Communication de nos partenaires

Dreadful Fate – Vengeance

Le 15 juin 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Total Destruction - Basse
  • Corpse Skelethor - Batterie
  • Death Ripper - Guitares
  • Bestial - Chant

Style:

Thrash/Black Metal

Date de sortie:

15 Juin 2018

Label:

I Hate/To the Death Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Si le quatuor suédois Dreadful Fate a été formé l’an dernier, et est fort d’une démo trois titres, The Sins of Sodom (dont une reprise de « Tormentor » de Kreator), les membres du groupe ne sont pas tout à fait des inconnus. Le groupe est articulé autour du bassiste Fredrik « Total Destruction » Karlén (ex-Hellfire, ex-Merciless, ex-Asmodeus, ex-Loud Pipes), du batteur Perra « Corpse Skelethor » Karlsson (In Aeternum, Nex, Thorium, Nominon, ex-Dion Fortune, ex-Serpent, ex-T.A.R, ex-Wortox, ex-Deströyer 666, ex-Die hard, ex-Altar, ex-Suffer), du guitariste Johan « Death Ripper » Jansson (Interment, Moondark, Parasit, ex-Dellamorte, ex-Fulmination, ex-Hatred, ex-Regurgitate, ex-Beyond, ex-Centinex, ex-Demonical, ex-Entombed A.D., ex-Gluttony, ex-Uncanny, ex-S.G.R., ex-Asocial, ex-Fleshrevels, ex-Fuckface, ex-Panzerfaust, ex-Pyosisfied, ex-Sideburners, ex-Spritvev) et du vociféreur Mikael « Bestial » Castervall (ex-Funeral, ex-Hypnosia, ex-Portrait, ex-Incinerator) et on comprend aisément qu’une telle addition de CV aguerris dans le Metal extrême ne pouvait surement pas donner quelque chose qui ferait dans la dentelle.

Et à l’écoute de cette rafale de baffes au format très “Reign in Blood” (comprendre, 25 minutes pour huit titres), le tout avec une intensité et une sauvagerie remarquable, on est, pour peu qu’on soit un amateur de Black/Thrash Metal qui déboule à vitesse supersonique, conquis par tant de riffs ultra rapides, par cette section rythmique épileptique sur laquelle le chanteur, sorte de Mille Petrozza survolté sous amphétamines, éructe sa haine du début à la fin de l’album sans chercher à reprendre son souffle.

Autant dire que ça va vite, très vite, rappelant les premiers Aura Noir, Sarcoma Inc ou toute cette tripotée de Kreator-like qui cherchent à pousser le bouchon de la brutalité toujours plus loin, parfois avec plus ou moins de réussite. Concernant Dreadful Fate, c’est d’une violence inouïe et d’une précision remarquable : ça tabasse du début à la fin, sans temps mort, sans le moindre passage mid tempo, mixant habilement Thrash et Black Metal dans des proportions plus ou moins égales.

Les huit titres passent à vitesse grand V et nul doute que ces Lucky Luke du riff risquent bien de se faire une petite place au milieu des groupes du même genre. Un bon défoulement qui risque, en live, de faire bien des dégâts dans les pits tant l’invitation au pogo et autre circle pit est flagrante.

Une tuerie, qu’on vous dit !

Tracklist :

1. Vengeance (2:15)
2. Death Sentence (2:37)
3. Altar of Cruelty (4:06)
4. Unholy Lust (3:19)
5. Witches Hammer (3:49)
6. Hour of Reprisal (3:13)
7. Eternal Fire (2:47)
8. The final Sacrifice (3:47)

Page Facebook

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green