Communication de nos partenaires

Photos + report : Fast Freddy

The COPYCUNTS (3)

Une affiche (mélange de punk hardcore, crossover, trashcore, garage-grunge) proposée par Ziker et le Rock ‘n’ Eat qui visait à te foutre un coup de fouet en milieu de semaine histoire de te faire croire que l’espace d’un instant tu étais en week-end !

C’est Kwato qui fight en premier ! Les Lyonnais qui ont moins d’une année d’existence poursuivent leur petit bonhomme de chemin avec cette 4ème date dans la capitale des Gaules ! Perso, je les avais vu en début d’année (avec Shitstorm, c’est ici) et j’ai trouvé que la prestation de ce soir était plus aboutie que celle de début janvier ! Le trio gagne en assurance ! La voix de Nico m’est apparue plus posée et moins forcée sans toutefois perdre en puissance, Théo (batterie) est toujours impeccable à la cadence et Ced (guitare) demeure impassible derrière sa machine à riffs acérés…

KWATO 2019 RNE (4)

Peut-être que plus de jeu de scène viendrait appuyer leur trashcore qui ne souffre d’aucune faille ! En tout cas, ils sont sur le bon chemin et vont d’ailleurs enregistrer un EP à l’été, stay tuned pour ne rien louper et faites-vous votre idée à l’occasion de leur prochaine date (30 mai Bar des Capucins à Lyon). Checkez leur page Facebook pour être au parfum de leurs tribulations.

KWATO 2019 RNE (6)

On reste sur un groupe lyonnais mais on passe de 3 à 4 et on change de registre avec The Copycunts qui propose du punk garage grungy à moins que ce ne soit l’inverse ! Déjà deux albums (Thirstday et And yet I knew it from the beginning) en à peine quatre années pour ce combo que vous pouvez soit vous procurer au merch’, soit via leur BandCamp.

The COPYCUNTS (39)

Les treize morceaux de ce soir sont livrés cash avec une énergie façon écorché vif qui colle parfaitement au style ! Sarah (guitare, chant) envoie des textes rageurs avec une voix rappelant parfois celle de WoW ou de Courtney Love, Jo (batterie) a un jeu qui évoque de temps à autre celui de Willie Buchan, Nico manie sa Rickenbacker avec furie (et malgré son inquiétude pendant les balances on l’a bien entendu ??), quant à Oliv (guitare) il assure une rythmique épurée et efficace ! Les titres font mouche et le public (trop peu nombreux) adhère pleinement, « Blindsta » et « But guess what ? » étant les plus plébiscités !
Bref, coup d’cœur de la soirée, un super moment passé en compagnie de The Copycunts que je ne peux que vous recommander !

The COPYCUNTS (44)

Du punk garage au punk hardcore des 90’s, il n’y a qu’un pas que les Grenoblois d’Influence Néfaste franchissent pour poursuivre et clore la soirée ! Cette toute jeune formation qui a déjà une démo à son actif a de l’énergie à revendre sur scène ! Paul (chant) ne tient pas en place bondit dans tous les sens, se mêle au public qu’il incite à partager sa folie tout en expédiant avec détermination les textes avec force et détermination !

INFLUENCE NEFASTE 2019 (12)

Musicalement, c’est dans le registre de Pennywise ou de Good Riddance, des riffs rapides mis en valeur par une rythmique basse-batterie qui assure des changements de rythme boostant les morceaux et donnant le sentiment d’une perpétuelle course-poursuite effrénée comme pour « A toute vitesse » « Bleu rituel » ou encore « Peur sur la ville » que les Grenoblois dédient à leur ville ! On n’a pas vu passé le set, signe qu’il fût apprécié par tous !

INFLUENCE NEFASTE 2019 (24)

Ben voilà, les batteries sont chargées pour finir la semaine et attaquer le week-end pour de nouvelles aventures ! Merci à Ziker et au Rock ‘n’ Eat pour avoir proposer cette affiche, aux trois groupes pour leur prestation et à celles et ceux qui ne se sont pas trouvés d’excuse pour venir en semaine soutenir la scène locale !

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green