Communication de nos partenaires

Eluveitie – Slania

Le 27 janvier 2010 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


Anna Murphy: Hurdygurdy, Vocals
Chrigel Glanzmann :Vocals, Mandola, Acc. Guitar, Uilleann Pipes, Gaita
Ivo Henzi :Guitar
Meri Tadic : Fiddle, Vocals
Merlin Sutter : Drums
Rafi Kirder : Bass, Vocals
Sevan Kirder : Irish Flute, Gaita, Vocals
Siméon Koch : Guitar, Vocals

Style:

New Wave of Folk Metal

Date de sortie:

15 Fevrier 2008

Label:

Nuclear Blast

Eluveitie nous vient de Suisse, ce qui nous permet de constater que le folk metal n’est pas réservé aux groupes scandinaves. Pour son quatrième album, ce jeune combo helvète a eu la chance d’être soutenu par son nouveau label, le tout puissant Nuclear Blast. Ce dernier nous présente le groupe comme étant le représentant de la nouvelle vague folk metal ! Bien que ce terme paraisse quelque peu présomptueux, la musique d’Eluveitie est loin d’être inintéressante. Alors que la plupart des représentants de la scène pagan/folk sont souvent très orientés black metal, nos amis suisses ont choisi pour leur part de mélanger leur musique folk avec du death metal mélodique à la suédoise. Notons d’ailleurs, que la voix de Chrigel Glanzmann n’est pas sans rappeler celle de Mikael Stanne de Dark Tranquillity.

La première piste du CD n’est autre qu’une courte introduction. Ensuite tout s’accélère. « Primordial Breath » démontre d’entrée le goût prononcé de Eluveitie pour les tempos rapides. La double pédale est au rendez vous et le chant est furieux. Les éléments folk sont surtout présents au niveau du refrain. Ce dernier est très accrocheur, les chœurs qu’il comporte sont majestueux. L’ambiance celtique développée est à la fois mystique et guerrière. Une belle entrée en matière.

Le morceau suivant, « Inis Mona », reprend le thème celtique « Tri Martolod » connu du public français grâce au groupe de rap celtique Manau qui l’avait utilisé pour son succès « La tribu de Dana ». Il est assez difficile d’apprécier ce morceau à sa juste valeur. Il s’avère impossible de ne pas penser à la version des rappeurs nantais. Dommage, ce titre aura sûrement plus de succès dans d’autres pays.

« Grey Sublime Archon » reprend la même recette que « Primordial Breath » et une fois de plus c’est une réussite. Le refrain est ultra efficace et les chœurs chargés en émotion. La voix de Chrigel Glanzmann ne faiblit pas. Ses parties vocales sont dynamiques et agressives, une sorte de morsure permanente pour l’auditeur.

La production de l’album est résolument moderne ce qui pourra choquer certains fans de pagan metal pur et dur. Cependant Eluveitie ne trahit pas l’esprit folk. En effet les ambiances sont très soignées. Les morceaux sont parsemés de breaks folkloriques. De plus Slania contient deux interludes (« Anagantios » et « Giamonios ») ce qui permet à l’auditeur de pleinement s’immerger dans l’atmosphère celtique des compos. Mais le plus important dans tout ça, c’est que les musiciens de Eluveitie sont de véritables joueurs d’instruments traditionnels. Ici pas de clavier, les parties de cornemuse, violon et autres flûtes ont toutes été enregistrées avec de véritables instruments.

« Bloodstained Ground » et « The Somber Lay » sont deux morceaux plus sombres. La ressemblance avec la scène death metal scandinave est frappante. Le tout reste très cohérent et efficace. Eluveitie a su se garder des dérives popisantes des derniers In Flames et Soilwork.

Le morceau suivant, « Slanias Song », est en quelque sorte le cœur de cet opus. Un morceau long, travaillé et riche en ambiances. Il s’agit du seul titre comportant du chant clair. La voix ensorceleuse de Anna Murphy ferait presque penser à celle de Christina Scabbia (Lacuna Coil). L’originalité de cette chanson (et qui est également son point fort) est qu’elle est chantée en langue celte. L’impact des parties vocales de Chrigel Glanzmann est ici décuplé. Une langue âpre qui permet d’exprimer la fureur avec facilité. De quoi vous ramoner le conduit auditif efficacement. On retiendra également de ce morceau les jolis chœurs d’enfants accompagnés de guitares sèches.

« Tarvos » se distingue par sa vélocité et son break moderne alors que « Calling the Rain » est sans doute le morceau qui fait le plus penser à du Dark Tranquillity (ces Suisses ont du goût).

L’album s’achève sur « Elembivos » une longue outro épique et poignante aux chœurs vibrants et à la batterie martiale. De quoi faire frémir la fibre guerrière qui est en vous. Un bien beau finish.

Slania est un album de qualité. Les huit troubadours qui composent Eluveitie peuvent être fiers de leur travail. Voici un disque qui s’écoute avec plaisir. Ici pas de temps morts ou d’ennui. Les compos sont solides et abouties, l’ambiance celtique parfaitement restituée. Une belle découverte.

Retour en début de page

3 commentaires sur “Eluveitie – Slania”

  1. 1
    commentaires actuellement

    Ce cd est une vraie bome 😀

  2. 2

    Terrible, un des meilleurs album que j’ai eu l’occasion d’écouter ces dernières années. Surtout dans ce style.
    Leur version de Tri Martolod est excellente, perso a milles lieux de la bouze des encasquettés de l’ouest, reprenant bien plus à la version d’un certain Mr Alan Stivell.

  3. 3

    Un des meilleurs albums que j’ai eu l’occasion d’écouter dans ce style ces dernières années. Leur version de Tri Martolod est excellente, ne me rapellant pas perso les encasquettés de l’ouest, mais tenant bien plus du style celtique et payen de la version d’un certain Alan Stivell.

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green