Communication de nos partenaires

Crematory – Antiserum

Le 20 janvier 2014 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Markus Jüllich - Batterie, Programmations
  • Felix - Chant
  • Katrin Jüllich - Claviers, Samples
  • Harald Heine - Basse
  • Matthias Hechler - Guitares, Chant

Style:

Gothic / Indus / Death

Date de sortie:

21 février 2014

Label:

SPV / Steamhammer

Note du Soilchroniqueur (MetalFreak) : 7/10

 

 

Douzième album, un line up stable depuis maintenant quinze ans, Crematory a tout du groupe qui a su se roder avec le temps.
Axé sur un death metal gothique et atmosphérique à ses débuts, Crematory a petit à petit su évoluer vers des sons qui lorgnent franchement du côté de l’EBM et de l’industriel, tout en gardant son identité au fil des décennies. L’air de rien, le groupe allemand lorgne vers ses 23 années de carrière avec peu de changements de musiciens : en effet, hormis Matthias Hechler arrivé en 1999 pour « Act seven », tous les autres sont là depuis quasiment le début.
Fondamentalement, Crematory ne change pas grand-chose d’un album à l’autre, mais chacun y va de sa petite nouveauté qui fait que jamais deux albums ne se ressemblent : il y a toujours ce petit-quelque-chose impalpable qui se rajoute et en fait un groupe à l’évolution permanente.
Seul le chant growl de Felix reste toujours dans le registre death, alterné avec une voix claire de plus en plus omniprésente lors des refrains, ce qui lui confère un côté death gothique combiné avec des ambiances plus proches de l’EBM propre à Covenant, ou proche d’un Sybreed en beaucoup moins agressif.

Crematory continue sur « Antiserum » à nous proposer des petites sucrettes sympathiques, bourrées de mélodies prenantes et aux refrains accrocheurs : avec de temps en temps quelques petits riffs ou accélérations bien sentis, histoire de rappeler que ces allemands sont avant tout un groupe de metal.

Dès l’intro « Apocalyptic vision », gothique et industrielle à souhait, le décor est planté : l’ambiance se veut mystérieuse et inquiétante avec son fond d’électroencéphalogramme.
« Until the end » arrive et se veut du Crematory pur jus, en plus electro certes, mais en très efficace : belle entrée en matière mais qui fera hérisser les poils des adorateurs de certains titres comme « Tears of time » de l’époque de « Illusions » (1995), de « Awake » (1997) ou du monstrueux « Crematory » (1996).
Car en effet, si chaque album change un détail à chaque parution, à force de modifier des trucs, on se retrouve loin de ceux qu’on adoré les fans originels.
Qu’à cela ne tienne, « Antiserum » tient la route et est suffisamment bien foutu pour obtenir le statut de ‘bon album’ dans la carrière du groupe.
Ce ne seront sûrement pas des titres comme « If you believe » ou « Back from the dead » avec leurs riffs puissants et leurs refrains mélodiques, les plus electro « Inside your eyes » ou « Kommt näher », le plus martial « Virus », le dansant « Shadowmaker » ou le mélancolique « Antiserum » qui feront prétendre le contraire.

Avec « Antiserum », Crematory n’a pas enregistré l’album qui rendra les fans hystériques de bonheur mais continue à nous envoyer des bons albums suffisamment variés et bien foutus, à défaut d’être originaux, pour qu’on s’y intéresse de près.

Et c’est bien là l’essentiel.

 

 

Site officiel : http://www.crematory.de/
Myspace : http://www.myspace.com/crematorymusic
Facebook : http://www.facebook.com/pages/CREMATORY/224126050978907

Tracklist :

1. Apocalyptic Vision
2. Until the End
3. Shadowmaker
4. If You Believe
5. Inside Your Eyes
6. Kommt Näher
7. Irony of Fate
8. Virus
9. Back from the Dead
10. Welcome
11. Antiserum

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green