Communication de nos partenaires

Grand Design – Time Elevation

Le 27 janvier 2010 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


P.Saether - Chant, choeurs P.Ledin - guitares, choeurs R.Holmgren - Batterie, choeurs D.Vestman - guitares A.Modd - basse

Style:

Hard rock mélodique

Date de sortie:

23 octobre 2009

Label:

Metal Heaven

Et voilà encore un nouveau venu sur la planète Metal qui en cette période de crise va filer le virus H1N1 à notre petit gousset déjà réduit à peau de chagrin par nos charmants politiques si prompts à vider nos poches –et remplir les leurs- pour notre bien. Ecologie, santé, modernisation économique ou sociale … La liste de la déontologie cynique de faux jetons de la caste dirigeante n’est pas exhaustive de tout ce qu’il faut faire évoluer ; pour que nous, « povs pékins lambdas de base » vivions mieux. Et peu importe que vous pensiez le contraire, la disparition de vos soupçons d’acquis est vitale à votre futur bien-être ; mais vous êtes trop limités intellectuellement pour pouvoir le saisir.

Heureusement, dans notre monde passionnel et passionné de la musicalité, ces dogmes tenant obligatoirement à inculquer à la masse une ligne de pensée prédigérée ne parvient pas à ses fins. Je vous égare dans mes pensées et vous ne voyez pas où je veux en venir ? Alors, je résume et conclus ma petite introduction : Dans le « Metal » on ne peut forcer à l’appréciation : le groupe est bon, a du potentiel, du talent, et par la même un public le suivant fidèlement… Ou il ne dispose pas de suffisamment de qualités pour s’extraire de la nasse, et reste condamné à végéter ou disparaitre. Pas de pensées « politiquement correctes », mais juste le couperet –un peu féroce parfois- du jugement et du libre arbitre de l’auditeur. Que celui-ci ait quatorze ans et les cheveux jusqu’aux genoux, ou cinq décennies et qu’il soit vêtu d’un costard stylé mafioso.

Car l’important est la propension d’un combo à séduire, quelque soit la veine musicale choisie. Prenez «Grand Design », par exemple. Nous venant de Västerås (Suède), le groupe s’est formé en 2006 autour de Pelle Saether, illustre inconnu qui, excusez du peu, a officié dans ZeelionZello et Schizophrenic Circus et produit et enregistré des Steel AttackAxenstar, ou autres Cryonic Temple (au superbe «Immortal » en 2008). Le sieur décide donc de créer son combo en s’inspirant des ScorpionsDef Leppard et autres Europe ; et pour ce faire, s’entoure de quelques débutants : Richard « The Raptor » Holmgren, ex batteur et fondateur de « Vanessa », et actuellement aussi derrière les futs de « Wolf » ayant sorti il y a peu un excellent « Ravenous ». Le guitariste Peter Ledin, lui aussi en concubinage avec la « Vaness » précitée, et enfin le bassiste Anders Mood qui claque déjà ses lignes de basse au sein du loup suédois. Une partie carrée, ou un chassé croisé qui n’engendrera pas de cocufiage, mais plutôt une assise et une maturité réelle résultant d’un véritable vécu musical. L’autre petite cerise sur le gâteau sera tout simplement la présence en extra de l’ex Steel Attack, Denis Vestman

Ne tergiversons, ni ne finassons pas; le résultat sera à la hauteur de ce que l’on pouvait subodorer.Grand Design nous assène un « Big Hard Rock » revival des eighties du feu de Dieu, tout simplement. Catchy, électrisante, mélodique, accrocheuse à souhaits ; la musicalité du combo est un réel délice dans un écrin de raffinement. Oscillant entre l’esprit d’un « Pyromania », ou piquant de ses dards tels lesScorpions teutons (intro d’ « Air It Out ») ; ce « Time Elevation » ne peut que déclencher un sacré Buzz chez les nostalgiques et fans invétérés de ce genre Metal. Et ce bourdonnement médiatique ne sera que mérité tant des titres comme « Love Sensation » -la perle de l’album-, « Piece Of The Action » ou un « Let’s Go Down Fighting » alléchant et bien nommé emportent l’adhésion immédiatement. Hard Rock, Heavy rock, sensations garanties quoiqu’il en soit tant les riffs et les lignes vocales –fluides, claires et empruntes de suavité et émotions- sont assénées et calquées sur mesure pour ce « melodic big eighties rock ».

Deux petites mentions spéciales en outro, pour louer d’une part un très original « Sheik Iddup » particulièrement appréciable ; et à contrario clamer haut et fort combien le « Love Will Know » de clôture est dispensable. Seule faute de goût à mon sens, cette mièvrerie insipide en bouquet final d’un excellent opus, semble avoir été conçue pour se plier à la tradition des sempiternelles ballades. Mais « Grand Design » ne paraît pas foncièrement doué pour cela… Et c’est tant mieux !!!

Au final, et histoire de retomber sur vos pattes et savoir la finalité de cette introduction. N’écoutez pas les bien-pensants et les donneurs de leçons. Faites confiance à votre ressenti et votre agrément, sans quelques considérations de modes ou matraquages publicitaires. Le combo de Pelle Saether nous jette à la figure le meilleur des eighties, sans prétentions ni messages subliminaux. Par réelle conviction, pour notre pur plaisir, et sans s’occuper de quelques considérations mercantiles ou modernistes d’actualité. Mission accomplie indéniablement, on en redemande

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green