Communication de nos partenaires

Bloodbath au Hellfest

Le 8 septembre 2010 posté par Mr.Olc

Avec un line-up tel que le sien, Bloodbath est apparu dès le départ comme un groupe de « stars ». Pourtant à travers les années et les réalisations de qualité, le groupe a prouvé qu’en plus de son line-up impressionnant il pouvait nous en mettre plein la tronche !

Les apparitions du groupe en concert sont rares et le Hellfest était une de ces rares opportunités.

L’occasion donc de discuter avec Martin Axenrot, batteur de Bloodbath mais également d’Opeth et Witchery. Un entretient des plus agréables, aussi peu sérieux que semble l’être Bloodbath.

____

Ce serait un peu stupide de te demander de présenter le groupe. Cependant, peux-tu nous dire comment un tel groupe voit le jour ?

J’ai été sollicité pour faire la batterie sur l’album Nightmare Made Flesh, et depuis je suis resté dans le groupe. Nous nous amusons à jouer des morceaux de Death Metal, à simplement faire tout ce que nous avons envie de faire sur le moment. C’est différent de mon groupe principal, Opeth, c’est un spectre de musique plus large, alors que Bloodbath c’est tout simplement du Death Metal et rien d’autre.

Sinon, je ne sais pas exactement comment tout cela a pris vie. Je crois que c’était Mikael [Âkerfledt d’Opeth – ndlr], Jonas [Renkse de Katatonia -ndlr] et Dan [Swanö d’Edge Of Sanity -ndlr], qui buvaient un soir ou quelque chose du genre, et qui ont décidé de créer un groupe de Death Metal et du coup ils ont formé Bloodbath.

Plus tard, l’enregistrement de Nightmare Made Flesh était en cours et Mikael a dû quitter le groupe, donc c’est Peter [Tägtgren d’Hypocrisy –ndlr] qui est venu prendre le micro et moi je me suis occupé de la batterie à la place de Dan. Avant c’était Dan qui s’en occupait, mais là du coup il faisait la guitare.

Et puis Mikael est revenu, mais Dan est parti. Cependant, c’était plus simple comme ça, pour moi comme pour le groupe, car Mikael et moi sommes dans le même groupe avec Opeth. Ca permet d’éviter les problèmes de disponibilité et c’est bien d’avoir le même side-project aussi. Nous sommes disponibles au même moment, c’est une bonne chose.

Et en dépit du fait que chaque membre soit engagé dans un autre grand groupe, et donc que ce soit difficile de trouver des créneaux pour tout le monde, Bloodbath arrive à tenir debout au fur et à mesure des années, comment expliques-tu cela ?

Je ne sais pas, il s’agit simplement d’avoir quelque chose qui ne soit pas super sérieux. Quand tu tournes avec un groupe pendant presque deux ans, c’est bien d’avoir autre chose à côté pour simplement jouer comme tu en as envie et faire quelque chose de différent qui n’ait pas besoin d’être sérieux. Et ça se passe très bien, tellement bien que jusqu’au dernier album ça a pris de l’ampleur, même trop d’ampleur pour quelque chose qui n’est pas sérieux. Et du coup on se dit : « Bon bah qu’est ce qu’on fait ??? » (rires)

Donc Bloodbath est clairement un groupe pour s’amuser ?

Oui, oui, enfin moi je le vois comme ça. Mais ça pourrait aussi bien être très sérieux. C’est du Death Metal, nous faisons en sorte que ça vienne de nos trippes quand nous jouons, mais c’est du Death Metal… Je ne sais pas, je n’écris pas les morceaux donc bon… Je ne fais que jouer de la batterie.

Oui d’ailleurs, tu n’écris rien ?

Non. Habituellement, ils m’envoient des sortes d’enregistrements démo ou des essais de riffs enregistrés sur ordinateur pour expérimenter des trucs. Mais les morceaux sont déjà finis quand je les écoute réellement la première fois.

Ca se passe de la même façon avec Opeth ?

Oui, la plupart du temps.

Revenons un peu sur le Wacken Carnage, cet excellent live enregistré en 2008, vous aviez annoncé que ce serait l’unique concert de Bloodbath. Que s’est-il passé depuis ce moment pour que vous soyez aujourd’hui au Hellfest ?

Et oui c’est vrai. Lorsque que nous répétions, nous nous sommes dit que cela devrait encore avoir lieu car tous ces efforts pour simplement faire un concert, ça n’a pas de sens. Du coup nous avons décidé qu’en vue du nombre de morceaux que nous avions, et puis comme le groupe existait depuis presque 8 ans, nous devrions donner d’autres concerts. C’est aussi parce qu’à ce moment là tout le monde avait du temps libre, mais maintenant je me rends compte que peut-être je n’avais pas réalisé la quantité de travail que cela allait demander ! J’ai joué hier avec Witchery, j’ai ce concert au Hellfest aujourd’hui, et d’autres à venir. C’est supposé être mes vacances d’été…

C’est plutôt chargé !

Ouais c’est plutôt chargé, mais bon c’est agréable d’avoir ce genre de boulot à faire.

Tout le monde a été d’accord sur l’idée de faire d’autres festivals ?

Oui, parce que tout le monde pensait que c’était une très bonne chose à faire.

Mais Bloodbath a toujours donné des concerts lors de festivals. Pourtant c’est un groupe dont la puissance serait encore plus impressionnante et agressive dans une salle fermée je pense. Serait-il possible que vous fassiez une tournée européenne un jour ou quelque chose comme ça ?

Peut être, pas dans l’immédiat j’imagine, mais peut être un jour. Parce que nous allons devoir écrire et enregistrer le prochain album d’Opeth à la fin de cette année, et après il y aura la tournée qui suivra. Je crois que Katatonia fera à peu près la même chose. Donc, après tout cela, peut-être ! Peut-être un jour…

Mais si l’occasion se présentait, tu le ferais ?

Oui, carrément ! Je le ferais ! Si j’ai le temps… Je n’aurais qu’à faire un split-tour avec tous mes groupes ! (rires)

Ouais ça serait terrible ! Mais un peu crevant pour toi ! (rires)

Ouais, pas qu’un peu !

Nightmare Made Flesh et Resurrection Through Carnage apparaissent comme un hommage au groupe de Death Metal old-school, avec The Fathomless Mastery, il semblerait que la musique de Bloodbath évolue. Etait-ce votre intention ?

Je ne sais pas, peut-être bien, ça sonne plus moderne. Je n’ai pas écrit les morceaux donc je ne sais pas mais je ne pense pas qu’ils se soient dit que ça devait être old-school, ils ont simplement composé ce qu’ils voulaient entendre. Ils ne se sont pas contraints à suivre le concept de départ et du coup c’est devenu plus compliqué. J’aime beaucoup, j’aime bien la façon dont ça mêle le Death Metal old-school et moderne !

Donc ce n’était pas intentionnel ?

Non, je ne pense pas.

Qu’est-ce que la musique de Bloodbath t’apporte que tu n’as pas avec Witchery ?

Bloodbath c’est du Death Metal, et je pense que Witchery est une sorte de Black/Thrash/Rock metal ou quelque chose du genre. Peut-être que pour un type de base ça sonne pareil, mais c’est très différent. Et j’ai besoin de ces deux feelings différents.

Et du coup Opeth t’apporte le feeling du metal progressif ?

Voila !

Donc Bloodbath t’apporte le feeling death metal et Witchery le Black Metal.

Oui, c’est exactement ça, il me faut tout ça! Je me demande ce que je devrais me mettre à jouer maintenant ! (rires)

Du heavy metal peut-être… (rires)

Ouais, du Heavy Rock Metal ! (rires)

Et donc à propos de Witchery, le nouvel album sort dans les jours qui viennent. Legion est votre nouveau chanteur maintenant. Peux-tu nous en dire plus sur ce changement et sur le nouvel album ?

Oui, je pense que le nouvel album est plus moderne comparé au précédent qui était bien plus old-school. Il est aussi plus sérieux. Nous avons bien plus travaillé sur ce CD que sur tous les autres je pense.

Toxine, notre précédent chanteur, était très impliqué dans Seance, un groupe de Death Metal suédois dans lequel il fait la guitare, et il en avait assez de ce genre de musique je pense. Donc le groupe a décidé qu’il valait mieux pour nous que nous trouvions quelqu’un qui voulait vraiment faire ce que nous faisions. Legion avait un autre groupe qu’il venait juste de quitter [Devian – ndlr], du coup il était libre et très heureux de se joindre à nous. C’est à peu près de cette façon que cela s’est passé.

Pourrais-tu citer 5 groupes appartenant à cette scène Death Metal old-school et qui pourraient être les parents de Bloodbath selon toi ?

Morbid Angel bien sûr ! Deicide. Parfois un peu d’Entombed et de Grave. Et euh… Suffocation ! Tu mélanges ces groupes ensembles et tu obtiens quelque chose qui ressemble au Metal de Bloodbath !

Et avec tout le potentiel du groupe, qui fait ce mélange ? Qui écrit les chansons ?

Avant c’était à peu près réparti, par exemple Anders [Nyström de Katatonia –ndlr] écrivait quatre morceaux, Dan en écrivait quatre et Jonas aussi. Maintenant que Dan a quitté le groupe, il me semble que c’est simplement Jonas et Per, le nouveau guitariste, qui écrivent tous les morceaux. Et tous les autres, y compris Mikael écrivent les paroles. Donc c’est tout le monde qui y participe, sauf moi ! (rires)

Tu es le fainéant du groupe ! (rires)

Ouais, je ne suis que le batteur. Je ne peux pas écrire de chanson à partir de la batterie. Mais je pourrais essayer !

Oui, tu devrais essayer ! Par exemple, tu joues quelque chose et tu dis aux autres « mets de la guitare là-dessus ! » (rires)

Ouais et je dirais « c’est mon riff désormais ! » (rires)

Est-ce clair à présent que Mikael Âkerfeldt est le chanteur du groupe ou est-il possible que Peter Tägtgren revienne en tant que chanteur ?

Je ne pense pas, mais il ne faut jamais dire jamais je suppose. Mais si jamais Mikael part, je doute que nous fassions comme la dernière fois et que nous demandions à Peter à nouveau. Nous devrions trouver quelqu’un d’autre. Mais j’espère que nous n’aurons jamais à faire cela.

Oui je l’espère aussi. Quel est ton album préféré de Bloodbath et pourquoi ?

Euh… J’aime beaucoup le mini CD… [Martin tente de trouver le titre]

Breeding Death ?

Non, le nouveau…

Unblessing The Purity ?

Oui ! J’aime beaucoup celui-là ! Il est plus « raw » que les autres. Breeding Death est aussi très raw. Mais j’aime beaucoup ce son proche de celui des répétitions et il y a d’excellentes chansons dessus qui sont plus « sataniques ».

Oui comme Weak Aside.

Oui, exactement.

Dernière question : comme nous sommes au Hellfest, faisant face aux portes de l’Enfer, qui existe bel et bien finalement, quelle serait ta première pensée ?

Aaaah… (rires). Je ne sais pas… Peut-être que je serais heureux, car je serais avec plein de gens là-bas, tous ces musiciens plein de talents qui sont morts. Donc, je suppose que ça serait une bonne chose !

Retour en début de page

Laissez un commentaire

M'informer des réponses et commentaires sur cet article.

Markup Controls
Emoticons Smile Grin Sad Surprised Shocked Confused Cool Mad Razz Neutral Wink Lol Red Face Cry Evil Twisted Roll Exclaim Question Idea Arrow Mr Green