Communication de nos partenaires

Dreadful Silence – Ray Glow

Le 31 octobre 2012 posté par Metalfreak

Mais qu’est-ce que c’est que ces clowneries ? Depuis 2003, ces cinq clowns de Dreadful Silence se font martyriser par leur monsieur Loyal Ray glow sans que personne n’intervienne ! Non mais j’vous jure.

Y en a un qui va devoir s’expliquer, là !

Monsieur Ray Glow, venez voir par là à la barre nous raconter tout ça, et pas de langue de bois ! Sinon la sentence pourrait être terrible !

 


 

– Monsieur Ray Glow : pouvez-vous présenter le groupe ?
Hello Soil Chronicles, ça me fait très plaisir de pouvoir tailler la bavette avec vous pour parler de la mousik forte des Dreadful’s. Moi, Ray, j’élève des Clowns dans une roulotte aussi coquette que la cuvette de mes cabinets. Il y a bien sûr mon bras droit Butcher Rizzo qui sait cadrer leurs clowneries à grand coup de guitare. J’ai mon Jacky Clown qui dit que ce que j’aime entendre. Ajouter à cela un lanceur de couteau, Bo, qui sait vous lancer de bons riffs orchestrés par un dompteur de basse enragé, Hell Mütt, et un homme canon perceur de peau de fût, Oliver Pool.

 

– Quelles retombées aviez-vous eues pour l’EP « Dreadful silence » de 2009 ?
Il y a eu de bonnes chroniques, pas mal de concerts, des épaules déplacées, de nombreux accidents de cervicales, des confettis coincés jusque dans les dents.

 

 

– Étaient-elles conformes à vos attentes ?
Oui, tout ça m’a beaucoup encouragé à faire travailler les clowns. Je les ai exploités à 300% le jour et la nuit pour qu’ils me pondent leur album!!

 

Un chant à la Jello Biafra, des riffs proches de Slayer, une interlude proche de King Diamond dans « Them », beaucoup de références old school pour une musique aux sonorités modernes : un bon compromis entre les différentes générations du metal, non ?
C’est vrai qu’ils sont fans de metal au sens large (Sepultura, Metallica, Slayer, Slipknot, Gojira, The Haunted, Hatebreed, Kickback, Converge…. Je vais quand même pas tous te les énumérer….). Toutes ces influences ont bercé leur jeunesse, je suppose que cela participe beaucoup au son de Dreadful Silence qui ne respecte pas les règles des diverses étiquettes du métal.

 

– « Carnival of dead bodies » est un concept album, pouvez-vous nous le raconter ?
L’album est le reflet de l’évolution de mes clowns maléfiques depuis le jour où je les ai pris sous mon aile.

 

Môssieur Ray Glow : qu’est-ce qui a amené Dreadful Silence à adopter un concept qui se démarque autant de tout ce qu’on a pu voir précédemment ?
C’est que le Jacky Clown au début était déjà grimé et ses potos ne savaient plus qui ils étaient, alors je me suis dit, vu que mes ancêtres tziganes sont issus du cirque, je vais me faire des sous en exploitant des clowns qui font de la mouzik forte. Je les ai alors lobotomisés pour qu’il m’obéissent au doigt et à l’œil. Il fallait que je me démarque des autres groupes de metal en sortant des codes très (voire trop) marqués. Les clowns ne peuvent pas se cantonner dans tel ou tel style, il ne veulent pas de limites.

 

– Chaque musicien a un rôle bien précis dans le concept de l’album, ainsi que vous, Ray Glow, pouvez-vous en dire plus ?
Ça c’est la famille, chaque clown a un rôle bien précis dans la famille comme je disais dans la première question. Eux ils font, moi je valide.

 

 

– Certes certes certes ! Et qui s’est chargé de la pochette ? Pouvez-vous nous la décrire ? Avez-vous donné des directives pour sa création ?
C’est un petit gars très balaise que j’avais repéré en haut d’une rampe de skate. Je l’ai embarqué dans un sac et attaché à une chaise face à son ordi et voilà le résultat. Son nom c’est Ben TRICOT si vous voulez tout savoir (ndMFK : je veux !). Il est aussi le guitariste de Kleszcz.

 

 

– Quel studio ? Quel producteur ? Et pourquoi ?
Nous avons enregistré au Lower Tones Place Studio d’Edgard Chevallier, c’est un ami qui travaille très bien car lui n’a pas besoin de coups de bâton pour faire du bon boulot comme les 5 autres. Il nous connaît bien, il a tout de suite su driver la direction sonore de l’album de la Mouzik Forte. Nous sommes autoproduit et nous avons signé sur le label M&O music.

 

– Dreadful Silence se veut pour le moins original avec un univers jusqu’alors que très peu proposé par le passé : une volonté de se démarquer de la scène metal et de ses éternels poncifs ?
Tu as vu juste mon ami, on voulait mettre du fun dans la scène metal, que les cotillons et les serpentins remplacent les traditionnels hamsters éventrés en offrande à Satan. On ne voulait pas ressembler à tous ces groupes de chevelus tirant la gueule et habillés tout en noir.

 

Passons au track-by-track, pouvez-vous raconter les clowneries les plus inavouables concernant chaque titre de l’album ?
– Intro
Ca introduit plutôt bien, j’étais disque jockey en 70, j’ai encore la patate tu trouves pas ?

– The Great Opening
C’est la grande ouverture du Dreadful Silence Freakshow : « Takata Tintin!! »

– Freaks and Demons
Cette chanson est un hommage à John Travolta qui fût mon premier disciple dans « Saturday Night Fever » après avoir voulu profiter en douce des parures de Ray.
– Carnival of Dead Bodies
Je voulais entendre une armée de clown marcher au pas

– Cowboy Clowns from Outer Space
Ca c’est le Jacky Clown qui se prend pour John Wayne !!

– Hole Ov U
Une très grande histoire de trou … peut être un jour un film de C… pour que vous compreniez. Heuuu … le C… c’est pour les Clowns hein

– Kill You
A la base c’était juste un avertissement, faut pas déconner avec Jacky quand il est lâché

– Godzilla
Y’avait eu une soirée spéciale film de panique nippon, un sushi par terre et ce fût la guerre

– I Am the Night
Bo a prit quelques coups de bâtons sur ce titre … son couteau n’était plus assez affûter pour attaquer les cordes comme il le fallait

– Shit
Ça ? c’est le Butcher qui a lâché sa bière!!

– Cut the Rope
Çac’est quand j’ai oublié de détacher la roulotte, je l’ai tirée et elle s’est cassée… J’aurai du couper la corde!!

– On My Way
Je me souviens qu’ Oliver Pool en chiait car il était bien trop distrait par une expo photos des plus belle féline dressées par Hell Mütt

– Piggy in the Mirror
C’est quand les clowns ils se regardent dans la glace et qu’ils voient le vrai « eux »… ce n’est pas toujours très beau…

– Town’z Clownz
Des litres et des litres de bières on suffit à ce titre

– Flying Above the Dead
Un vieux rêve d’enfance…

 

– Dans quel état d’esprit le groupe a-t-il composé l’ensemble de ces titres ?
Avant tout se faire plaisir, que tout le monde soit content, et que le public s’étonne de cet étrange mélange d’influence

 

 

– Une tournée en prévision ?
Pour l’instant je tire la roulotte de Dreadful Silence jusqu’où la force légendaire de Ray le permet. Mais je compte bien investir dans un moteur un jour, pour partager la Mousik FORTE de Dreadful Silence aussi loin que l’on pourra.

 

– Y a-t-il une question que vous auriez voulu que je vous pose ?
« C’est combien, et où avoir l’album », voyons !!
Alors tu vas sur le site de M&O Music et pour 10 euros tu reçois chez toi la galette du super album du siècle de Dreadful Silence, tu pourras le léguer à ta famille quand tu pourras plus suivre le rythme. Tu peux aussi l’obtenir en téléchargement légal, mais là, tu ne pourras plus caler la table bancale de la cuisine.
Sinon tu prends les tickets, et tu vas voir la Muzik Forte en live comme ça tout le monde il est content.

 

– Je vous laisse conclure.
Bon ben maintenant que tu nous connais un peu plus, tu viens ou tu reviens voir la Muzik Forte de Dreadful Silence sans plus tarder !!! Et n’oublies pas, si tu l’a téléchargé illégalement on va te couper les oreilles, à toi et toute ta famille.
Faut pas déconner avec Ray Glow !!!

 

Mouais bon, ok, vu sous cet angle, on ferme les yeux et on laisse faire, monsieur Ray Glow. Mais à la condition de nous sortir à nouveau des albums comme « Carnival of dead bodies« , non mais !!!

En attendant, allons tous gaiement lire la chronique de l’album ici, tournicotti :

Dreadful Silence – Carnival of dead bodies

Myspace : http://www.myspace.com/dreadfulsilence

Facebook : http://www.facebook.com/pages/Dreadful-SIlence/127195837129

 

Merci au groupe pour l’autorisation d’utiliser les photos promo

 

 

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green