Communication de nos partenaires

Line-up sur cet Album


Grand Executioner van Eekelen - Basse
Grand Prosecutor van Drunen - Chant
Grand Registrar Zuur - Guitares
Grand Judge Daniels - Guitares
Grand Magistrate Bagchus – Batterie

Style:

Grêle de balles death metalliques et asphyxiante !

Date de sortie:

09 novembre 2012

Label:

Century Media

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak) : 9/10

Il ne va pas y avoir photo, chroniquer le premier album de Grand Supreme Blood Court va être beaucoup plus facile que de détailler le CV de chacun des membres du groupe.
En effet, si j’ai déjà maintes fois affirmé que Martin Van Drunnen n’était pas un simple chanteur de death metal mais LA voix du death metal, il est bon ton de constater que ce nouveau groupe qu’il a fondé en 2009, Grand Supreme Blood Court, aurait pu sortir son album sous le nom de Hail Of Bullets ou de Asphyx sans que quiconque n’y trouve à redire tant la recette proposée n’est ni plus ni moins un condensé de ce qu’il fait deux mieux dans ses deux groupes, dans une version peut être un peu plus thrash.
Mais c’eût été trop facile de le présenter de cette façon, ce line-up : grosso modo, le père Martin s’est entouré d’anciens et d’actuels membres d’Asphyx et de Hail Of Bullets pour créer sa Grand Supreme Blood Court.
Donc, pour résumer :
– à la basse, Théo Van Eekelen, également bassiste de Hail Of Bullets, ex-Houwitser, Judgement Day et Thanatos ;
– à la batterie, Bob Bagchus, également batteur de Asphyx, ex-Evoker, Soulburn, et Throne ;
– aux guitares, Alwin Zuur, également bassiste de Asphyx et guitariste de Escutcheon (groupe néerlandais de death metal mélodique fondé en 1997 et ayant déjà deux albums à leur actif), ex-Pulverizer ;
– au chant, LA voix du death metal, légende vivante en son domaine, Martin Van Drunnen, hurlant encore chez Asphyx et Hail Of Bullets, et ex-tout plein de groupes comme Bolt Thrower, Bunkur, Comecon, Death By Dawn, Pestilence et Submission ;
– aux guitares, Eric Daniels, un ancien de Asphyx et de Soulburn.
Moins brutal que Hail Of Bullets mais moins doom que Asphyx, « Bow down before the blood court » se veut un excellent condensé, voire un fabuleux trailer des carrières respectives des deux groupes de Van Drunnen.
Et le terme de « condensé » n’est pas galvaudé : en effet, les titres se veulent plus bruts, plus directs, et plus courts aussi ! Hormis le final « … And thus the billions shall burn » et ses 9’54 construit comme un « The rack » en son temps (1991, déjà) et l’instrumental-interlude mélodique « Grand justice, grand pain » (à peine deux minutes), la grande majorité des titres oscille autour de trois et cinq minutes dans un format de composition relativement épuré.
Grand Supreme Blood Court va directement à l’essentiel, avec des riffs hypnotiques et lancinants, brutaux (souvent) et suffocants, sensation oppressante que la voix de Van Drunnen contribue à amplifier de façon magistrale.
« All rise » plante d’entrée le décor : avec son intro digne d’un Black Sabbath ou d’un Candlemass avec son glas sinistre avant l’arrivée des guitares bien tranchantes, Grand Supreme Blood Court propose un death metal aux limites du thrash mais avec son chanteur au timbre unique. Comme dit plus haut, les riffs sont lourds, lancinants, mais les compos recèlent de ces petites accélérations brutales, avant de sombrer à nouveau dans des ralentissements pachydermiques et asphyxiants qui transforment un bon album en un excellent album.
Le titre éponyme voit Van Drunnen attaquer sa ligne de chant dès la première seconde : le groupe semble désireux de ne pas laisser le temps à l’auditeur de respirer et le morceau se voit composer un peu de la même façon : on débute tambour battant avant de revenir sur des riffs plus lourds pour repartir sur des accélérations brutales lors du refrain.
Ces accélérations qu’on retrouvera un peu partout dans l’album (« Veredictum Sanguis », « There shall be no acquittance », « Circus of mass torment », « Public castration ») se distinguent parmi des titres plus thrash et intenses comme « Behead the defense », « Fed to the boars » ou « Piled up for the scavengers ».
Tout ceci est fait dans une aisance et un professionnalisme réel et reste résolument death metal : Van Drunnen est un compositeur hors pair entouré de musiciens aguerri et cela s’entend. Rajoutons à ça que la production a été confiée à un maître en la matière avec Monsieur Dan Swäno et on a compris le pourquoi du comment d’un album de death metal old school absolument indispensable.

Après « Deathhammer » en début d’année avec Asphyx ou « On divine winds » en 2010 avec Hail Of Bullets, voilà une nouvelle leçon de death metal par un des maîtres du genre !

Incontournable !

Tracklist :

1. All Rise!
2. Bow Down Before the Blood Court
3. There Shall Be No Acquittance
4. Veredictum Sanguis
5. Behead the Defence
6. Grand Justice, Grand Pain (instrumental)
7. Fed to the Boars
8. Circus of Mass Torment
9. Public Castration
10. Piled Up for the Scavengers
11. … And Thus the Billions Shall Burn

Facebook : https://www.facebook.com/grandsupremebloodcourt
“Piled up for the scavenger”

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green