Communication de nos partenaires

Flotsam and Jetsam – The End of Chaos

Le 16 janvier 2019 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Michael Gilbert - Guitares
  • Eric A.K. - Chant
  • Michael Spencer - Basse
  • Steve Conley - Guitares
  • Ken Mary - Batterie

Style:

Thrash Metal

Date de sortie:

16 Janvier 2019

Label:

AFM Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9/10

Décidément, c’est ma semaine de chance : juste après m’être penché sur le nouveau Metal Church, me voilà sur la nouvelle offrande de Flotsam and Jetsam. Pour leur quatorzième album, ils semblent avoir pris la résolution de faire aussi bien, voire mieux, que l’album précédent sobrement intitulé Flotsam and Jetsam [lire chronique ici].

Parce que bon, ce n’est pas pour dire, mais un tel album, on l’attendait depuis 1988. Quand un groupe commence avec deux albums quasi parfaits comme l’ont été Doomsday for the Deceiver (1986) et No Place for Disgrace (1988), on peut dire que la barre est montée très haut d’entrée. Et quand en plus, dans l’intervalle, on se fait piquer son bassiste de génie et principal compositeur (Jason Newsted) parti explorer les sommets chez Metallica, on comprend que la traversée du désert allait durer un petit moment.

Mais les Flots sont un modèle de persévérance, et les deux membres originels restants, à savoir le chanteur Eric “A.K.” Knutson et le guitariste Michael Gilbert, ont tenté malgré tout de tenir à flots (oops) le navire tant bien que mal. Alors oui, le groupe a alterné le correct (Dreams of Death, The Cold, My God) et le moins bon (les autres), le pompon étant le réenregistrement d’un No Place for Disgrace qui ne méritait pas un tel traitement !
Et bim, en 2016, leur album éponyme se veut une véritable bourrasque de Thrash Metal comme on n’osait plus en rêver de la part du quintette de Phoenix.

Et ce petit nouveau, au nom qui semble prédestiné, The End of Chaos, est celui que les fans de la première heure (dont je fais partie) vont adorer… adorer ! Douze titres courts d’une moyenne de quatre minutes, quarante-neuf minutes et que des bombes : du Thrash Metal alambiqué, distillé avec une précision impeccable, le tout aide par un son qui met en valeur chaque instrument et la voix tantôt mélodique, tantôt agressive d’Eric AK.

Le nouveau batteur Ken Mary, au CV bien rempli (Fifth Angel depuis toujours, ex-Chastain, ex-Impellitteri, ex-TKO entre autres), frappe ses fûts avec une méchanceté remarquable et donne une bonne dose d’agressivité au Thrash Metal déjà bien énervé du groupe.
Bref, voilà un album pour lequel il est fortement conseillé de s’échauffer la nuque avant chaque écoute car les dommages aux cervicales causés par un headbanging (trop) spontané risquent fort de les mettre à mal, surtout à l’écoute de brûlots comme le magistral « Slowly insane », « Control », « Demolition Man », « Unwelcome Surprise », « Snake Eye », « Good or bad » ou le final apocalyptique « The End ».

A noter que les titres sont tous courts, ce qui permet au groupe de ne pas s’encombrer de superflu et se contenter de l’essentiel sans le moindre compromis ! Bref, on kiffe… Et la pochette aussi !

La boucherie de ce début d’année !

Tracklist :

1. Prisoner of Time (4:17)
2. Control (3:45)
3. Recover (4:08)
4. Prepare for Chaos (3:45)
5. Slowly insane (3:53)
6. Architects of Hate (5:04)
7. Demolition Man (3:37)
8. Unwelcome Surprise (5:07)
9. Snake Eye (3:54)
10. Survive (4:08)
11. Good or bad (3:55)
12. The End (3:47)

Site officiel
Page Myspace
Page Facebook
Agenda Lastfm
Agenda ReverbNation
Playlist Spotify
Fil Twitter
Chaine Vevo
Chaine Youtube

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green