Communication de nos partenaires

U.D.O. au Hellfest

Le 11 octobre 2010 posté par Fredo

Udo Dirkschneider. L’une des voix maîtresses du Heavy Metal allemand, on ne peut évoquer ce nom sans penser très fortement au groupe ACCEPT, où Udo a fait des pas de géant à travers la planète. Sa puissance vocale infatigable et si particulière donne à ce personnage une liberté musicale sans limite, celle qui lui a donné l’idée, l’énergie, la volonté de fonder le groupe pétaradant qui porte tout simplement son prénom. UDO, c’est tout de même quinze albums, dont le dernier, « Dominator » qui ne déçoit pas les fans et loin de là. Que de diversité, de riffs détonants, d’humour, tout le style d’UDO est là et le groupe s’amuse. Après nous avoir offert sur scène une petite perle de concert qui sera par la suite bien critiqué par les puristes ne sachant pas lâcher ACCEPT d’une petite semelle, j’ai la chance de passer quelques minutes avec le leader et le guitariste du groupe tout sourire, Udo et son accolyte et adorable guitariste, Igor Gianola……. Je vous propose la version anglaise en image, et une retranscription traduite en français par la suite.

A bientôt pour un nouveau « Devil’s Rendez-vous » !

Gwenn : Je suis vraiment ravie de pouvoir vous rencontrer, le concert de cette après midi était vraiment chouette, les morceaux étaient tirés de tous les albums, vous êtes fiers de votre prestation?

Udo : C’était bien ? Oui, j’ai vraiment tout aimé, on a eu de très bonnes réactions !

Igor Gianola : Il y a eu beaucoup de monde, c’était impressionnant pour une première au Hellfest !

Gwenn : Que pensez-vous de ce festival « relativement nouveau » en France, c’est le premier festival de cette envergure, en Allemagne je sais que ce genre de festivals existe depuis des années… Aussi, restez-vous ce soir pour voir le concert de Kiss ?

Udo : Je pense que c’est une belle opportunité, d’avoir un tel évènement, en France, il y a apparemment une très chouette organisation, apparemment tout se passe bien ! Pour ce soir, nous devons encore en parler, mais oui, pourquoi pas !

Gwenn : A propos du nouvel album, que j’aime beaucoup, surtout le morceau « Devil’s RV »… Quelle est la signification de ce morceau ?

Udo : (Rires) : Le sens en est très simple, les activités se résument à boire, fumer, ce sont des activités un peu diaboliques, en quelques sortes.

Igor : Et puis, c’est assez inhabituel, on a dans ce morceau le contraste entre un son bien lourd, des riffs un peu maléfiques, mariés avec un thème très humoristique, et des paroles rigolotes.

Gwenn : Oui, vous décrivez bien ici le plaisir qu’on peut prendre à jouer du Heavy Metal.

Udo : Oui, c’est un morceau qu’on a beaucoup aimé composer, et c’est ce que les gens aiment, parfois on pourrait se dire, « Ok, c’est assez bizarre », mais dans le cadre de l’album, je pense que ça passe bien !

Igor : Le secret, c’est qu’on est en train de virer dans le folk, et on le fait pas à pas, on ne peut pas le faire en une seule fois (RIRES)

Gwenn : J’ai vu également un message de l’un de vos fans, sur internet, il parlait du groupe Accept…dans le sens où celui-ci serait source d’inspiration pour UDO, il y aurait toujours une sorte de relation forte entre Accept et UDO…

Udo : Qui ça, c’est quoi, ce nom ? (Rires) Non, il n’y a pas de relation entre Accept et UDO et de plus, on ne parle pas beaucoup ensemble. Je vois bien ce qu’ils font, mais bon, voilà, ça ne va pas plus loin !

Gwenn : Il y a des années, tu avais quitté le groupe, puis il s’est reformé…

Udo : Je n’ai jamais quitté Accept, c’est faux ! Je suis parti, mais je n’ai jamais quitté le groupe, c’est complètement différent. Il y a eu des hauts et des bas, en effet, mais bon, la dernière reformation s’est bien passée en 2005. Udo, c’est différent, on est à notre quinzième album, on est dans la régularité, c’est quand même autre chose.

Gwenn : Et concernant la tournée ?

Udo : La tournée est terminée, on a encore quelques gros festivals à assurer un peu partout, et dans tout ça, nous travaillons sur le nouvel album.

Gwenn : Que pensez-vous de la place que prend le Heavy Metal en Europe ?

Udo : Je pense que le Heavy prend une place assez importante, on peut le voir déjà en constatant le nombre de personnes qui viennent voir nos concerts, et bon, quand tu joues des morceaux qui ont quand même 25 ans d’âge et que tu vois les gens réellement transportés, c’est quelque chose !

Gwenn : Beaucoup de jeunes apprennent la guitare grâce aux morceaux d’Accept…

Udo : Pour moi il y a comme une nouvelle jeune génération qui fait son apparition en ce moment, et ça fait vraiment plaisir à voir.

Igor : En France surtout, et ce grâce à des choses comme le Hellfest, on voit qu’il se passe vraiment quelque chose. Pour moi ce pays était encore en marge, il y a de ça des années, mais maintenant les choses changent.

Gwenn : C’est vrai, les français étaient plus « Hard Core », avant, mais c’est vrai qu’une affiche comme celle de cette année au Hellfest avec Alice Cooper, Kiss…c’est assez impressionnant de constater les réactions du public français !

Udo : Toute cette affiche, ce sont les bases, les classiques de la musique Metal !

Igor : C’est tout à fait comme si on avant arrêté le temps il y a 25 ans, déjà avant on se baladait avec les T shirts à l’effigie de Kiss, et là j’ai l’impression qu’on est revenus à cette époque !

Gwenn : Que voudriez vous dire aux personnes qui voudraient monter une carrière dans le Heavy Metal ?

Udo : Je pense que le plus important, en tant que jeune groupe, est de rester intègre, de chercher l’unicité, et croire en soi-même !

Igor : Et prendre du plaisir.

Udo : Ne pas prendre les choses trop au sérieux, s’amuser est un besoin.

Gwenn : Après « Dominator », y a-t-il un autre projet qui se profile ?

Udo : Oui, nous y travaillons déjà, mais au niveau de la date de sortie, je ne sais pas encore, probablement l’an prochain !

Gwenn : Vous êtes assez productifs, en effet, avec quasiment un album par an…

Udo : Oui, le dernier a pris un an et demi environ.

Gwenn : J’aurai quelques photos à envoyer à Sandra, l’une des personnes qui fait partie du Staff, apparemment c’est quelqu’un de très chouette et d’efficace !

Udo : Concernant le Staff autour de « Dominator » en effet, tout le monde a vraiment assuré, merci à toi, Sandra !

Gwenn : Je vous remercie vraiment, car le groupe était réellement une attente ici au Hellfest, et je suis très contente d’avoir eu cet échange avec vous.

Igor : On espère aussi revenir très bientôt ici !

Udo : On avait déjà fait un petit concert en France, c’était chouette à voir, mais je pense que le cadre du festival est bien plus adapté, c’est sûr.

Gwenn : Merci à vous, encore une fois !

Retour en début de page

1 Commentaire sur “U.D.O. au Hellfest”

  1. pingback pingback:
    Posté: 20th Nov 2010 vers 0 h 38 min
    1
    Pour en finir avec le Hellfest 2010 … | Soil Chronicles

    […] UDO, par Gwenn […]

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green