Communication de nos partenaires

Byfrost – Of Death

Le 8 juin 2011 posté par Gwenn

Line-up sur cet Album


Ripmeister:  Basse
HeavyHarms: Guitares, chant
Alkolust: Batterie

Style:

Black/Thrash Metal

Date de sortie:

27 Juin 2011

Label:

AFM Records

Note de la soilchroniqueuse (Gwenn): 7/10

 

C’est à croire que la Norvège serait réellement la terre natale du Metal extrême, et encore actuellement. Encore un groupe né récemment (2007) à Bergen, nommé Byfrost. Ce terme serait issu de Bivrost/Bifrost, le pont qui relie Midgard et Asgard dans la mythologie nordique. Les Ases sont le groupe de Dieux principaux vivant à Asgard et apparentés à Odin. Midgard désigne le monde des Hommes.

Le groupe a joué en Allemagne et à travers l’Europe courant 2009 peu avant la sortie de leur premier opus « Black Earth ». Proposant une musique de qualité alliant profondeur, technique et atmosphère fantastique, Byfrost peut se placer entre un Black Metal froid et l’énergie du Thrash.

L’Art Work représente la course d’une horde de cavaliers dont les yeux sont hagards, blancs et sans vie.

« May the Dead Rise » sonne le branle bas avec une rythmique tonitruante, rapide et technique, indiscutablement thrash. Seul le chant est un peu surprenant dans le cadre d’une définition thrash pure, mais cela dénote déjà la particularité de Byfrost qui nous fait un sans fautes sur ce titre court dans lequel j’avouerai qu’il est impossible de respirer. Impressionnant. « Eye for an Eye » au démarrage plus mystérieux, déploie des passages plus découpés et toujours aussi précis. Le chant s’exprime de manière plus épanouie et… la voix me fait penser à quelqu’un, peut-être un peu d’Ihsahn (Emperor). « Buried Alive » laisse apparaître plus clairement l’aspect Black de Byfrost au début, mais développe une structure thrash ensuite qui rend le morceau épique bien que le groupe ici aurait pu aller encore plus loin dans cette voie. Une belle violence contenue se dégage cependant de ce titre. Le titre éponyme reste dans les mêmes tonalités (peut-être un reproche que je ferai au groupe) mais diffère dans son architecture. Le chant prend plus de profondeur et tout un jeu de questions-réponses s’organise ici de manière cohérente. J’ai un peu de mal à entrer totalement dans l’esprit de ce morceau ne sachant pas encore où le groupe veut en venir, mais j’apprécie les passages cette fois plus lents (malgré une batterie ultra véloce), structurant ainsi l’ensemble.

« Full Force Rage » paraît issu des années 80/90, et complètement inspiré de la veine Overkill. Un thrash d’une rapidité sans faille et un solo emprunté aux classiques du genre. Encore une fois, le chant marquera la spécificité de Byfrost. « Shadow of Fear » dégage tout à fait le même esprit. « Sorgh » en revanche, se montre plus doux, simple et étrange, un souffle dans cet opus, une forme d’introduction à  « All Gods are Gone » qui clôture le tout de manière martiale et puissante, excellent titre qui ne laisse présager que le meilleur pour l’avenir.

Pour conclure rapidement, ce deuxième album de Byfrost ravira les fanas de thrash, sans aucun doute. Incisif et précis, « Of Death » se démarque par un chant très particulier ayant l’avantage de bien répondre à l’ensemble instrumental. Cela donne une certaine profondeur au rendu, ce qui n’est pas désagréable. Un bémol cependant, peut-être un peu redondant dans l’abord de certains riffs et tonalités si on retire les superbes « Sorgh » et « All Gods are Gone » qui surprendront l’auditeur. Cela reste de la grande qualité surtout vu le jeune âge de Byfrost.

Myspace: http://www.myspace.com/byfrostmetal

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green