Communication de nos partenaires

Craven Idol – The shackles of Mammon

Le 20 avril 2017 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Immolator of Sadistik Wrath - Guitares, Chant / Suspiral - Basse / Heretic Blades - Batterie / Obscenitor - Guitares. Guest : Scourger - Guitares.

Style:

Black / Thrash metal

Date de sortie:

14 avril 2017

Label:

Dark Descent Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8/10

J’ai tout aimé le black metal,
J’ai tout écouté Craven Idol,
Et comme t’étais toujours pas là,
J’ai écouté “The Shackles of Mammon”…
Bon, là, on est quand même loin de Sabine Paturel, même réadapté pour la circonstance…

Le groupe britannique Craven Idol, formé en 2005, sort deux démos en 2006 et 2009, un EP “Ethreal Altars” l’année suivante, un premier album explosif en 2013 (“Towards Eschaton”) et voilà enfin le petit nouveau “The Shackles of Mammon”.

Quelques petits changements de line up et c’est autour de S. “Immolator of Sadistik Wrath” Vrath (Crom Dubh, Scythian), dernier membre original de la formation, que le quatuor poursuit son petit bonhomme de chemin, stabilisé depuis 2014.
Et musicalement, comment dire la chose de façon simple et conquise ? Ben ça tabasse ! Ça tabasse même sévère ! Old school jusqu’au bout des ongles crochus, les quatre frappadingues nous envoient le bois pendant trois quart d’heure de tuerie incessante répartie sur huit titres.
L’ombre des Nifelheim, Desaster, Deströyer 666 ou autre Sarcoma Inc. n’est pas loin !

Hormis le titre d’ouverture “Pyromancer” qui met d’entrée les pendules à l’heure et le troisième titre “Black Flame Divination”, ils durent tous au minimum cinq minutes et montent jusqu’à plus de huit. Et pourtant, le tout est d’une fluidité remarquable : point de redondance, ça défouraille grave du début à la fin.
Malgré tout, on a droit à quelques moments d’accalmie : “A ripping Strike” débute comme un titre de Bathory période “Hammerheart” / “Twilight of the Gods” avec quelques chœurs Viking, mais la speederie reprend vite le dessus avant qu’un break mid tempo non dénué de mélodies nous prenne à contre pied. Le long “The Trudge”, du haut de ses presque huit minutes, nous offre également des moments plus mélodiques assez surprenant par rapport au reste de l’album.
Parce que des titres comme “Pyromancer”, “Black Flame Divination”, “Dashed to Death”, “Mammon Est” ou l’impitoyable “Hunger” sont autant de furies thrash / black metal d’une intensité incroyable. Malgré tout, au sein de ses titres, le guitariste se fend de quelques soli aussi rapides que mélodiques et les insère au mieux dans ce catalogue de destruction.

Pour clore l’album, le plus épique “Tottering Cities of Men” débute de façon très heavy, lourde et pachydermique avant de s’affoler après deux minutes de riffs quasi doomisants. S’ensuit une nouvelle débauche dévastatrice de riffs impitoyablement rapides, alternés avec des passages au mid tempo assassin. Un nouveau passage bien pesant clôturera le morceau avant un final bruitiste rappelant celui des premiers Bathory.

Un album dévastateur, tout en furie maîtrisée, qui comblera les fans de Nifelheim ou Desaster !

Tracklist :

1. Pyromancer (2:33)
2. A ripping Strike (5:23)
3. Black Flame Divination (3:41)
4. The Trudge (7:45)
5. Dashed to Death (5:54)
6. Mammon Est (5:16)
7. Hunger (5:56)
8. Tottering Cities of Men (8:37)

Myspace : http://myspace.com/cravenidol
Facebook : http://www.facebook.com/pages/Craven-Idol/158945044134965

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green