Communication de nos partenaires

Deviltears – The keys

Le 3 février 2015 posté par Katar

Line-up sur cet Album


Sergey Kachanovsky - Basse / Eddie Hydoverdov - Batterie / Sergey Sapuhin - Guitares / Denis Savin - Clavier / Dmitry Oshevsky - Chant, Guitares.

Style:

Gothic metal

Date de sortie:

1er octobre 2014

Label:

Molot Records / M&O Music

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 5,5/10


Pour une surprise, c’est une surprise !
Maintenant, est-ce une belle surprise ? C’est à l’appréciation de chacun.
Si l’on ne devait se référer qu’à l’originalité, le groupe prendrait une claque, indubitablement.
Si on devait se limiter à une comparaison, on parlera de Paradise Lost.
Car une chose est sure, Deviltears a bien, voire très bien, écouté l’album One second.
D’entrée, on se prend « Angel » dans la figure et le nom de « Say just words » nous défile devant les yeux.
Alors ce n’est pas mauvais, ce n’est même pas mauvais du tout ! C’est même très bon !

Deviltears est un groupe russe formé en 2005, fort d’un premier album Night vendetta en 2010, et sort enfin son deuxième album The keys.
Et pendant treize morceaux, on se retrouve en plein Paradise Lost, avec la même attaque des riffs, le même piano qui souligne les riffs, le chant typiquement Holmesien, et des compositions formatées qu’on arrive à se resiffler illico.
Alors en effet, pour l’originalité, on repassera. Pour la qualité, on adhère pour peu qu’on aime écouter des albums qui restent bien cantonnés dans un sentier balisé duquel on n’approche même pas des bordures.

Alors  oui, on se délectera plusieurs fois, chaque titre apporte son ‘petit truc en plus’ qui démarquera Deviltears des autres formations clonant le Paradis Perdu.
Les cinq russes viennent de nous faire l’exploit de sortir le chaînon manquant entre One second et Symbol of life.
Des titres comme « Angel », « Road accident », … passent comme autant de lettres à la poste et nous garantissent de bons moments avec quelques lots de passages bien puissants (« Mortal love ») et de refrains imparables (« In my dreams », « Let me die in you », « Welcome to my nightmare Baby »).
A l’inverse, à vouloir trop côtoyer des chemins pop, on se retrouve avec quelques passages limites chiants (« Freeman », la pseudo ballade « Staying away »), heureusement que les autres morceaux tiennent la route.
Mais voilà, arrivé au milieu de l’album, on a l’impression que l’ensemble tourne en rond : pas de surprise qui vient un peu perturber la routine de titres qui se ressemblent un peu trop par moment : chaque intro donne une sensation de ‘déjà-entendu’, c’est là que le bât blesse !
Il faut attendre le plus véloce – mais aussi plus électro – « You want your freedom » pour accrocher un minimum d’originalité qui tranche avec le reste de l’album ou le calme « Staying away » pour casser une dynamique qui reviendra pour les deux derniers titres.

Mais on l’aura compris, la marque Paradise Lost est trop profonde pour se laisser totalement aller, on pourra avec raison crier au plagiat mais prétendre que l’album n’est pas bon ne serait que de la mauvaise foi.

Un album agréable, mais sans plus, mais avec un réel manque de personnalité !

Tracklist :

1. Angel
2. Let Me Die with You
3. Flashback
4. Mortal Love
5. In My Dreams
6. Freeman
7. Road Accident
8. Welcome to My Nightmare Baby
9. Paradise
10. You Want Your Freedom
11. Stayin’ Away
12. Peacemaker
13. The Mirror in Your Eyes

 

Site officiel : http://www.deviltears.com/
Myspace : http://www.myspace.com/deviltearsband
Facebook : http://www.facebook.com/pages/DEVILTEARS/149085926825
Youtube : http://www.youtube.com/user/TheDeviltears

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green