Communication de nos partenaires

Battle Beast – Steel

Le 16 janvier 2012 posté par Fredo

Line-up sur cet Album


Eero Sipilä - Basse
Pyry Vikki - Batterie
Juuso Soinio - Guitares
Anton Kabanen – Guitares, chant
Janne Björkroth - Claviers
Nitte Valo – Chant

Style:

Heavy metal

Date de sortie:

27 Janvier 2012

Label:

Nuclear Blast

Note du Soichroniqueur (Metalfreak) : 8/10

Définitivement, le revival eighties auquel on assiste depuis quelques années est sérieusement implanté dans le paysage musical international. Il n’est donc aucunement surprenant de voir des groupes de toutes nationalités y aller de leur pointe de nostalgie et de nous sortir des albums, de qualités certes inégales, avec non seulement des influences on ne peut plus reconnaissables, mais avec à la fois une identité qui est propre à ces petits jeunots et surtout, surtout, avec un son qui nous aurait fait immanquablement beaucoup d’effet tant sur notre for intérieur que dans notre sono, et on n’aurait pas compté les voisins récalcitrants s’entredévorant les oreilles.
Nos six Finlandais de Battle Beast, tout droit venus de Helsinki, sont de ceux là : fondé en 2008, le groupe semble avoir écouté longuement ses influences majeures que sont Wasp, Manowar, Accept, Judas Priest ou les incontournables Iron Maiden, et nous les ressert aux petits oignons des compositions qui auraient pu être écrites alors que les musiciens, tous âgés entre 20 et 25 ans, n’étaient même pas des projets.
Vainqueurs en 2010 du Wacken Open Air Metal Battle Contest, Battle Beast sort en 2011 un single (« Show Me How To Die ») qu’on retrouvera sur ce présent « Steel » quelques mois plus tard.
Sorti une première fois en avril 2011 chez Hype Production pour sa distribution en Finlande, « Steel » se voit sortir chez Nuclear Blast pour que l’album fasse l’objet d’une promotion sérieuse en Europe.
Inutile de dire qu’on a le nez creux chez Nuclear Blast : Battle Beast et son petit brûlot « Steel » s’avèrent être une excellente pioche, au point que le groupe, remarqué par Ewo, manager de Nightwish, se voit proposer par celui-ci de les accompagner sur sa tournée européenne !

Musicalement, si on recherche l’originalité, la sortie des sentiers battus, les prises de risques pour générer des domaines encore inexplorés, inutile de s’attarder sur Battle Beast : de toutes façons, est-ce vraiment ce qu’on recherche à l’heure actuelle ?
Battle Beast sent bon la veste en jean overpatchée, les bracelets cloutés, le riff aiguisé à la Accept, le chant aigu oscillant entre Udo Dirkschneider et Rob Halford version féminine, le clavier Pretty Maidsien, l’art du refrain qui tue, de la composition efficace et bien montée, du solo de guitare imparable… Un vrai revival qui nous fait replonger inévitablement à l’époque des « Tooth And Nail », « Red Hot And Heavy », « Metal Heart », « Defenders Of The Faith» avec une chanteuse qui « en a ».
Entre la pochette, qui n’aurait pas dépareillé sur un album d’Armored Saint, limite kitsch et le titre de l’album (« Steel », pour ceux qui ne suivent pas), on sait d’entrée qu’on ne va pas se retrouver avec du neo ou du grunge ! Et d’entrée, dès les premières notes de « Enter The Metal World », on nage en plein Accept, avec ses riffs martiaux et ses chœurs en « ouh », la voix de Nitte Valo, heavy à souhait.
Tout au long de l’album, on sent que des hymnes sont en train de poindre et nul doute que la plupart des onze proposés feront mouche en concert : « Armageddon Clan », genre de Dokken boosté avec une pointe très Hammerfall ; « The Band Of The Hawk » ou « Steel », bon compromis entre Manowar et Accept ; l’efficace « Justice And Metal » ; le très Waspien « Die-Hard Warrior » époque « The Last Command » ; « Savage And Saint », la ballade quasi obligatoire dans le genre, se veut légèrement plus dispensable ; « Iron Hand » pouvant être l’hymne heavy du groupe et « Victory » donnant l’impression d’entendre Udo pousser une gueulante sur un titre plus symphonique… Attention toutefois à ne pas trop abuser des claviers : s’ils sont présent (mais discrets) sur l’ensemble de l’album, on ne peut parfois que regretter l’utilisation systématique. Un bien maigre reproche cela dit…
Malgré tout, les onze titres de ce « Steel » somme toute bien convenu forme un tout de 46 minutes vraiment agréables à écouter. Ce serait dommage de passer à côté !

A l’heure qu’il est, Battle Beast compose déjà le suivant. A suivre !

Tracklist :

1. Enter the Metal World
2. Armageddon Clan
3. The Band of the Hawk
4. Justice And Metal
5. Steel
6. Die-Hard Warrior
7. Cyberspace
8. Show Me How To Die
9. Savage And Saint
10. Iron Hand
11. Victory

Site officiel : http://www.battlebeast.fi/
Myspace : http://www.myspace.com/battlebeastband
Facebook : http://www.facebook.com/battlebeastofficial

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green