Communication de nos partenaires

Astrophobos – Enthroned in flesh

Le 6 septembre 2016 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


Style:

Black Metal

Date de sortie:

26 Août 016

Label:

Triumvirate Records

Note du SoilChroniqueur (Metalfreak) : 7,5/10

Heureusement qu’on ne se fie pas à la pochette d’un album pour l’écouter voire l’acheter parce que cet EP d’Astrophobos risquerait de passer méchamment inaperçu !
Formé en 2009, le trio suédois a déjà, avant « Enthroned in flesh », un autre EP à son actif (« Arcane secrets » en 2010) et un album (« Remnants of forgotten horrors » en 2014) et confirme avec cette nouvelle offrande son black metal mélodique fortement influencé par le Dissection de « The somberlain » / « Storm of the light’s bane » et par le Dawn époque « Slaughtersun (Crown of the triarchy) »
Clairement, Astrophobos ne révolutionne rien avec cet EP, loin de là : on se prend quatre petite raclées de black metal mélodique bien senties dans la poire de façon ultra classique mais toujours aussi efficace.
Tempos rapides, chant rageur qu’on qualifiera de typique du genre, riffs de guitares à la limite du conventionnel mais non seulement on ne reprochera pas au trio de ne pas faire le métier, mais on peut leur laisser qu’ils le font bien !
Avec en prime la batterie tenue, s’il vous plait, par Fredrik Widigs (Marduk, Rage Nucléaire, Nordjevel, The Ugly, ex-Demonical, ex-Overtorture…), l’EP, enregistré et mixé au Garaget Studio par Erik Nilsson ne souffre d’aucun défaut.

Bref, on se délecte pendant les vingt minutes que durent ces quatre titres.
Les trois premiers sont courts et désossent tout sur leur passage alors que le dernier de plus de huit minutes se la joue plus épique.
« Enthroned in flesh », « Tabula Rasa » et « Blood liberation » sont trois titres bien rentre dedans (mention spéciale pour le deuxième) comme on les aime, aux riffs acérés et à la rythmique épileptique et aux changements de rythmes bien brutaux.
Le dernier titre, « The cadaver monarch » est un vrai bijou avec son intro acoustique, sa première partie mis tempo et son accélération implacable autour de 2’20.
Après deux bonnes minutes apocalyptiques, Astrophobos met en avant des parties de guitares rapides sur un tempo lent histoire de nous offrir un moment tout en contraste et aux arrangements bien sentis.
L’accélération qui suivra n’en sera que plus efficace avant de terminer sur un final acoustique de toute beauté.
Astrophobos fait fort avec cet EP qu’on aurait pu croire à prime abord très dispensable et qui finalement s’avère irréprochable.

Et bien, un reproche, on va quand même en faire un : 20 minutes, c’est trop court quand la musique est d’une telle qualité !

Tracklist :
1. Enthroned in Flesh (3’30)
2. Tabula Rasa (4’21)
3. Blood Libation (4’36)
4. The Cadaver Monarch (8’21)

Site officiel : http://www.astrophobos.com/
BandCamp : https://astrophobos.bandcamp.com/
Myspace : http://myspace.com/astrophobosband
Facebook : https://www.facebook.com/astrophobos
Last.fm : http://www.lastfm.se/music/Astrophobos
ReverbNation : http://www.reverbnation.com/astrophobos
Youtube : http://www.youtube.com/user/astrophobosband

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green