Communication de nos partenaires

Enochian Theory – Evolution : Creatio Ex Nihilo ...

Le 12 décembre 2010 posté par Lusaimoi

Line-up sur cet Album


Ben Harris-Hayes : Chant, Guitares, Clavier
Shaun Rayment : Basse
Sam Street : Batterie

Style:

rock/metal progressif barré

Date de sortie:

Aout 2009

Label:

Mascot Records

Note du Soilchroniqueur (Lusaimoi) : 09/10

 

« Non mais dans quelle galère je me suis encore fourgué, moi », pensa-je à la première écoute de l’album « Evolution: Creatio Ex Nihilo », des anglais d’Enochian Theory.

Tout a commencé chez un célèbre disquaire bressan dont le nom évoque la graisse transformée que l’on retrouve sur les cadavres. Interpellé par la pochette poétique, représentant pourtant une industrie terne et grise, je me suis empressé de me renseigner sur le groupe. J’ai découvert que les gaillards faisaient un rock métal progressif, et qu’ils en étaient à leur deuxième album. « Faudra que je me le prenne! » me dis-je alors. Et puis, en visitant le forum de votre site metal préféré, j’ai découvert qu’une chronique de cet album nous était demandée! Je me précipita alors sur mon clavier pour en faire la demande. Voici comment je m’en suis retrouvé à écouter cet album, en rentrant chez moi, dans un bus sur une route sombre, un vendredi soir d’automne.

« Comment chroniquer quelque chose comme ça? » me demanda-je tandis que le Soleil se cachait peu à peu derrière l’horizon assombri. Comment chroniquer un truc aussi bizarre? Non mais, un album qui commence par une intro bruitiste au martèlement régulier, s’amplifiant au gré des secondes jusqu’à un bourdonnement laissant espérer un décollage, et qui déboule sur… une seconde intro!! Différente, bâtie sur une mélodie très simple, mais étrangement difficile à appréhender, elle se complexifie, jusqu’à aboutir sur la séquence épique que l’on attendait. Alors je me suis laissé porter par leur univers « L’analyse viendra aux prochaines écoutes! ».

Tout le disque est bâti sur l’effet de surprise, comme les deux intros consécutives. La plupart du temps, le groupe fait un bon rock progressif aux mélodies inspirées, cassées par des expérimentations bruitistes qui se laissent savourer, des envolées épiques aux accordages de guitares pas loin du postcore, Apathia, se paye même le luxe de nous emmener sur des terrains plus death, le parfum d’Opeth, première période se fait alors ressentir. L’album est construit comme un seul morceau, laissant les atmosphères nous parvenir lentement. La cohérence est parfois plus présente entre deux titres qu’au sein de l’un d’entre eux. On se retrouve dans un heureux bordel, mais, attention, pas le genre de bordel ou t’attrapes la syphilis, ou autres maladies vénériennes, non, ici tout est fait dans les règles du lard, les petits gars savent où ils nous emmènent, même, si au premier abord, nous, on n’en a aucune idée.

A ce moment là, vous vous dites « Oulala! C’est encore un truc ou faut avoir mathcore sup pour comprendre. Un machin qui va me faire réfléchir sur l’origine du monde, l’utilité de l’art et sur pourquoi les vaisseaux de Star Wars tombent quand ils explosent alors qu’il n’y a pas de gravité dans l’univers? ». Et bien il n’en est rien, ou presque (mais « il n’en est pas grand chose », c’est pas super joli comme expression), porté par une voix pure, fragile, rappelant certains groupes de neo-prog en plus émotionnelle, l’album devient tout de suite plus abordable. Mais, rassurez-vous, elle sait s’imposer lorsque les guitares vrombissent, et confèrent le côté metal du groupe. Elle verse même parfois dans le guttural, et reste bien convaincante dans ce domaine.

Il y a différents types de galères: celles qui nous tombent dessus, et celles qu’on provoque par inadvertance. Il y a aussi celles où l’on se jetterait volontiers parce qu’au final, elles nous ont apporté quelque chose de beaucoup plus important que les tracas qu’elles provoquent, et Evolution: Creation Ex Nihilo en fait partie.

Hé hé! Finalement, j’y suis arrivé à la faire, cette chronique!

 

Site officiel : http://www.enochiantheory.co.uk
Myspace : http://www.myspace.com/enochiantheoryband

Retour en début de page

2 commentaires sur “Enochian Theory – Evolution : Creatio Ex Nihilo”

  1. 1

    belle chro !!
    j’irais écouté !

    et pour Star Wars, hein ? les bruits des blasters, toujours dans le vide sidéral, ca ne choque pas non plus ? 😉

  2. 2
    commentaires actuellement

    Un prof en avait parlé une fois, mais je pouvais pas le blairer, alors j’ai laissé couler.
    😆
    Et pourquoi l’Etoile Noir s’appelle Etoile alors qu’elle n’est pas une source primaire de lumière? ❓ ❓

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green