Communication de nos partenaires

Allen Lande – The Great Divide

Le 3 novembre 2014 posté par celtikwar

Line-up sur cet Album


  • Magnus Karlsson : Guitare, Basse, Claviers
  • Jorn Lande : Chant
  • Jaime Salazar : Batterie
  • Russell Allen : Chant

Style:

Heavy Progressif

Date de sortie:

Octobre 2014

Label:

Frontiers Records

Note du Soilchroniqueur (Celtikwar): 8,5/10

Voici une formation qui devrait ravir tous les amateurs de Heavy Metal.

Le duo Allen – Lande est l’association de deux excellents chanteurs : Jorn Lande que l’on connaissait pour avoir été dans Masterplan et dans son propre groupe ensuite, et qui est aussi réputé pour sa grande admiration à Dio, une affinité qu’il ne pourrait pas renier. Et Russell Allen, qui est quant à lui la voix de Symphony X. Il va s’en dire que mettre ces deux personnages ensemble ne pouvait que faire le bonheur de nombre de personnes. Pour compléter le groupe, ils ont embauché les gars de Last Tribe, Jaime Salazar à la batterie et Magnus Karlsson (Primal Fear) à la guitare et à la basse.

Depuis 2005 avec ‘The Battle‘, Allen-Lande nous sort des albums de grande qualité, mais au succès assez mitigé ; il faut dire que bien trop souvent, quand deux artistes s’associent, c’est simplement pour faire plaisir à un label et cela donne des disques sans âme et très moyens, qui sont arrivés aussi rapidement en tête de gondole dans les grandes surfaces et disparues au fin fond de nos garages et de notre mémoire. Pourtant le duo Allen-Lande forme un vrai groupe qui ne vit pas pour son label ni son producteur mais pour l’envie de balancer du bon Heavy Metal et cela s’entend. ‘The Great Divide‘ le quatrième album de la formation vient d’arriver dans les bacs et devrait ravir de nombreuses oreilles.

Non ! On n’est pas dans le gros Power metal à la Hammerfall ou Paragon, ici pas de refrains qui vous restent en tête des heures durant, pas de rythmiques guerrières ni de hurlements dignes des plus grandes rages berserkers à la Manowar, pas de riffs tranchant comme des rasoirs à la Accept … Que reste t’il alors ? La mélodie ! Allen-Lande nous propose un Heavy Metal progressif aux nombreuses mélodies. Il y a bien évidement de nombreux changements de tempo glissés ci et là aux travers de chaque titres (faut pas tout enlever non plus), mais on se retrouve avec une musique simple et pure qui vous prend aux tripes. Comment rester de marbre en écoutant la pseudo ballade qui clôture l’opus : « Bittersweet » est un régal, les chants sont parfaits, rien d’autre à dire. Mais c’est aussi le cas sur d’autres registres un peu plus poilus, avec dès l’ouverture par exemple le « Come Dream with Me ».

On rentre pleinement dans l’opus et on se laisse captiver par ses dix titres accrocheurs sans aucun temps mort ni répétition. Il faut dire que les artistes n’en sont pas à leur début et savent maintenant avec beaucoup plus d’exactitude comment faire un disque. Le gros riff bien couillu de « Down from the Mountain » fera le bonheur des amateurs de gros sons qui aiment taper du pied et ne sont jamais réfractaires à un bon petit Headbang (il faut dire qu’avec un groove si présent, la frappe de Jaime Salazar n’y est pas pour rien, et cela fait du bien).

Les passionnés d’harmonies placées aux clavier et des changements de tempo permettant une montée en puissance trouveront sans doute tout ce qu’il leur faut avec un titre comme « Solid Ground ». Enfin bref, tout le monde devrait trouver son compte avec ce « The Great Divide » qui fait du bien par là où il passe. L’expérience parle et cela ce voit.

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green