Communication de nos partenaires

Ævangelist – Matricide in the Temple of Omega

Le 10 janvier 2019 posté par Willhelm von Graffenberg

Line-up sur cet Album


  • Matron Thorn : guitare, basse, batterie, chant
  • Ascaris : chant

Style:

Black Death Métal expérimental

Date de sortie:

16 Novembre 2018

Label:

I, Voidhanger Records

Note du SoilChroniqueur (Arno) : 8/10

Le groupe n’existe que depuis 2011 et il a déjà sorti six albums. De quoi laisser rêveur les fans de Tool. Et en quelques années, Ævangelist a su se faire un nom tant sa musique est… étrange ? Car ce n’est pas tant le mélange Black et Death qui fait la différence mais plutôt son sens des ambiances et de la dissonance il me semble.

Par certains aspects, Matricide in the Temple of Omega me semble aller encore plus loin que par le passé dans ses côtés difficilement écoutables. Plusieurs raisons à cela. Déjà, il y a la production que je qualifierais de Lo-fi et qui n’aide pas vraiment à se mettre dans une situation confortable. Ensuite, il y a cette espèce de guitare en « solo » permanent qui enrobe chaque composition de ses sonorités claires et, sur ce point-là précisément, je n’arrive pas à me décider entre ces deux avis : c’est un parasite ou c’est une trouvaille géniale bien que pas très neuve car, en la matière, je suis obligé de penser à Blut aus Nord avec qui les Américains ont d’ailleurs fait un Split (Codex Obscura Nomina) en 2016.

Enfin, et c’est la conséquence des deux premiers points évoqués, on a vraiment du mal à discerner les structures rythmiques et à dissocier la musique du chant. Le résultat est que tout a l’air un peu brouillon sous couvert d’une croûte élitiste voire intellectualisante, tant et si bien que je reste partagé : certaines écoutes me font dire que les six compositions sont monstrueuses, d’une noirceur abyssale, et d’autres fois je n’arrive pas au bout tant tous ces sons aigus me vrillent les oreilles et me foutent les nerfs à vif.

Dans le doute, je vais partir du postulat que la formation a atteint son objectif : produire le truc le moins audible possible.

Tracklist :

01. Divination
02. Æon Death Knell
03. Omen of the barren Womb
04. The Sonance of eternal Discord
05. Serpentine as lustful Nightmare
06. Ascending into the Pantheon

Page Facebook

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green