Communication de nos partenaires

Amberian Dawn – Innuendo

Le 16 novembre 2015 posté par Bloodybarbie

Line-up sur cet Album


  • Päivi "Capri" Virkkunen : Chant
  • Tuomas Seppälä : Guitares, Claviers
  • Emil Pohjalainen : Guitares
  • Jukka Hoffren : Basse
  • Joonas Pykälä-Aho : Batterie
 

Style:

Power Metal Symphonique

Date de sortie:

23 octobre 2015

Label:

Napalm Records

Note du SoilChroniqueur (Wilhelm von Graffenberg) : 8/10

Attention : polémique possible entre les fans de Tarja, d’Anette et de Floor… et autant prévenir tout de suite : oui, j’aime la voix de Tarja dans Nightwish, oui, je déteste la voix d’Anette dans Nightwish, oui, j’aime la voix de Floor dans After Forever, mais pas assez (encore ?) dans Nightwish…

Cependant, et malgré ce spoil…

Quand on me confie la mission de chroniquer un album, surtout de (power) metal symphonique à chanteuse, j’essaye toujours au maximum de rester objectif (les habitudes auditives, les gouts et les couleurs, tout ça…) Avec cet Innuendo, dernier album en date d’Amberian Dawn, je me retrouve dans un de ces cas de conscience que je déteste : éviter de tomber dans l’écueil de la réaction du fanboy « j’aime » ou « j’aime pas » sans avoir d’argument tangible.

Autant dire que c’était pas très bien parti, vu que mon dernier souvenir d’Amberian Dawn était celui d’une première partie pour Epica il y a des années de ça (« je vous parle d’un temps »… blablabla…), que j’avais trouvée assez fade, d’une part parce que… bah… Simone Simmons et ses potes passaient ensuite (et que là, je suis un sale fanboy) et surtout que j’avais trouvé la presta potable mais sans plus, eu égard à la voix de la chanteuse que je trouvais assez inexpressive ou clichée, dans un genre metal symphonique qui ouvre le champ des possibles dans ce domaine, tant on peut trouver du bon et du mauvais, du « bof » et du merveilleux, du qui-te-prend-aux-tripes et du « mouais… même pas mal ». Exit mes précédentes impressions, désormais la chanteuse est différente (Päivi « Capri » Virkkunen, et plus Heidi Parviainen) donc on s’y atèle et c’est marre !

On ne fait pas dans le chichi, on entre direct dans le sujet dès le premier morceau « Fame & Gloria » : pas d’introduction symphonique, du metal directement… Et on a déjà l’impression de déjà entendu… Un mix entre le Nightwish de la période Once ou Century Child, avec quelques touches de Rhapsody… mais surtout avec un ersatz de voix d’Anette Olzon, le genre de voix que je déteste (et je crois que je n’ai pas été le seul, vu que le groupe a par la suite opté pour Floor Jansen, à la voix largement plus adaptée au répertoire Nightwish – même si j’ai trouvé qu’elle était nettement sous-exploitée dans leur récent album, mais là n’est pas le sujet du jour). Bon, soyons honnête, la présence vocale y a gagné, et en expressivité et en rondeur et en puissance (plus rien à voir avec son homologue carlabrunienne de chez les « souhait nocturne »)… mais des fois, on se demande quand même, surtout quand les voix sont harmonisées, si ce n’est pas Anette qui est de retour, tant c’est confondant (ré-écoutez l’album Dark Passion Play puis écoutez « Chamber of dreadful Dreams » et vous verrez/entendrez que je n’invente rien). Cette impression fantomatique durera tout du long de l’album, hélas…

A vue du titre de l’album, Innuendo, je me suis dit « au moins, une inspiration de l’album (éponyme) Queen ! »… En fait, pas le moins du monde. On a davantage l’impression d’entendre le chainon manquant entre les deux albums de Nightwish que sont Once et Dark Passion Play, de manière assez flagrante et pour raisons auditivement fondées, tant dans l’esprit général que les arrangements. J’imagine que c’est un choix totalement volontaire de calquer ainsi, ce que je trouve un peu dommage au niveau de l’identité du groupe, mais bon, passons… Et même s’il est fait mention d’une « inspiration de Vangelis et de Jean-Michel Jarre » ( ?) selon leur page officielle, faut quand même bien chercher pour les trouver (éventuellement sur la « bande son » orchestrale intitulée « Angelique », assez envoutante et proche d’un dessin animé de chez Disney). La pochette quant à elle, toute réussie soit-elle, fait énormément penser au Janus de Symphony X en masque vénitien. Les morceaux, en se référant à leur titre, semblent piocher dans des domaines très variés, cinématographiques (« Ladyhawk », « Angelique » (?)), musicaux (« Sympony n°1, part 1 ») et littéraires…

Toujours en restant objectif – mais c’est dur –, cet album est loin d’être à jeter : il est distrayant, sympathique quand il ne tombe pas dans la pop mielleuse (« Knock, knock, who’s there ? »), de bonne facture… Quelques moments plaisants surgissent de ci, de là : l’énergie de « Rise of the Evil » –  probablement le morceau le plus intéressant de l’album -, l’instant magique de la balade « Angelique », le baroque – je parle à la fois de l’esprit mais aussi des influences musicales savantes – de « Symphony… » qui évolue progressivement, sur un rythme ternaire, de l’époque Baroque à Moderne, dans sa composition mi-symphonique, mi-sonate pour piano, avec des harmonies finales dignes d’un Debussy, voire Sibelius… Mais le spectre Nightwish plane trop au dessus d’Amberian Dawn pour l’en distinguer et se dire vraiment « ça, c’est un putain d’album, original et tout… » A écouter après Once et avant Dark Passion Play, pour se dire que cet album n’est paru que trop tard et ne pas avoir cette sensation de déception.

Tracklist :
1. Fame & Gloria (4:32)
2. Ladyhawk (4:43)
3. Innuendo (3:45)
4. The Court of Mirror Hall (4:22)
5. Angelique (5:16)
6. Rise of the Evil (3:51)
7. Chamber of dreadful Dreams (3:50)
8. Knock knock Who’s there (4:03)
9. Symphony n°1, part 1 – the Witchcraft (6:07)
10. Your Time – my Time (4:39)

Site officiel http://amberiandawn.com/
Facebookhttps://www.facebook.com/amberiandawn
Youtubehttps://www.youtube.com/user/AmberianDawn

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green