Communication de nos partenaires

Code – Mut

Le 29 janvier 2015 posté par Katar

Line-up sur cet Album


Aort : guitare Andras : guitare Syhr : basse Wacian : chant Lordt : batterie

Style:

Rock Progressif

Date de sortie:

27/02/2015

Label:

Agonia Records

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8,5/10

 

Même si j’avais énormément apprécié les albums précédents de Code, j’avoue que je ne m’attendais pas à être autant soufflé par la qualité exceptionnelle de Mut. Pour la faire brève, si Muse faisait de la bonne musique (Inland Sea ; Cocoon) et si Anathema n’avait pas viré sa cuti (Dialogue), ils arriveraient peut-être à écrire une musique qui serait moitié moins intéressante que ce que nous proposent aujourd’hui les Anglais. En effet, le Rock Progressif de Code, qui s’est définitivement affranchi de ses influences Métal, atteint désormais des sommets et seule la trop faible durée du disque m’empêche d’être plus généreux sur la note, c’est dire si des morceaux de ce niveau, j’en redemande.
Dès « On Blinding Larks », doté d’un riff introductif hyper accrocheur, l’auditeur est embarqué par la subtilité des airs, la richesse des arrangements et le raffinement de chaque note. C’est con à dire mais il y a tout le charme de l’Angleterre dans ces neuf compositions, un sens spécifique de la mélodie que l’on ne retrouve que dans ce pays. « Undertone » poursuit sur la lancée, Wacian nous régalant de superbes harmonies vocales, le summum étant atteint sur « Dialogue » où la comparaison avec Vincent Cavanagh est obligatoire et pas forcément en la défaveur du premier. Sans doute le titre phare de Mut.
(https://www.youtube.com/watch?v=7S2IpHkHp90&channel=AgoniaRec).
La suite est à l’avenant, sans baisse d’inspiration. Le groupe fait dans la délicatesse, sans emphase. Du coup on se retrouve avec une collection de chansons parfaites, peut-être parfois trop courtes tant on a le sentiment que les musiciens pourraient broder leurs thèmes pendant des heures. Les morceaux lumineux alternent intelligemment avec des choses plus sombres, torturées (« Affliction« ) et, au final, c’est l’auditeur qui en sort gagnant : il n’écoute que l’excellence.
Dans ce registre musical, Mut est inespéré : la très grosse surprise de ce début d’année et un disque qui n’est pas prêt de disparaître de mes nuits.

 

Tracklist :
1 : On Blinding Larks
2 : Undertone
3 : Dialogue
4 : Affliction
5 : Contours
6 : Inland Sea
7 : Cocoon
8 : Numb, an Author
9 : The Bloom in the Blast

Facebook : https://www.facebook.com/codeblackmetal

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green