soufre tenace, séduisante, avec un goût de reviens-y. Un travail honnête, l’envie de les voir sur scène me titille.

Tracklist :
01 : Intro (Dust To Lust)
02 : Temple Of Abominations
03 : Funeral mist
04 : Gods Of Death
05 : A Witching Whore
06 : Host Desecration
07 : Anathema Bloodlust
08 : Bleed For Worship
09 : Memento Mori
10 : One More Soul
11 : Mephistophallus In Occultopuss
12 : Perpetual Oath

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green