Communication de nos partenaires

Die Krupps – Live im Schatten des Ringe

Le 4 août 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Rüdiger Esch - Basse
  • Nook - Batterie
  • Jürgen Engler - Guitares, Chant
  • Marcel Zürcher - Guitares
  • Ralf Dörper - Claviers

Style:

Metal industriel

Date de sortie:

13 mai 2016

Label:

AFM Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Comment ça, je suis un « vieux » ?
Comment ça, j’aime parler des groupes de « vieux » ?
Non mais ça ne va pas ?!

Oui, j’ai connu les balbutiements du metal, j’ai connu Metallica quand ils avaient encore quelqu’un de fabuleux pour composer leur musique (Cliff Burton), j’ai écouté de la musique sur des cassettes réenregistrées plusieurs fois sur lesquelles le souffle était tellement fort qu’on distinguait à peine la musique (on tapetradait les albums au lieu de se les envoyer par téléchargement douteux), j’ai usé des tonnes de vinyles sur des platines innommables à commencer par ces affreux mange-disques qui nous rendaient la galette avec son lot de rayures, j’ai vu arriver les premiers CD, j’écoutais une musique sur une vraie chaîne hi-fi avec son de qualité aux antipodes de la merde proposée par le mp3, et en stéréo s’il vous plait !
J’ai pris la vague thrash en plein visage, j’ai écouté de l’industriel et de l’EBM avant même qu’ils ne s’acoquinent avec le metal, j’ai vu débuter Ministry qui faisait une musique proche de Depeche Mode, j’ai dansé sur du Front 242 et autres Skinny Puppy, j’ai écouté les premiers Die Krupps quand j’étais au collège à un moment où ils n’avaient pas encore pensé à incorporer des grosses guitares dans leur musique et surtout avant qu’ils ne se fassent remarquer par les metalleux à la sortie de leur EP de reprise de Metallica (« A Tribute to Metallica », 1992).
J’ai subi l’arrivée du mp3, du téléchargement illégal, les labels nous fournissaient encore en physiques… et je payais mes CD et vinyles en francs à prix encore raisonnables.

Alors, vieux ? Oui, et assumé ! Mais point de « putain c’était mieux avant ». Ni pire, ni mieux, juste différent !

Avec ses 36 ans de carrière, Die Krupps qui se sera formé quand je n’avais que dix ans, a sorti dix albums full length et une quantité industrielle (décidément) de singles, EPs, splits et autre compilations mais pas encore d’album live.
Chose enfin faite avec ce DVD / double CD bien rempli.
On pourrait regretter qu’ils aient omis de reprendre des titres de la période 1981-1990, comme si leur carrière avait vraiment débuté avec « I » en 1992, desquels sont tirés les titres « Metal Machine Music » et « Dawning of Doom ». Trois titres de « II » (« To the Hilt », « Fatherland », « Crossfire »), et la quasi intégralité de « The Machinist of Joy », laissant de côté quelques belles petites bombes issues de « V-Metal Machine Music », de « Paradise now » ou de l’énorme « III-Odyssey of the Mind ».
Sinon, Die Krupps nous distille quelques raretés comme « The Amboss » tiré des années électro, « Industrie-Mädchen » issu de l’édition limitée de « The Machinist of Joy » ou « The Machineries of Joy » du single du même nom.

Le son est juste énorme et les titres comme « To the Hilt », « Nazis auf Speed », « Fatherland » ou l’incommensurable « Robo sapien » prennent une sacrée dimension en live.
Malgré tout, on reste légèrement sur notre faim : quid de « Isolation », « Scent », « The final Option », « Kaos Reign », « Bonded by Blood » ou « Vampire strikes back » ? Si « The Machinists of Joy » est un énorme album de Die Krupps, d’autres titres des albums zappés auraient mérité de figurer sur ce live, malgré tout d’une homogénéité remarquable de qualité !

Mais là, c’est le fan – de longue date – qui parle !

Tracklist :

CD 1 :
1. Intro (1’02)
2. Blick Zurück Im Zorn (4’16)
3. Dawning Of Doom (4’16)
4. Risikofaktor (3’47)
5. Im Falschen Land (3’51)
6. Essenbeck (4’17)
7. Der Amboss (4’23)
8. The Machinist Of Joy (4’51)
9. Part Of The Machine (4’38)
CD 2 :
1. Industrie-Mädchen (4’15)
2. Schmutzfabrik (4’31)
3. Robo Sapien (5’33)
4. Metal Machine Music (5’11)
5. To the Hilt (4’50)
6. Nazis auf Speed (5’33)
7. Fatherland (6’12)
8. Machineries of Joy (6’20)
9. Crossfire (5’31)

DVD : CD 1 + CD 2

Site officiel : http://www.die-krupps.de/
Myspace : http://myspace.com/diekrupps
Facebook : http://www.facebook.com/diekruppsofficial
SoundCloud : http://www.soundcloud.com/die-krupps
Twitter : http://www.twitter.com/diekruppsband
Youtube : http://www.youtube.com/diekruppsofficial

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green