Communication de nos partenaires

Chapter V : F10 – Pathogenesis

Le 1 octobre 2018 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Astaroth Merc - Tout sauf chant
  • Howler - Chant

Style:

Black Metal

Date de sortie:

1er Octobre 2018

Label:

Ashen Dominion

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 9,5/10

L’Organisation Mondiale de la Santé publie une classification internationale des maladies (CIM-10) et le cinquième chapitre traite des troubles mentaux et du comportement (F00-F99).
Subdivisé en plusieurs parties, le F10-F19 s’occupe de ces troubles liés à l’utilisation du substances psycho-actives et le F10 justement traite de ces troubles liés à l’utilisation d’alcool (intoxication alcoolique aiguë, utilisation nocive pour la santé, syndrome de sevrage alcoolique, Delirium Tremens, troubles psychotiques, syndrome amnésique…).

Chapter V : F10 est aussi le nom d’un duo ukrainien qui officie dans un Black Metal halluciné et hallucinant qui, loin de nous souler, risqué bien de nous rendre accro tant l’écoute de cette bourrasque de quarante-deux minutes est incroyable d’intensité et de précision diabolique.
Deuxième album après un Syndrome (2015) qui posait déjà de sérieux jalons quant à l’univers du duo, Pathogenesis est une œuvre profonde, renfermant quatre longs titres alternés avec des intros ou interludes ambiant renforçant une sensation malsaine présente du début à la fin.

Sorte de Darkspace en plus cru, Chapter V : F10 joue les lancinances, table sur les longueurs et les répétitions sur des titres oscillant entre sept et onze minutes et le talent de composition du duo composé de Howler (chant, Virvel Av Morkerhatet) et du multi-instrumentiste Astaroth Merc (Balfor, Deferum Sacrum, Raventale…) est suffisamment remarquable pour que l’ensemble ne souffre d’aucune longueur inutile et que l’auditeur ne voit pas l’ennui poindre ne serait-ce qu’un seul instant.
Batterie épileptique, guitares rapides non dénuées de mélodies, chant haineux sous une légère réverb’, nappes de clavier omniprésentes, tout l’album se veut magnifique et risqué bien de finir parmi mes albums de chevet de l’année.

D’entrée, “Pathogenesis as Grace” met tout le monde d’accord avec cette longue complainte de presque neuf minutes qu’on ne voit pas passer.
Encore une fois, l’ombre d’un Darkspace en moins intersidéral plane du début à la fin, sensation renforcée avec l’interlude bruitiste (“Xenomorph Synthesis”) sur lequel s’enchaine un impitoyable “Wrong Alien Endorphin” restant sur les bases du premier titre.
Et dès lors, on ne voit pas comment sortir de cet album : on s’enivre inlassablement de ces riffs répétés à l’envi, on n’a surement pas envie que ça s’arrête !
Addictif, qu’on vous dit !

C’est une nouvelle fois après une intro ambiante (“Blame to Human Beings”) que vient un nouveau pavé de onze minutes, “Nuclear Dogma AN602”, qui nous fera l’effet d’une bombe nucléaire sur le coin de la figure. L’AN602 (ou Tsar Bomba) est l’arme de destruction massive (cinquante-sept mégatonnes, excusez du peu) la plus énergétique jamais utilisée et larguée depuis un Tupolev TU-95 à 13.000 mètres d’altitude pour exploser 10.000 mètres plus bas dans l’archipel de la Nouvelle-Zemble dans l’Arctique russe : bombe à hydrogène conçue par les Russes en 1961 et représente l’apogée de la course aux armements nucléaires qui, avec la crise des missiles de Cuba, a finalement abouti à ce qu’on, a appelé “la détente”. Son explosion a développé instantanément une boule de feu de sept kilomètres de diamètre, la chaleur s’est faite ressentir sur un rayon de 300 kms… et l’onde de choc a fait trois fois le tour de la Terre.
La pochette de l’album retranscrit très bien l’explosion d’un tel monument d’horreur…

Et l’album est la véritable bande son cataclysmique d’une telle folie : Pathogenesis est une œuvre ambitieuse, glaciale, désespérée et confine à la beauté absolue.

Un album hautement recommandé. Juste… magnifique !

Tracklist :

1. Pathogenesis as Grace (8:45)
2. Xenomorph Synthesis (1:18)
3. Wrong Alien Endorphin (8:00)
4. Blame to Human Begins (1:04)
5. Nuclear Dogma AN602 (10:45)
6. Mephistophes Discipline (2:33)
7. Helvetestoner (7:10)
8. Error Circulation (2:35)

Page Facebook

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green