Communication de nos partenaires

Lelahell

Le 6 juin 2012 posté par celtikwar

Salut , je suis Celtikwar du webzine Soilchronicles, merci à vous pour le temps que vous nous accordez.

Il est presque impossible de couper à la traditionnelle question de présentation. Si vous deviez décrire l’évolution de Lelahell que nous diriez-vous ?

Lelahell est un nouveau groupe de death metal Algérien qui existe depuis 2011, en si peu de temps on a quand même fait un Ep et ce n’est que le début !

La pochette de premier Ep est très sombre, quel est le message que vous souhaitez faire passer avec Al Intihar?

Au début la première composition de Lelahell s’appelait Al intihar et qui était orientée death/doom. Comme le style de Lelahell a viré plutôt death metal donc j’ai voulu juste garder le nom du titre et le mettre comme celui de l’Ep. Pour la musique ce n’est pas du black metal dépressif et même pas du funeral doom, mais il y a un côté sombre qui s’y dégage. Et la pochette reflète bien le nom du disque qui veut dire le suicide.

Justement on ressent à l’écoute de votre musique une poussée d’adrénaline, une énergie noire s’en dégage. Qu’en pensez-vous ?

Je pense que cela est dû au vécu, au quotidien et une partie à notre provenance géographique. La musique de Lelahell est un soupçon de mélodies à travers un grand tourbillon de brutalité !

Quels sont les premiers retours que vous avez reçus de la part des fans ou des critiques? Vous y attendiez-vous ?

Franchement je ne m’y attendais pas du tout, mais je pense que deux ans de travail ont payé, car au début j’ai commencé comme un one man band et j’ai tout fait seul. C’est vrai que c’est difficile car ça prend trois fois plus de temps mais ça donne toujours des résultats !

Que prévoyez-vous pour la continuation du groupe, et quelles ambitions avez-vous pour lui ?

Dans un futur proche nous préparons notre premier album qui verra le jour si tout va bien d’ici la fin de l’année, et quelques lives en local et pourquoi pas hors territoire. Notre principal objectif est d’avoir notre place dans la scène internationale et ça viendra avec beaucoup de travail et de persévérance!

Vous êtes actuellement sans label, cela ne complique pas les choses pour un groupe de votre niveau ?

Merci pour le compliment ! Je ne comprends pas pourquoi des qu’un groupe sort quelque chose il s’empresse vers les labels et essaye d’obtenir un contrat à tout prix ! De nos jours il y a une nouvelle vague de pseudo labels qui vous propose de payer les frais de pressage et les frais de promotion, à des sommes faramineuses, donc quel serait leur rôle dans ce cas-là ? Avec le travail et le sérieux je pense que l’on arrivera à décrocher quelque chose d’intéressant, et même comme ça on arrive à se débrouiller car depuis le temps j’ai bien appris à connaitre les rouages du milieu .

Je ne connais que très peu la scène algérienne avez-vous quelques mots à nous dire dessus ?

La scène Algérienne a pris naissance dans le début des années 90’s, et durant ces deux décennies il a eu des hauts et des bas. C’est vrai la plupart des groupes ont disparu, parce qu’il n’y avait pas autant de moyens techniques que maintenant, mais il y a une sorte de nouveau souffle qui s’installe ces deux dernières années. Les groupes commencent à se mettre au boulot comme il se doit en composant et en enregistrant des demos et des Ep. C’est vrai qu’il n’y a aucun mouvement underground (webzines, radio, fanzines, etc…), mais il faut laisser le temps faire les choses. Je suis optimiste !

Vous avez sans doute permis beaucoup à son développement, avec le recul que pensez-vous de votre carrière personnelle ?

Il a une dizaine d’années j’étais un activiste acharné, j’avais un webzine qui parlait de metal arabe et underground, un fanzine (deux numéros sortis), un festival (5 éditions). Mais avec le temps la flamme s’est éteinte car il n’y pas eu de relevé, et j’ai décidé plutôt de me concentrer sur la musique et créer LELAHELL. En tant que musicien je n’ai pas encore atteint mes objectifs et j’espère pourvoir les atteindre avec Lelahell avec beaucoup de boulot, du sérieux et de la persévérance

Quel est votre album préféré?

Franchement je n’arriverai jamais à répondre à cette question, je dirai que l’album du moment est le dernier de Desaster « the arts of destruction »

Celui qui vous représente le mieux ?

Il est encore trop tôt pour parler de ça, on remet cette question une fois que notre premier album sera sorti, ok ?

Un dernier mot pour nos lecteurs?

Merci à vous et rendez-vous dans quelques mois !

Merci encore et à bientôt.

 

Facebook:https://www.facebook.com/Lelahell

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green