Communication de nos partenaires

Act Of Defiance – Birth And The Burial

Le 6 septembre 2015 posté par Metalfreak

Line-up sur cet Album


* Chris Broderick : Guitares * Henry Derek Bonner : Chant * Matt Bachand : Basse * Shawn Drover : Batterie

Style:

Thrash metal

Date de sortie:

21 août 2015

Label:

Metal Blade Records

Note du SoilChroniqueur (ShaK) : 6,5/10

Partis voler de leurs propres ailes, la paire BRODERICK – DROVER, respectivement ex-guitariste et batteur de MEGADETH, nous sort donc sa première galette. Que nous réserveraient ils avec ce nom de groupe évocateur « Act Of Defiance » ?

Je ne rentrerai pas dans les considérations ni les possibles raisons de leur départ de MEGADETH, en effet, en bon chef d’entreprise, on peut imaginer que le père MUSTAINE a bien ficelé les conditions de la séparation, inutile donc de faire des suppositions qu’il nous sera impossible de vérifier.

La première chose qu’on peut se dire à propos de ce « Birth And The Burial », avant même d’apposer une oreille attentive sur le contenu, c’est qu’ils n’ont pas traîné. Certes, l’album ne comporte « que » 10 titres pour une durée totale de 47 minutes, mais quand même, n’oublions pas que le groupe n’existait pas il y a encore peu de temps.

Pour être un très grand fan de BRODERICK (je le considère comme un des tous meilleurs guitaristes de la scène métal, son éclectisme en plus) j’étais très curieux de savoir ce qu’il allait proposer. En effet, MEGA-DAVE et LOOMIS étaient les patrons de leurs formations, tout allait donc (ou en grande partie) reposer sur les épaules de Chris.

Dès l’entame de l’album on a un début de réponse. En effet, la guitare nous balance un beau tapping à 2 mains suivi d’une grosse rythmique thrashy sortie tout droit des années 80. Une bonne mise en bouche avec ce « Throwback ».

« Legion Of Lies », second titre et support d’un clip, met en lumière le chant très varié de Henry DEREK (Ex Scar The Martyr). L’ensemble envoie la purée sans le moindre temps mort. Impossible de reprendre son souffle tout au long des 3’47, les breaks sont bien pensés.

« Thy Lord Belial » est très rentre dedans dès l’intro et maintient le cap thrashy amorcé par les 2 premiers extraits.

Changement d’ambiance dès l’ouverture (magnifique), on sent que « Refrain and Re-Fracture » possède ce petit plus qui en fera un excellent titre. Les quatre comparses se font plaisir et ça s’entend.

« Dead Stare » pour sa part, aurait largement pu intégrer un album de MEGADETH. Ce n’est donc pas le fan que je suis qui va s’en plaindre.

« Disastrophe », sans être mauvais, n’apporte pas grand-chose. Bien trop classique, l’ensemble déçoit quelque peu.

Ouvrant sur une jolie partie piano – violoncelle, contenant un break bien ficelé annoncé par une basse très groovy, et agrémenté d’un soli sacrément maîtrisé une fois de plus « Poison Dream » est un morceau qui présente de multiples facettes.

Après une intro très sombre, « Obey The Fallen » nous envoie son excellente rythmique en pleine face avant de laisser place à un « Crimson Psalm » de très bonne facture.

L’album se termine sur le titre éponyme. Quoi qu’un peu plus heavy, le pont central permet une dernière fois à Henry et Chris de balancer toute leur hargne.

Après plusieurs écoutes, et au risque de vous surprendre, je n’ai pas d’avis très tranché sur cet album. En effet, le niveau des musiciens n’est absolument pas à remettre en question, la production est excellente et l’ensemble sonne bien actuel. A contrario, quand on connait leurs parcours, on est en droit de se dire qu’on méritait mieux. De plus, et c’est un peu là le problème de ce « Birth and The Burial », tout au long de l’album on a une impression de « déjà entendu ». On ne leur demande pas de ré-inventer le Thrash Metal, mais quand même, ça manque de relief, de profondeur et surtout d’identité. On a aussi le fâcheux sentiment que la batterie et le bassiste Matt BACHAND (par ailleurs guitariste chez SHADOWS FALL) se reposent totalement sur la paire BRODERICK DEREK. A ce propos, DROVER était déjà la cible des mêmes critiques chez MEGADETH, certes son jeu est propre, puissant etc, mais il manque cruellement de folie et d’originalité. Du coup l’ensemble manque un peu de peps. Néanmoins, je ne terminerai pas cette chronique sur ces points négatifs. On sent que Act Of Defiance se cherche, tiraillé entre un speed thrash mettant en avant les guitares et un heavy qui laisserait plus de place au chant.

 

Le potentiel est là, et certains titres tirent leur épingle du jeu. Gageons qu’avec leur expérience respective, les musiciens de ce « super-groupe » sauront creuser un peu plus le bon et gommer certains défauts sur le prochain opus.

Tracklist :

1. Throwback
2. Legion Of Lies
3. Thy Lord Belial
4. Refran And Re-Fracture
5. Dead Stare
6. Disastrophe (A New Reality)
7. Poison Dream
8. Obey The Fallen
9. Crimson Psalm
10. Birth And The Burial

Facebook : https://www.facebook.com/actofdefiancemusic
Twitter : https://twitter.com/actofdefiance1

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green