Communication de nos partenaires

Der Weg Einer Freiheit – Stellar

Le 11 mars 2015 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


Nikita Kamprad: guitars, vocals
Tobias Schuler: drums
Sascha Rissling: guitars
Giuliano Barbieri: bass

Style:

Black Metal

Date de sortie:

23 Mars 2015

Label:

Season Of Mist

Note de la Soilchroniqueuse (Balkiss)  : 8/10

 

Ma première expérience avec la langue allemande dans la musique s’est faite lorsque ado, j’ai commencé à écouter Einstürzende Neubauten. Mais aujourd’hui il n’est pas question d’Indus mais de Black Metal avec DER WEG EINER FREIHEIT.
Comme c’est susceptible d’intéresser quelqu’un, j’ai pu mettre la main sur la traduction de ce nom improbable et cela se traduit par « Le Chemin De La Liberté ». Ah! L’Allemagne! Même si la musique de Rammstein, par exemple, me parle, pour ce qui est de la langue de Goethe, c’est une autre histoire… Ne comptez donc pas sur moi pour vous dire ce que raconte le combo germanique, je n’en ai strictement aucune idée ! Et puis, il y a moi et le chant Black… J’avoue ne jamais savoir si le gars s’est pété le tibia, s’il a gagné à l’Euromillion, si son âme torturée de haine et de frustration se fait caresser par les flammes de l’Enfer, s’il commande une pizza ou s’il a trouvé un clou de girofle dans ses Chocapics. En ce qui me concerne, il est juste tout le temps É-NER-VÉ et du coup, peu importe dans quelle langue c’est chanté.
Bon, trêve de bavardages inutiles où je raconte ma vie et revenons à nos jeunes bavarois. Le groupe se forme en 2008 et après une autoproduction éponyme en 2009, il signe avec le label berlinois Viva Hate Records. Deux EP suivront ainsi qu’un bon album, « Unstille » en 2012. DWEF (pour les intimes et parce que ça va aussi me faciliter la tâche) finit par signer avec Season Of Mist qui a le nez pour dégoter d’excellents groupes de Black/Melo/Atmo (IMPERIUM DEKADENZ, pour ne citer qu’eux…). Le label français met donc aux fourneaux le troisième opus des cousins germains et nous sortira la galette toute chaude ce 23 mars.
Miam !

Et si on la découpait un peu cette galette ? J’ai faim ! ‘Repulsion’, la première part : chant clair pour ne pas que tu t’en foutes partout dès le départ mais, rapidement, tu en auras plein les doigts, plein la bouche, inutile de t’essuyer avant d’avoir fini le morceau qui s’achèvera par une douce mélodie au piano. On enchaîne comme ça avec ‘Requiem’ (pour moi, c’est le morceau où il y a la fève), très mélodique, avec du violoncelle, c’est très beau et ça te fend un peu le cœur… Et maintenant, tu ne peux plus t’arrêter, les morceaux qui s’enchaînent sont un peu plus furieux, tu es complétement absorbé par l’ambiance sombrement lumineuse de « Stellar », l’ensemble est harmonieux, la prod’ est très bonne, tout est parfaitement maîtrisé, la recette fonctionne ! 48 minutes de Black Metal bien fichu, une belle surprise pour moi qui n’avait écouté que vaguement l’album précédent mais qui était déjà très bien. Je n’ai qu’une chose à dire « Stellar » est un album honnête qui mérite qu’on porte attention à DER WEG EINER FREIHEIT.

 

01. Repulsion
02. Requiem
03. Einkehr
04. Verbund
05. Eiswanderer
06. Letzte Sonne
07. Idyll (bonus track)
08. Unendlich (bonus track)

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green