Communication de nos partenaires

Cryonic – Kings of Avalon

Le 14 mars 2010 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


Bigswede - vocals Henke - guitar, backing vocals Freddy - guitar Sico - bass, backing vocals Simon Hardell – drums

Style:

Power metal

Date de sortie:

20 Avril 2010

Label:

High Roller Records

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak):
5 / 10

CHRO EXPRESS

Plus vite tu lis, plus ou moins vite tu ecouteras…

En voilà une pochette kitschissime à souhait !
Pour un peu, on se croirait chez le Manowar du pauvre qui n’a pas pu se payer un dessinateur correct pour se concocter une pochette digne de ce nom. Non, là, la pochette fleure bon la photo promo d’un groupe de power metal scandinave qui n’a pas du tout l’envie de passer pour un groupe original.

Si ça peut rassurer tout le monde : la musique, ben c’est tout pareil.
On a droit à un power/heavy metal tout ce qu’il y a de plus traditionnel, avec ses riffs lourds tout ce qu’il y a de plus conventionnel dans le genre, son chant tout ce qu’il y a de plus classique avec ses petites montées dans les aigus tout ce qu’il y a de plus prévisible, cherchant quelquefois à pousser les aigus du côté de chez Udo Dirkschneider, influence assumée du chanteur.

Si pour l’originalité, on repassera, on peut dire de même de la production, un comble dans le power metal, qui tire en général sa puissance grâce à un son qu’on voudrait béton. Là, encore une fois, c’est du basique de chez basique. Seule la basse est mise suffisamment en avant pour qu’on en tire un véritable intérêt. Bien sûr, ça se laisse écouter, mais c’est du déjà-vu, du déjà entendu et surtout du maintes et maintes fois ingurgitées et souvent revomie.

Du côté des titres en eux-mêmes, si on passe outre cette non-originalité, volontaire ou non, « King of the hills » et son refrain intéressant, « No regrets » et ses passages épiques, le speed « Avalon » d’ouverture feront passer de bons moments nostalgiques. En revanche, les calmes « Seven doors » et « The one » se veulent être d’une platitude limite soporifique, et les six autres morceaux n’apportent rien de bien intéressant non plus sinon un heavy/power entre le classique et le kitsch. Trois titres sur onze, c’est décidément trop peu.

Non, là, vraiment, un album qui passera très certainement inaperçu, comme beaucoup d’autres du genre. La bio n’avait rien à en dire, la musique non plus.

Site officiel : http://www.cryonicmetal.com/
Myspace : http://www.myspace.com/cryonic1

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green