Communication de nos partenaires

Line-up sur cet Album


  • Matt – Chant, Guitare
  • Phil – Guitare
  • Rémi – Basse
  • Thomas - Batterie

Style:

Death Metal

Date de sortie:

22 février 2019

Label:

Xenokorp

Note du SoilChroniqueur (Antirouille) : 9/10 

Desiderata: A devastating Revelation est le deuxième album de Death Agony, signé chez Xenokorp celui-ci. Leur premier, Carcinogenic Memories, date de 2012. Originaires du Nord de la France et actifs depuis 2005, ils font paraitre deux démos en 2007 et un EP en 2009.

Après une intro sur fond de rires d’enfants tout droit sortie d’une cours de récréation de primaire et qui finit par virer au cauchemar, le décor est vite planté par notre quatuor sur un Death Metal aux sonorités vieille école avec un je-ne-sais quoi de moderne qui titille les tympans et invite à une écoute plus approfondie.

La base old school est rassurante et flirte volontiers avec le brutal comme sur « The Silence of the Dead » ou sur « Burial » qui nous rappelle sans hésiter le groupe au chanteur-bassiste scarifié de Tampa. Le tempo est soutenu, les riffs sont tour à tour tortueux et acérés et les cassures de rythmes sont légion. D’ailleurs, celle en mi-parcours sur ce titre est à la limite de se demander si on n’a pas changé de morceau.

La basse est bien présente et prend le devant sur « My own Funeral » où elle se fait percutante et envoutante. On flirte langoureusement avec le technique sur « Eulogy of a Tragedy » et c’est précisément ici qu’on a la réponse au fameux « je-ne-sais quoi » de tout à l’heure concernant la modernité de l’ensemble. Celle-ci est due à la richesse de composition qui puise dans tous les registres du Death et qui teinte par petites touches différentes chaque titre qui possède ainsi son atmosphère propre. Groove puissant, blasts immangeables, mélodies tortueuses, changement de tempo et voix abjecte jouant sur plusieurs registres nous tiennent en haleine tout au long des cinquante minutes de ce bijou explosif.

Petite mention spéciale pour « Massacre » sur lequel Max Otero vient poser sa voix reconnaissable entre mille autres et qui nous pousse à la réflexion suivante : « Max, on ne serait pas contre un nouvel album de Mercyless, on est en manque ! »

Desiderata: A devastating Revelation est un album abouti de Death Metal et Death Agony confirme que notre scène française est bien présente et est capable de rivaliser avec les ténors du registre.

Tracklist :

01. Too late for Innocence (05:31)
02. The Silence of the Dead (04:13)
03. Burial (5:05)
04. Catalysing perpetual Anguish (07:04)
05. My own Funeral (04:29)
06. Eulogy of a Tragedy (03:28)
07. Entering the Room of the two Maats (4:00)
08. Scars from a past Life (04:15)
09. Macabre (02:31)
10. Massacre (03:07)
11. Heading the Symphony of Death (08:27)

Facebook
Youtube

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green