Communication de nos partenaires

Assassin – Breaking the silence

Le 27 mars 2011 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


Robert Gonnella – Chant
Michael Hoofmann – Guitare
Jürgen “Scholli” Scholz – Guitare
Björn “Burn” Sondermann – Batterie
Joachim Kremer – Basse

Style:

Thrash metal old school

Date de sortie:

25 février 2011

Label:

Steamhammer / SPV

Note du Soilchroniqueur (Metalfreak) : 08/10

 

Décidément, ça faisait longtemps que tonton Metalfreak n’avait pas parlé de thrash metal, encore moins de thrash old school. Réparons vite cet oubli pour le moins inhabituel ( ?) et penchons-nous un brin sur ce nouvel Assassin, groupe de thrash (non ?) allemand et non une entité rap bien de chez nous.
Ici, pas de wesh wesh qui rappe, mais du thrash thrash qui rentre sauvagement au plus profond de nos chairs de par ses riffs tranchants aiguisés comme des lames de rasoir.
Et pour un retour gagnant, c’est un retour gagnant.
En 1987 et 1988, Assassin nous sortait le dévastateur « The Upcoming Terror » et le certes moins bon, plus court mais cogneur « The Interstellar Experience ». Et depuis ? Ben pas grand-chose : à peine un « The Club » carrément dispensable, pour ne pas dire mauvais, en 2006.
Là, avec le bien nommé « Breaking The Silence », il faut reconnaître qu’on va reparler de ce groupe allemand s’il recommence à nous sortir des albums de cette qualité.
La voix éraillée de Gonnella, quoiqu’un chouilla plus grave qu’il y a 20 ans, est reconnaissable dès les premières vocalises.
Même si, dans cet album, on ne ressent pas l’urgence et la furie de titres comme l’ont été « The Last Man », « Bullet », « Forbidden Reality », « Nemesis » ou « Baka » dans les années 80, il est indéniable que ce petit nouveau est d’une agressivité digne de bon nombre de bonnes productions du genre.
Par moment, certaines réminiscences font penser à « The Upcoming Terror », comme un hommage à ce passé glorieux, à l’image également de la pochette, représentant ce tank en version plus moderne qu’en 1987, dans des fonds de couleurs presque similaires que la pochette de leur premier album.
Des titres comme « Strike Back », « Breaking The Silence », « Destroy The State » ou « No Fear » sont diablement efficaces et ne manqueront pas de coller un boxon sans nom dans tous les mosh pit de leurs prochaines tournées.

Tout au long de l’album, ne cherchons pas un quelconque semblant de milligramme de finesse, ils ne connaissent pas : quelques solis mélodiques font leur apparition de façon sporadiques mais l’ensemble reste diablement dans des tempos très speed… aucun temps faible n’étant à déplorer.
Grands humoristes devant l’Eternel, ils ne pouvaient s’empêcher de nous sortir une « Tankwarterie Onkeltomisante » avec « I like Cola », sorte de chanson Japonaise à la sauce Assassin.

Enfin le retour du Assassin qu’on a aimé !
Putain ce que ça fait du bien

 

 

Site officiel : http://www.assassin-online.de
Myspace : http://www.myspace.com/assassinthrashmetal

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green