Communication de nos partenaires

Centinex – Redeeming filth

Le 17 octobre 2014 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Martin Schulman : basse / Kennet Englund : batterie / Sverker Widgren : guitare / Alexander Högbom : chant.

Style:

Death metal

Date de sortie:

21 novembre 2014

Label:

Agonia Records

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 6,5/10


Au sein de la scène Death Métal, Centinex fait pour ainsi dire partie des meubles puisque actif depuis 1991. Et si une telle longévité se respecte, des meubles, il y en a pourtant de toutes sortes : des fonctionnels, des high-tech, des encombrants, des branlants, etc.

J’aurais plutôt tendance à classer la formation suédoise dans la première catégorie, certes pas la pire mais pas non plus la meilleure. En effet, si l’on veut écouter du rustique, Redeeming Filth est parfait. C’est du ultra basique, les morceaux sont courts et tournent autour de deux ou trois riffs maximum, il n’y a aucun solo, les rythmiques sont carrées, voire efficaces, notamment sur l’enchaînement introductif « When Bodies Are Deformed – Moist Purple Skin ».

L’avantage, c’est qu’on ne tombe jamais dans le Death Mélodique mièvre mais si l’on sort un peu de ce descriptif pour l’instant flatteur, force est de reconnaître que si Centinex n’est pas un mauvais groupe, loin de là d’ailleurs, il n’est pas très bon non plus : efficace mais quelconque. L’album s’écoute sans laisser une trace durable.
Le quatuor a pourtant une personnalité indéniable, qui s’exprime notamment dans « Stone Of Choice » dont le tempo lourd est plaisant, mais elle est noyée au milieu de titres communs où le chant est trop présent, comme s’il cherchait à masquer une instrumentation figée dans le convenu. Le pire est sans doute atteint avec le morceau « Rotting Below » qui sonne comme un mauvais brouillon de Death, époque Individual Thought Patterns.
30 minutes, c’est largement suffisant pour un album de ce tonneau car plus long aurait été réellement ennuyeux. Je retiendrais quand même la voix d’Alexander Högbom, puissante et audible comme la vieille école savait en faire et qui confère souvent toute la puissance à des compositions sans cela trop plates. Je dirais donc que Centinex est un élève appliqué mais au potentiel limité, c’est peut-être aussi pour cela qu’on l’aime.

 

Tracklist :
1 : When Bodies Are Deformed
2 : Moist Purple Skin
3 : Death Glance
4 : Stone Of Choice
5 : Unrestrained
6 : Bloodraze
7 : Without Motives
8 : Rotting Below
9 : Dead, Buried And Forgotten
10 : Eye Sockets Empty

 

Facebook : https://www.facebook.com/Centinexofficial
Myspace : http://www.myspace.com/centinex

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green