Communication de nos partenaires

Dominance – XX : The rising Vengeance

Le 8 août 2016 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • • Massimiliano Marri : Chant
  • • Gabriel Cavazzini : Guitare lead et rythmique
  • • Luca Alzapiedi : Guitare rythmique
  • • Saverio Rossi : Basse
  • • Davide Tognoni : Batterie
 

Style:

Death Melodic Metal

Date de sortie:

31 Mars 2016

Label:

Sliptrick Records
Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 9/10

 

Une fois n’étant pas coutume, il arrive qu’on découvre sur le tard un excellent album, par hasard. Aujourd’hui, c’est mon cas avec Dominance et son 3ème opus intitulé XX : The rising Vengeance.

Un parcours franchement chaotique et peu commun : un premier album en 1999, Anthems of Ancient Splendour, qui a fait l’unanimité de la presse dans le viseur de l’excellence… puis silence radio pendant dix ans, jusqu’à la sortie de Echoes of Human Decay en 2009. Unline up qui vacille, ne reste plus que le batteur d’origine seul membre survivant de la formation de l’époque. C’est probablement ce qui fait que l’album est peu mis en avant, avec ces trop nombreux changements…

Et pourtant, on vise de nouveau l’excellence !

Dans une pure veine melodeath, les italiens de Dominance veulent mettre tout le monde à leur Botte. Et hop : une pépite de plus dans le petit tamis de Sliptrick – et pas la petite trique dans le slip de son petit ami, mais je suis sur qu’il y a moyen de contrepéter publiquement à ce sujet. Loin de brouiller l’écoute, pour rester dans cette manne, la distorsion est pointue et acérée pour ne pas étouffer le caractère mélodique.


Juste un trailer de dispo sur le net, comme dirait Cyrano : « c’est un peu court, jeune homme ! » Et dans le même ordre d’idée on pourrait dire de même de l’album tant on se délecte des 50 minutes d’icelui, avec ses influences notables de Death (tellement flagrant sur le finale « Rise again » qui sonne comme un hommage à leur inspirateur en se rapprochant du – magnifique – finale (également) « Perennial Quest » sur l’album Symbolic), Slayer et d’autres parents plus européens.

Le titre est trompeur : non, ce XX : The rising Vengeance n’est semblablement pas une ode au féminisme ou au girl power ; c’est même plutôt couillu, en fait. Si le morceau d’ouverture « XX » (non, non, ce n’est pas un oubli, c’est vraiment le titre du morceau) est assez déroutant en un sens, parce qu’il part dans des domaines variés – versatiles pour un XX, s’il s’agit du chromosome, rien d’étrange : « la dona è mobile » selon Verdi dans Rigoletto… Hé, hé, hé. Après un son clair typique du Modern Thrash et un filet d’orchestration (qui reparaît de ci, de là, comme sur « Just a Reflection »), le « Journey to a new Life » qui s’y enchaîne vous met la petite tarte d’entrée… de prima plata, pardon, tant par sa mélodicité que sa nervosité extrêmement pointue, sa pointe de piment. A ceci s’ajoute le bon équilibre de répartition des rôles entre guitares, en sus des jeux d’harmonies en duo. Au niveau vocal, on ne reste pas que dans le growlnon plus, quelques passages en grunt ou en voix bien éraillée, comme sur « Into the Fog », viennent ajouter une pâte – faut vraiment que j’arrête ces références à la bouffe italienne, moi – supplémentaire aux diverses tranches qui compose cette lasagne fort goutue ! Et ainsi sont, sont, sont les pistes suivantes que les marionnettistes italiens nous agitent devant le nez, et surtout les oreilles. Redoutable, efficace, catchy, prenant… J’avoue manquer de laudatifs pour compléter ma liste pléthorique d’éloges à ce must-have qui mérite sa place dans la discographie death de chaque metalleux amateur du genre… Lauda te, Dominance !

Tellement de « coups de cœur » dans cet album qu’en citer un seul serait réducteur. Bref, en le mettant entre vos oreilles, vous vous sentirez comme un spaghetto qui se ferait sucer : ça fait remuer et onduler tout en faisant du bruit !

Dominance compte bien laisser une nouvelle trace, et même si ça va à 200 à l’heure, ce ne sera pas une trace de pneu – ça, on le laisse à Eminence – même si ça reste un bolide dans le Sliptrick.

A écouter en compagnie de sa Maitresse Domina, la tête sous sa Botte en cuir.

 

Facebookhttps://www.facebook.com/DominanceMetalBand/
Site officielhttp://www.dominancemetal.com/
Youtubehttps://www.youtube.com/channel/UCpH-uv … VFVCeuDmVA

 

Tracklist:
1. XX (2:31)
2. Journey to a new Life (4:19)
3. This is War (3:50)
4. Into the Fog (5:49)
5. Twisted (4:27)
6. Dear next Victim (5:33)
7. Breathless (3:40)
8. Just a Reflection (6:28)
9. Time to pay (5:45)
10. Rise again (7:54)

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green