Communication de nos partenaires

Fleshgod Apocalypse – Veleno

Le 9 juin 2019 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Francesco Paoli : chant, guitares, batterie (studio)
  • Paolo Rossi: chant clair , basse
  • Francesco Ferrini : piano, orchestrations
Live:
  • Veronica Bordacchini : chant soprano 
  • Fabio Bartoletti : guitare lead
  • David Folchitto : batterie

Style:

Death Metal symphonique

Date de sortie:

24 mai 2019

Label:

Nuclear Blast Records

Note de la soilchroniqueuse (Bloodybarbie) : 9/10

Attendre un nouvel album de Fleshgod Apocalypse est comme attendre ses cadeaux de Noël pour un enfant, sauf que ce n’est pas tous les ans qu’on a le droit à des chefs-d’œuvre comme sait si bien faire Fleshgod Apocalypse depuis qu’il s’est tourné vers le death symphonique (eh oui, je fais partie de ceux qui apprécient plutôt la seconde période, symphonique, de Fleshgod plutôt que leur première qui n’avait duré que le temps d’un album, Oracles, qui était orienté pur death metal).

Il y a eu un changement de line up houleux depuis 2017, laissant croire que l’heure de l’apocalypse avait sonné. Notre cher Thomasso Ricardi (chanteur et guitariste) ainsi que Cristiano Trionfera (chanteur et guitariste) sont partis pour des raisons personnelles. Francesco Paoli saisit l’occasion et quitte ses fûts (pour le coup, j’ai pleuré !) pour occuper de nouveau le poste de guitariste/chanteur qu’il occupait à la formation de FA dont il est à l’origine. Le poste de batteur en CDI n’est pas à pourvoir pour le moment car Paoli s’occupe des compositions et de l’enregistrement. Le poste batteur live est pourvu par David Folchitto et le poste de second guitariste (live) par Fabio Bartoletti.

 

Il est regrettable que Veleno (venin en italien) commence par son pire titre, le plus bordélique et décousu, “Fury”, que je vous conseille d’écouter en dernier (ou de ne pas écouter). Heureusement qu’il n’a pas été sélectionné pour être le single. Hormis ce morceau, le reste est globalement dans la continuité de King. FA nous offre des pièces monumentales aux orchestrations ingénieusement mêlées à une sublime brutalité.

Les titres les plus orgasmiques : “Absinthe” qui traduit bien la folie avec les voix de Paoli (chant guttural) et Rossi (chant clair), et “Embrace the Oblivion” qui apporte un brin de fraîcheur dans la composition. Bizarrement, “Monnalisa” me fait penser au style d’In Flames d’antan par moments (avec des orchestrations), un titre surprenant !

J’ai adoré “Veleno”, outro instrumentale au piano !

On a toujours droit à la ballade de l’album avec la magnifique voix de notre chère soprano Veronica Bordacchini bien mise en avant (en duo avec Francesco par moment) sur “The Day We’ll Be Gone” !

 

Avec ce Veleno, Fleshgod Apocalypse nous a craché son venin et c’est mortel (une petite mort) ! 

Pour ceux qui ne sont pas fans de la voix gutturale, Fleshgod Apocalypse nous offre une version deluxe avec une version additionnelle purement instrumentale afin de bien mettre en évidence l’orchestre (oui oui c’est un vrai) et la production, qui ont fait un travail remarquable. Mais aussi, une reprise sublime de “Reise, Reise” (Rammstein) à la sauce FA, j’ai adoré !

 

Tracklist:

1. Fury 4:38
2. Carnivorous Lamb 4:39
3. Sugar 4:17
4. The Praying Mantis’ Strategy 1:04
5. Monnalisa 5:24
6. Worship And Forget 4:32
7. Absinthe 6:09
8. Pissing On The Score 4:29
9. The Day We’ll Be Gone 5:57
10. Embrace The Oblivion 7:49
11. Veleno 2:41

Site officiel

Facebook

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green