Communication de nos partenaires

Line-up sur cet Album


  • Tim "Ripper" Owens : Chant
  • Jason Suecof : Guitare
  • Steve DiGiorgio : Basse
  • Richard Christy : Batterie

Style:

heavy power metal

Date de sortie:

23 septembre 2016

Label:

Metal Blade Records

Note du Soilchroniqueur (Willhelm von Graffenberg) : 8.5/10

Des voix haut-perchées, de la branlette guitaristique… Mais dites donc ! Ce serait-y pas du Heavy ? Allez hop, on saute sur Charred Walls of the Damned et son album Creatures watching over the Dead !

Un bon album de Heavy, ça doit être comme la carte d’un steakhouse : proposer toutes les cuissons comme on proposerait de tous les riffs, qu’ils soient saignants, crus, à point, bien cuits – bah oui, on fait pas dans le neuf, donc… Et cet album en contient, du bon grosHeavy très teinté Power, un peu dans la lignée de la fin de vie de Judas Priest, en gros vers Jugulator – désolé, les gens, j’adore Rob Halford, mais la musique ne suivait plus à partir de Demolition, et ce n’était pas la faute d’un Tim « Ripper » Owens qui m’a collé une putain de claque sur Jugulator. D’ailleurs, c’est rigolo, le timbre du chanteur, on dirait celui de Tim Owens… Oh wait ! Mais… C’EST Tim « Ripper » Owens !!! Je me disais que ça avait une putain de niaque vocale !

Bon allez, je ne vais pas vous faire mariner plus longtemps : cet album est évidemment très bon, et quand je dis « évidemment », ce n’est pas simplement parce qu’Owens est dedans – cf. ce que je disais ci-dessus : il a participé à deux albums de Priest dont le second (que je trouve) merdique – mais surtout parce que son potentiel vocal est exploité, et ceci n’est possible que par le truchement – @Metalfreak : tu pourras rajouter ce terme là dans ta liste non exhaustive de mon lexique imbitable de logorrhée verbale ;) – de bons riffs joués par des musiciens au taquet. Et pour cause : fondé en 2009 par l’ex-batteur de Death et de Iced Earth, Richard Christy, y a plutôt intérêt d’y avoir du level ! Son pote Jason Suecof est donc de la partie à la gratte et à la prod’, mais également Steve DiGiorgio qui a officié à la basse dans Death,Testament, Vintersorg et j’en passe… Du beau linge, pour ne pas dire un « super groupe » puisque pas labélisé comme tel, sans une AOC officielle.

Et pourtant, malgré deux ex-Death, ce troisième opus du groupe ne fait pas dans le Death, mais un peu dans tout, avec ce coté éminemment heavy apporté par Rob… pardon, Tim Owens, qui va chercher dans ses différents registres vocaux avec sa puissance coutumière. Du coté de la compo, on a un petit florilège de ce qu’on peut entendre dans le Heavy/Power, avec des insertions dans lePop Metal dans certains riffs, dans le Death sur d’autres, dans le Thrash par moments, des passages acoustiques qui passent crème et des arpèges en son clair…

Bref, tout ce qu’il faut pour faire un bon album, que demander de plus, si ce n’est de ne pas se rendre compte que 33 minutes pour 9 titres d’hymnes à headbang, d’en moyenne 4 minutes chacun, c’est court et qu’on en voudrait davantage !

A écouter « en nettoyant la cage de son cochon d’inde » ou « passant la tondeuse » (cf. une citation de Christy dans une interview donnée à Blabbermouth > http://www.blabbermouth.net/news/charre … september/ )

Tracklist:
1. My Eyes (4:30)
2. The Soulless (4:03)
3. Afterlife (2:53)
4. As I catch my Breath (5:03)
5. Lies (3:31)
6. Reach into the Light (2:39)
7. Tear me down (3:50)
8. Living in the Shadow of Yesterday (3:37)
9. Time has passed (3:16)

Facebook: http://www.facebook.com/charredwallsofthedamned
Myspace: http://myspace.com/charredwallsofthedamned
Youtube: https://www.youtube.com/channel/UCKlbZC … uY_GivpP1A (non officiel)

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green