Communication de nos partenaires

Antigama

Le 8 février 2014 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Krzysztof Bentkowski : batterie
  • Sebastian Rokicki : guitare
  • Lukasz Myszkowski : chant
  • Maciej Morus : basse

Style:

Grind Core

Date de sortie:


Label:

Relapse Records

Antigama – Intellect Made Us Blind

 

    Krzysztof Bentkowski : batterie
    Sebastian Rokicki : guitare
    Lukasz Myszkowski : chant
    Maciej Morus : basse

 

Sortie : 04/2002

Note du Soilchroniqueur (Arno):6/10

Oui, les Polonais savent jouer autre chose que du Death Métal. Et quand bien même ce constat ne devrait être redevable qu’à la seule existence d’Antigama, cela suffirait pour briser toutes les idées reçues sur ce pays. Avec un premier album aussi barré qu’Intellect Made Us Blind, le quatuor impose d’emblée un style à la fois brutal, déstructuré, expérimental et donc particulièrement original pour un genre aussi codifié que le Grind.

L’auditeur peut avoir l’impression que le disque est en fait un assemblage disparate de titres composés à différentes périodes. En effet, le son change d’un morceau à l’autre, de même que le style : tantôt complètement décalé (« Savoir Vivre Mastas »), tantôtBrutal Death (« Filth And Pain »), tantôt Grind (« Fala ») dans un registre proche d’Agathocles, sans compter l’intro et l’outro qui contribuent également à fragiliser l’homogénéité de l’album. Mais si l’on accepte cet éclatement thématique et que l’on apprécie les groupes à forte personnalité, il faut jeter une oreille sur Antigama. La formation a beau être vautrée dans l’underground le plus craspec, elle fait suffisamment d’efforts de compositions et de productions pour que la plus sincère attention lui soit portée.

 

Tracklist :
1 : Pendemorphia
2 : A Tendency To Sleep
3 : Come Go
4 : Spare Some Change
5 : Synthesis
6 : Everything Is Normal
7 : Savoir Vivre Mastas
8 : Filth And Pain
9 : Fala
10 : Improv

 

Antigama – Resonance

Label : Relapse Records

Sortie : 15/05/2007

 

Note du Soilchroniqueur (Arno):7,5/10

 

Un disque qui sort chez Relapse et qui dure trente minutes pour dix-sept titres est-il forcément bon ? Evidemment. Depuis son premier album, Antigama a avancé à pas de géants pour faire de ce Resonance un truc ultime qui saura ravir les plus brutaux d’entre nous.
N’hésitant pas à aller chasser sur le terrain d’un Pig Destroyer (« No ») ou d’un Napalm Death (« Order »), voire à les concurrencer en termes de brutalité, les Polonais n’ont pas pour autant perdu leur humour surréaliste (« Barbapapex »), leur sens de l’outrage ni leur capacité à manier tous les genres de l’extrême, en témoigne le pesant et quasi Stoner « Psychonaut ».
Cela dit, tout est désormais beaucoup plus carré car Antigama est parvenu à unifier son propos afin de maximiser son impact, arrachant même quelques titres hyper accrocheurs au magma de son inspiration débridée (« After », le barjot « Asylum »). Bref, en un mot comme en cent, on se fait très sévèrement secouer par l’écoute de Resonance qui prouve que c’est encore une fois dans l’underground que se font les choses les plus intéressantes.

 

Tracklist :
1 : Persuit
2 : Seismic Report
3 : Ecstasy
4 : Neutral Balance
5 : Order
6 : Pending
7 : Remembering Nothing
8 : Barbapapex
9 : Psychonaut
10 : No
11 : After
12 : By And By
13 : Shymrok
14 : Types Of Waste
15 : Asylum
16 : Unreachable
17 : Stars

 

Antigama – Warning

 

Label : Relapse Records

Sortie : 02/03/2009

 

Note du Soilchroniqueur (Arno):7,5/10

 

On dirait bien que ça rigole de moins en moins chez Antigama qui, plus les productions se succèdent, accroît sa brutalité. Avec l’arrivé d’un nouvel enragé au chant et des ambitions toujours plus belliqueuses, Warning le bien nommé reproduit le son d’un pavé s’écrasant sur un crâne. Il y a le choc, le craquement, le coma (« War »).
Même si le côté expérimental parvient encore à surnager au milieu de cette folie destructrice (« Sequenzia Dellamorte », « Paganini Meets Barbapapex »), c’est bien la violence ultime qui domine, sans pitié, servie par une grosse production ainsi qu’une technique qui se bonifie avec le temps. C’est donc un matraquage en règle qu’organise ici Antigama, n’hésitant pas à emprunter ses plans les plus complexes au Math-Core histoire d’amplifier la folie globale, la fureur absolue que génère l’album.
Déroutant, incongru, surprenant, le parcours des Polonais n’en finit pas d’intriguer. Difficile de passer à côté d’un tel objet.

 

Tracklist :
1 : Disconnected
2 : Jealousy
3 : City
4 : Another
5 : Not True
6 : War
7 : Heartbeat
8 : Preachers Pray
9 : Sequenzia Dellamorte
10 : You Have Right To Remain Violent
11: Lost Skull
12 : Nightmare
13 : Paganini Meets Barbapapex
14 : Empty Room
15 : Orange Pills
16 : Black Planet

 

Myspace : https://myspace.com/antigama

Facebook : https://www.facebook.com/Antigama

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green