Communication de nos partenaires

Après avoir bravé l’autoroute et ses voitures si dangereuses, en ce début de soirée du samedi 21 mai, j’arrive enfin à la petite salle l’Hôtel de la Musique de Villeurbanne. Au programme, deux groupes dont Stolen Memories, Metal Progressif lyonnais que j’avais découvert quelques années auparavant, et Dickleslie que je ne connais pas encore. Il est 19H50, le concert était prévu à 20H. Compte tenu du manque de public, il est repoussé un peu. Cela me donne le temps de sympathiser avec les membres de Stolen, l’air est chaleureux, l’ambiance aussi.

Il est un peu plus de 21H, Dickleslie commence son set. J’avais un peu assisté à leurs balances, mais la surprise est de taille en entrant, puisque les membres du groupe sont vêtus de zentais, collants proches de ceux dont se servent les marionnettistes et couvrant l’intégralité du corps, visage compris. L’identité visuelle du groupe particulière est liée à une forte identité musicale. Avec seuls deux membres, guitare/chant et batterie/chant, Dickleslie propose un Rock-Noise assez étrange.

Alliant des plans parfois très accrocheurs à d’autres bien plus complexes, dans des structures pas classiques du tout. L’absence de basse se fait oublier, les deux seuls instruments présents triturent déjà pas mal nos neurones. La voix principale, celle du guitariste, plaintive se marie très bien au style joué. Le public reste néanmoins assez dubitatif, applaudissant tout de même à la fin des morceaux. C’est sûr que Dickleslie n’est pas un groupe facilement assimilable, les découvrir en concert est quelque chose d’assez déconcertant, mais ce set donnait néanmoins envie de découvrir leurs morceaux en studio, les assimiler, afin de revoir ce duo dans de meilleures conditions.

 

C’est maintenant au tour de Stolen de monter sur les planches de cette scène toute en longueur. J’avais gardé de très bons souvenir du dernier de leurs concerts auquel j’avais assisté. Le chanteur m’avait particulièrement impressionné, avec sa voix grave et parfaitement maîtrisée. Ce dont je ne me souvenais pas, c’était de la technique des musiciens. Bien sûr, c’est du Prog, donc on se doute que les mecs ne sont pas des manchots, mais ce soir là, j’ai pris une bonne grosse claque. Il parait que le batteur a perdu, dès le début, une de ses baguettes (« Ça commence bien ! »), ce sera le seul gros problème remarqué de ce soir là. Le bassiste au un jeu de scène très dynamique s’amuse en headbangant, sautillant et en se mettant souvent sur un pied. Le chanteur, très inspiré fait passer toutes ses émotions dans son visage et sa gestuelle.

 

Le guitariste se montre plus concentré sur son instrument que le reste du groupe, il prend quelques poses, se déplace, mais bouge moins que ses camarades. Il serait bien difficile de lui en tenir rigueur tant son jeu se révèle technique. Le monsieur aligne les soli comme moi des cacahuètes un soir d’apéro. Très importants dans la musique du groupe, on en trouve au moins deux par morceaux et ils sont parfois plutôt longs, sans jamais être chiants. Stolen produit une musique très technique, vous l’aurez compris, mais il l’aère par certaines mélodies et, parfois, quelques ambiances orientales. Les titres, bien que de durée conséquente, défilent assez vite ce soir, l’heure que dure le set se termine. Le public réclame un rappel et, bien que réellement imprévu, le groupe ajoute « Beat it » de Mickael Jackson à sa setlist, facilement reconnaissable mais bien remanié à la sauce Prog.

 

Un très bon concert ce soir, gratuit en plus. Le son était bon pour une petite salle, on pourrait reprocher un batteur trop en retrait visuellement, à cause de la forme de la scène et, du point de vue auditif, une basse un peu mise en avant au détriment de la guitare. Mais pour une fois que je peux profiter pleinement de cet instrument, je ne vais pas me plaindre.
Une découverte prometteuse ce soir et une confirmation. Il est simplement dommage que le public fut un peu trop pantouflard.

Retour en début de page

1 Commentaire sur “Stolen Memories, Dickleslie : Villeurbanne [21/05/11]”

  1. 1
    Live Report du 21/5 sur SoilChronicles.fr | DickLeslie

    [...] L’intégralité du live report se trouve ici : http://www.soilchronicles.fr/reports/stolen-memories-dickleslie-villeurbanne-210511 [...]

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green