Communication de nos partenaires

Dead Can Dance – Anastasis

Le 12 septembre 2012 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Lisa Gerrard : Chant, Percussions, Instruments divers
Brendan Perry : Chant, Guitare, Percussions, Instruments divers

Style:

Beauté absolue

Date de sortie:

13 août 2012

Label:

[PIAS] Recordings

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak) : 10/10

Jamais !

Non, jamais un album n’aura aussi bien porté son nom.
« Anastasis » veut dire « Résurrection » en grec et sort seize longues années après le dernier album « Spiritchaser » avant la séparation du duo Lisa Gerrard / Brendan Perry en 1998.
Chacun fera une carrière solo par la suite.
Et on l’aura voulu, désiré, fantasmé, cette reformation tellement Dead Can Dance a un statut cultissime parmi ses fans.
Combien de groupes de metal atmosphérique ont été influencés par l’ambiance solennelle, quasi religieuse et toujours ouverte sur la World music à grands renforts d’instruments de musiques traditionnels dont le multi instrumentistes Brendan Perry se sert régulièrement ?
Toujours tournés vers la cold wave, la world music, le folk inspiré des musiques médiévales et des musiques sacrées, la musique de Dead Can Dance s’est toujours voulue intemporelle et magnifiée par les timbres de voix de Perry – qui pose ses lignes de chant de façon si caractéristique – et de la contralto Lisa Gerrard.
L’histoire a commencé en 1981, à Melbourne, lors de la rencontre entre l’anglais Brendan Perry et l’australienne Lisa Gerrard et fondent Dead Can Dance, nom en référence à un masque aborigène, symbolisant la capacité des choses inertes à devenir animées à l’instar des instruments de musique.
8 albums – dont un live – plus tard, le groupe se sépare pour se reformer en 2005 pour une tournée… d’adieu.
Et c’est en juillet 2011, alors que les rumeurs de reformation vont bon train, que Perry annonce officiellement la reformation de Dead Can Dance avec album et tournée à l’appui.

« Anastasis » se veut à nouveau être un album profond, onirique, laissant malgré tout de côté les explorations World music de « Into the labyrinth » et de « Spiritchaser » et abandonnant totalement les influences cold wave des débuts, avec quelques réminiscences des albums précédents comme un « Amnesia » qui aurait pu avoir sa place sur « Spleen and ideal » ou « Return of the she-king » qui fait repenser à « Aion ».
Tout l’album se meut dans une grandiloquence hypnotique et s’avère d’une richesse incroyable pour peu qu’on se laisse aller à se le repasser plusieurs fois d’affilée, s’imprégner et surtout à rester dans une écoute attentive (et religieuse ?) : l’homogénéité intrinsèque de « Anastasis » contraste en effet avec les recherches musicales systématiques qu’on avait pu entendre sur les premiers albums, beaucoup plus variés et explorateurs.
Et pourtant, si homogénéité il y a, les écoutes successives de l’album permettent des découvertes bien plus subtiles qu’à l’accoutumé et transcendent un album déjà fort riche : le mariage entre les nappes de synthés, les voix hypnotiques des chanteurs se partageant les morceaux, l’apparition d’instruments divers et variés comme les passages d’instruments à cordes sur le final du magnifique « Opium », ces sonorités orientales sur « Agape » et ses passages aux violons, ces longues plages instrumentales sur « Kiko », les passages à la cornemuse sur « Return of the she-king » sur lequel la voix sublime de Lisa Gerrard nous transporte dans des rêves pour le moins agréables.

Laissez-vous transporter par cet album magique dont seul Dead Can Dance a le secret, laissez-vous envoûter par la beauté de cet univers qui, immanquablement, réussira à vous faire voyager dans des contrées mélangeant sérénité et magie, laissez-vous fasciner par les mélodies d’un sublime « Opium » ou d’un magnifique « Amnesia ».
Dead Can Dance revient avec un nouveau chef d’œuvre intemporel, hypnotique et envoûtant et ce n’est pas pour rien que leur concert parisien (Grand Rex, 27 septembre 2012) est sold out depuis longtemps.

Jamais !
Jamais je n’aurais espéré un album d’une telle beauté !

 

Tracklist :

1 Children of the Sun
2 Anabasis
3 Agape
4 Amnesia
5 Kiko
6 Opium
7 Return of the She-King
8 All in Good Time

Site officiel :
Myspace : http://www.myspace.com/deadcandance
Twitter : http://twitter.com/#!/DCDmusic
Facebook : http://www.facebook.com/DeadCanDanceOfficial

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green