Communication de nos partenaires

Cloven Hoof – Who mourns for the Morning Star ?

Le 20 avril 2017 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Lee Payne - Basse, Chant / Chris Coss - Guitares, Choeurs / Luke Hatton - Guitares / Danny White - Batterie / George Call - Chant.

Style:

Heavy / Power metal

Date de sortie:

21 avril 2017

Label:

High Roller Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 8,5/10

 

Il y a des groupes, comme ça, qui nous rappellent, à nous autres quadras voire quinquas, les grandes heures de la NWOBHM de notre adolescence. Cloven Hoof fait partie de ceux-là et inutile de dire que d’apprendre, au début des années 2000, que cette formation ultra-culte reprenait du service, a fait un grand plaisir à bien du monde.

Cloven Hoof, formé en 1979, nous sort un premier album éponyme en 1984 (après un EP “The opening Ritual” deux ans plus tôt) que tout fan de l’époque se doit d’avoir… C’est juste après que le chanteur David Potter décide de partir pour rejoindre les français d’H-Bomb.
En 1988, ils nous envoient le très bon “Dominator” avant le quasi parfait “A Sultan’s Ransom” l’année suivante.
En 1990, le groupe splitte suite à des problèmes contractuels pour se reformer en 2001 sous l’impulsion de Lee Payne. On passera sous silence les gros problèmes de line up au vu du nombre incalculable de musiciens ayant accompagné le bassiste.

Toujours est-il qu’aujourd’hui, le line up s’articule autour de Payne, unique membre originel de la formation, Chris Coss aux guitares rythmiques, Luke Hatton (Awake by Design) aux guitares lead depuis 2014, le batteur Danny White (Aska, ex-Sanctuary, ex-Omen, ex-Phantom-X, ex-Thorn) et le chanteur George Call (Aska lui aussi, Banshee, Emerald, Violent Storm, Warrion, ex-Omen) depuis 2015.

Who mourns for the Morning Star ?” est le septième album de Cloven Hoof, le quatrième depuis la reformation après “Eye of the Sun” (2006), “The definitive Part One” (2008) et “Resist or serve” (2014) et il faut reconnaitre que, musicalement, la NWOBHM du départ a fait place à un heavy / power metal toujours ancré dans les années 80. Neuf titres, trois quart d’heure de pur heavy metal et de purs moments à secouer la tête en tapant du pied pendant quasiment tout l’album.

Le chant de George Call, aigu comme à l’accoutumée, s’inscrit parfaitement dans ce genre de musique : d’emblée, avec “Star Rider”, on sait qu’on va passer un putain de moment ; un morceau vitaminé au possible, et l’expérience des musiciens, bien aguerris dans le genre, y est pour beaucoup : Cloven Hoof veut nous prouver qu’il faut compter sur eux et ils nous le font savoir.
C’est bien simple, ça part de partout : riffs véloces, soli implacables, refrain imparable…
“Song of Orpheus”, moins nerveux mais tout aussi efficace et bien ancré dans ce que le heavy metal, propose d’excellent depuis sa création et est aussi l’archétype du “hit” en puissance. Le genre de morceau qui aurait aisément pu faire partie des classiques du genre s’il était sorti trente ans plus tôt, et nul doute qu’il fera mouche en concert.

Que ce soit lors de titres relativement courts (“I talk to the Dead”, le fabuleux “Neon Angels”, le speed “Time to burn”, le plus heavy ‘à l’allemande’ “Mindmaster”) ou ceux dépassant allègrement les six minutes (le plus calme “Morning Star”, qui commence comme une ballade pour finir dans un bon trip heavy à la Maiden, “Go tell the Spartans” ou l’épique “Bannockburn”, une nouvelle fois rappelant de grands moments de la Vierge de Fer, tant musicalement que vocalement), chaque titre a été composé et travaillé avec soin pour un rendu certes homogène, mais d’une grande richesse.

Cloven Hoof, avec ce “Who mourns for the Morning Star ?”, nous offre une belle pépite de heavy metal de grande classe, qui ravira les nostalgiques des années 80 tout en séduisant la nouvelle génération.

Belle pièce, qu’on vous dit !

 

Tracklist :

1. Star Rider (4’38)
2. Song of Orpheus (3’35)
3. I talk to the Dead (4’39)
4. Neon Angels (3’38)
5. Morning Star (6’19)
6. Time to burn (4’41)
7. Mindmaster (3’58)
8. Go tell the Spartans (6’01)
9. Bannockburn (7’15)

 

Site officiel : http://www.clovenhoof.net/
Myspace : http://myspace.com/clovenhoofofficial
Facebook : https://www.facebook.com/clovenhoof1979

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green