Communication de nos partenaires

Live report : Bloodybarbie

gaahls

Gaahl est une sorte de star dans le monde du Black métal de par sa personnalité et ses multiples groupes (enfin trois principalement), le premier étant le célèbre Gorgoroth où il était principal compositeur, puis chanteur dans Wardruna à ses débuts  (et c’est dommage qu’il ne soit pas resté car ce groupe est devenu un phénomène et dont le succès croît d’une façon exponentielle). Sans oublier Trelldom, Gaahlskaggyuan et God Seed et enfin son dernier projet auquel il se raccroche le plus : Gaahls Wyrd (qui veut dire en norvégien : la destinée de Gaahl), un projet qui n’est en fait qu’un patchwork ou une anthologie de tout ce qu’il a fait, des auto-reprises quoi (d’ailleurs il n’y a pas de CD Gaahl) ! Autant dire que Gaahl possède une discographie impressionnante.

On a eu l’occasion de voir la première performance du groupe au malheureux festival dont on ne veut plus trop entendre parler, le Ragnard Rock Festival, et c’était un concert inoubliable. Ce soir on aura l’occasion de les voir à Paris accompagnés de deux excellents groupes : les islandais d’Auðn  et les célèbres français The Great Old Ones. Merci à Garmonbozia pour cette superbe date !

 

Auðn :

Je vous l’avais dit, les islandais vont envahir le monde et, pour ce faire, ils ont commencé à former de plus en plus de groupes et visiter le reste du monde (bientôt toute l’Islande sera l’île du Metal). Ça a commencé par Solstafir, Zhrine puis Agent Fresco pour ne parler que des plus célèbres et maintenant voici Auðn. Et en plus, quand les islandais font du Metal, ils le font très bien évidemment – tout comme la vodka, c’est meilleur glacé. Auðn nous expose son Metal noir, mélodique et atmosphérique à la Primordial et nous présente quelques extrait de leur tout dernier album sortir fin 2017, Farvegir Fyrndar. On entendait parler dans la foule de ce groupe : il se trouve qu’ils ont leur petite communauté de fans.

Leur concert était très bon au choix de la setlist et de la communication, des morceaux des plus hypnotiques qui vous mettent en totale immersion, avec un son excellent. Mais les quelques fausses notes sur le dernier morceau ne sont pas passées inaperçues ! Hormis ce détail, j’ai éprouvé plus de plaisir à les écouter en live que sur CD.

 

The Great Old Ones :

Ah, je suis déçue car le groupe n’a pas installé la déco qui les a toujours accompagnés, comme les portes micros cthulhuien, c’est très important (même si Lovecraft est toujours en backdrop). Ensuite je trouve que les lumières n’étaient pas assez sombres et ténébreuses pour du TGOO, on a presque pu prendre des photos un peu potables (mais ce n’était toujours pas ça).

En ce qui concerne la musique, TGOO apporte son Dark Metal atmosphérique et doomesque avec une atmosphère très lourde qu’établit le son des trois guitaristes réunis, la structure de leurs morceaux. Le tout en ayant en tête le thème Cthulhu, l’imagination fait tout de suite un travail remarquable, à nous immerger dans le monde fantastique de H.P Lovecraft. Il faut dire que les amateurs de ce grand écrivain apprécieront certainement davantage la musique et le thème de TGOO.

Rien à dire si ce n’est qu’à chaque concert où je les vois, je constate qu’ils s’améliorent de plus en plus, avec plus d’assurance, un excellent choix de la setlist et en plus, cette fois-ci, des extraits du dernier album sorti l’année dernière (j’avais raté leur concert à la Boule Noire suite à cette sortie) : http://www.soilchronicles.fr/chroniques/the-great-old-ones-eod-a-tale-of-dark-legacy

Setlist TGOO :

-Searching for R. Olmstead

-The Shadow Over Innsmouth

-When the Stars Align

-Je ne suis pas fou

-Antarctica

-Visions of R’lyeh

-The Ascend

-Wanderings

-Mare Infinitum

Gaahls Wyrd :

Gaahl nous fait une entrée sur scène épique juste en nous chantant une sorte de chanson de Noël : on n’a rien compris à ce qu’il a chanté vu que c’était en norvégien mais c’était marrant quand même !

C’est avec le très chiant morceau « Steg » que les norvégiens lancent les hostilités et heureusement que c’était le seul morceau ennuyant de la setlist, autrement personne ne serait resté dans la salle. La suite relevait tout de suite le niveau et la transe noire et sombre emportera certains et d’autres préfèreront les pogos. Une bonne partie de la fosse était bien mouvementée et les pogos ne s’arrêtaient plus, entre simple bougeotte et pogos plus violents à l’image des différents tempos et moments des morceaux. Gaahl reste tout aussi froid que de la glace, avec une figure figée, parfois perturbante, mais finit par se lâcher, regarder et serrer des mains de son public. Quant à ses acolytes, ils se sont lâchés comme des heavy power metalleux !

Gaahl, c’est avant tout Gorgoroth puis Trelldom, son premier projet, et donc logiquement la setlist grouille de morceau de ce groupe « culte » de la scène black, ce qui excite davantage le public… et même l’ingé son qui n’arrêtait pas de headbanger tout en faisant son boulot !

Hélas, alors que j’étais vraiment à fond dans le concert, le réveil sonne, j’ai dû disparaitre telle une Cendrillon un quart d’heure avant la fin (malheureusement, il y’en a qui bossent et qui habitent loin) et rares sont les concerts parisiens qui finissent aussi tard, surtout au Petit Bain !

Sacré Gaahl, en attendant qu’un jour, il sorte ses propres albums au nom de Gaahls Wyrd.

Un grand merci à Garmonbozia pour l’accréditation et aux groupes pour avoir animé de soirée bien noire !

Setlist Gaahls Wyrd :

– Steg (Trelldom cover)

– Til Minne… (Trelldom cover)

– Slave til en kommende natt (Trelldom cover)

– Sign of an open Eye (Gorgoroth cover)

– Awake (God Seed cover)

– Aldrande Tre (God Seed cover)

– Høyt opp i dypet (Trelldom cover)

– Carving a Giant (Gorgoroth cover)

– From the Running of Blood (God Seed cover)

– Lit (God Seed cover)

– Alt Liv (God Seed cover)

– Exit – Through carved Stones (Gorgoroth cover)

– Wound upon Wound (Gorgoroth cover)

– Prosperity and Beauty (Gorgoroth cover)

Encore :

– This from the Past (God Seed cover)

– Incipit Satan (Gorgoroth cover)

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green