Communication de nos partenaires

Mother & Pearl

Le 29 mars 2013 posté par celtikwar

 

– Est il possible de nous faire une présentation, avec un petit historique.

Mother & Pearl est un groupe lyonnais formé de deux frères et de deux amis d’enfance. Après plusieurs expériences dans de précédents groupes, nous avons voulu partager dans M&P nos multiples influences, avec au départ un ton plutôt rock – métal – prog. Nous avons sorti une démo auto produite en 2008, avec la participation de Virginie Goncalves, chanteuse de Kells et Eths.

Avec la multiplication des concerts dans la région lyonnaise, nous avons affiné notre style et privilégié de plus en plus l’efficacité et les grosses guitares. Au départ de notre chanteur Yoann, nous avons validé cette orientation avec une nouvelle démo plus métallique (2010) et le partage du chant entre notre batteur et notre lead guitariste.

Après avoir peaufiné 10 nouvelles compos, nous avons enregistré notre premier album « Inner Voice », publié en mars 2013 sur Symbol Muzik / Brennus.

– Comment définiriez vous votre style musical, le métal moderne, c’est un domaine très vaste non?

Nous attendions avec impatience les premiers avis sur l’album pour découvrir dans quelle « case » M&P allait être rangé ! Quand tu joues un style très marqué, avec des codes très établis, c’est assez facile de se rallier à une bannière, par exemple le « black metal » ou le « doom ». Vu que nous mélangeons pas mal d’ingrédients, « heavy core » ne serait pas plus inadapté que « free metal », mais c’est finalement « modern metal » qui est ressorti le plus souvent jusqu’à présent !

– On ne peut pas plaire à tous le monde an proposant deux types de chants différents, cela divise toujours l’auditoire, pourquoi ce choix?

Le chant est le poste que nous avons eu le plus de mal à stabiliser depuis les débuts du groupe, nous avons eu deux chanteuses puis un chanteur (Yoann, avec lequel nous avons multiplié les concerts), c’est en tout cas le sujet qui nous a fait perdre le plus de temps, avec les inévitables périodes de recrutement, d’intégration, etc.

A un moment donné, nous nous sommes dit que les 4 membres fondateurs seraient bien plus efficaces en s’occupant de tout eux-mêmes, et nous avons tiré parti des qualités et des envies de chacun pour proposer une formule qui nous ressemble. C’est ainsi que nous avons toujours tenu à contrebalancer le chant viril et braillé de Mathieu par la mélodie du chant clair d’Olivier. Ce mélange nous permet d’exprimer des choses différentes et plus complètes qu’un chant unique, nous le prenons comme un atout, tant pis si la contrepartie est de prendre le risque de diviser !

-Votre nouvel album vient de sortir avez eu quelques retours?

Ce qui ressort avant tout, c’est la qualité du son, de la production, ainsi que la diversité et la richesse des morceaux. Il faut dire que nous nous sommes donné les moyens et avons pris le temps nécessaire pour sortir 10 « grosses » compos ! Les chroniques ne vont pas tarder à arriver, nous avons arrosé pas mal de media, et nous attendons avec impatience les retours.

– Quel studio, quel producteur et pourquoi?

L’album a été enregistré au studio Noisefirm, à côté de Lyon. Les manettes ont été tenues par deux vieilles connaissances, Thierry Lebourg (chanteur de Dyslesia) et Sylvain De Nicola (bassiste de Dyslesia et guitariste de Vital Breath). Nous avons une vision très précise de notre musique, et ils ont su mettre en son les idées que nous leur avons apportées. Nous avons fait un mois complet de prises de son en mai 2012, le mixage et le mastering (réalisé au HOFA Studio en Allemagne) se sont étalés sur tout l’été.

-Comment avez vous choisi la pochette?

La pochette a été réalisée par Nicko de Metal Ink Tattoo à Trévoux (01), un tatoueur à la renommée internationale, qui a recouvert une bonne partie du corps de notre batteur !

Le titre « Inner Voice » est tiré des paroles du morceau « Dextermination », inspiré de la série Dexter. Elles disent « I’m driven by my inner voice, the dark passenger », car ce gentil tueur en série est dirigé par une sorte de voix intérieure, de passager clandestin, qui l’oblige à passer à l’acte. Nous avons trouvé que cette pochette sombre et mystérieuse représentait bien cette voix intérieure, ce côté obscur, que nous avons tous au fond de nous à divers degrés de manifestation.

– Si vous étiez disquaire comment le mettriez-vous en avant?

Inner Voice, c’est d’abord la volonté de mêler la puissance d’un Machine Head, la science du riff d’un Metallica, le sens du contraste d’un Opeth, la frénésie d’un Trivium, et les influences extrêmes d’un Arch Enemy ! Enfin, toutes proportions gardées ! ;-)


Est il possible de nous faire un Track By track de l’album avec un descriptif de chaque chanson, nous dire ce qu’elles représentent pour vous, une anecdotes….

1. My Emptiness : Un des titres les plus longs et riches de l’album, qui tire vers le heavy metal traditionnel avec quelques touches de folie black metal ou jazzy ! Un classique en concert, que nous jouons depuis plusieurs années. Les paroles parlent du décalage vécu par une personne indépendante d’esprit, jugée par une société où la religion fait la loi. On la taxe de « vide », alors justement que ce prétendu vide est sa force.

2. Russian Roulette : rentre-dedans et efficace, avec un refrain fédérateur en live, et un gros riff à la « Roots Bloody Roots ».

3. Cruel World : un morceau à tiroirs, qui peut représenter la synthèse de tout ce qu’on trouve dans l’album. Si vous devez n’en écouter qu’un… ;-)

4. Ugly : quand Mathieu a enregistré le chant hurlé, l’ingé-son a dit qu’il ne lui laisserait jamais ses enfants à garder ! ;-) Une bonne machine à pogos, comme toujours contrebalancée par une intro douce, un solo mélodique et un final pachydermique.

5.Remember the Silence : Le titre qui nous a donné le plus de maux de têtes créatifs ! Nous sentions qu’il avait un très gros potentiel, mais nous avons essayé 5 ou 6 chants différents pendant des mois, sans jamais être satisfaits, à tel point que nous nous sommes demandés s’il serait possible de l’enregistrer. Finalement, l’idée est survenue, au dernier moment, de faire simplement lire le texte par deux frêles jeunes filles, et tout à coup la chanson s’est éclairée et cette option est devenue une évidence !

6. Dextermination : le plus physique à jouer, voir la question sur la pochette pour le reste !

7. Skin & Life : un hommage au monde du tatouage, comme le sample introductif l’indique, et un gros clin d’œil à notre pote tatoueur Nicko cité plus haut (« I feel the metal ink flowing in my veins ») !

8. Temptation : proche de la démarche d’un Opeth. Olivier, qui l’a composé, n’écoute pas ce groupe, mais j’y trouve personnellement pas mal de similitudes, en particulier le riff final qui me rappelle la fameuse outro de « Deliverance » !

9. Far Beyond Pleasure : une histoire d’amour entre deux êtres qui n’auraient jamais dû se rencontrer, et un solo de guitare à ne pas louper, très inventif, qui raconte une histoire à lui tout seul.

10. Dreadful Hunger : des paroles plutôt grivoises, on passe de l’amour platonique à l’amour physique ! Artistiquement, mon morceau préféré, avec du groove, un gros son de basse, de l’intensité, de la mélodie et un final presque psychédélique. L’album ne pouvait pas finir autrement qu’avec cette partie qui « s’éteint » progressivement.
-Des concerts de promotion de prévus?

Oui, bien sûr ! Nous sommes en train d’y travailler, nous avons pas mal de contacts et de discussion en cours pour caler quelques jolies dates dans les mois qui viennent.

-Vos plans pour la suite?

Après avoir beaucoup tourné sur Lyon depuis plusieurs années, nous espérons que l’accueil de cet album nous permettra d’accéder à quelques gros festivals ou à des premières parties de groupes établis. Nous sommes des pères de famille avec des boulots non musicaux, et nous nous octroyons le plaisir de nous occuper de quasiment tout ce qui concerne le groupe, site internet, supports de communication, promo et recherche des concerts compris ; donc nous avançons à notre rythme, nous vivons notre passion et tout ce qui peut arriver dorénavant ne sera que du bonus.

En tout cas, un deuxième album est déjà dans nos esprits, une fois qu’on y a goûté, on a envie d’y revenir rapidement !

-Je vous laisse les derniers mots.

Nous espérons que ceux qui écouteront notre album prendront autant de plaisir que nous en avons eu à l’enregistrer ! Et que cela leur donnera surtout envie de venir nous voir sur scène !

> N’oubliez pas non plus que vous pouvez suivre toute l’actualité du groupe via notre Facebook en cliquant sur « j’aime  » (http://www.facebook.com/motherandpearl) et ainsi, nous aider à partager, promouvoir notre musique et à nous faire connaitre du plus grand nombre :)

 

 

Chronique:http://www.soilchronicles.fr/chroniques/mother-pearl-inner-voice

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green